Publié dans Voyage

Moi, bientôt plus au Japon. (partie 4 / fin)

Ca y est, cet article sera mon dernier concernant mon voyage au Japon; après ça, promis, je vous laisse tranquille ! Ca m’a pris beaucoup plus d’articles que prévu, je ne comptais pas en faire 4 au début; ce n’est pas énorme me direz-vous, mais je trouve que c’est déjà de trop pour quelque chose que la plupart d’entre vous ont déjà lu (surtout que je trouve que ces articles n’apportent rien de vraiment très nouveau, c’est juste de bêtes réécritures). Quoiqu’il en soit, voici mon dernier article sur le sujet, qui débutera avec mon compte-rendu de ma journée à ARASHIYAMA et GION.

PRIP.77651039.1744.2

On y était allé pour faire un tour à bord du train romantique Torocco. Une petite déception pour moi, car même si les paysages étaient grandioses, à mes yeux ça ne valait pas le coup, ça n’avait rien de romantique et on passe par beaucoup de tunnels très bruyants. C’était sympathique mais sans plus, si c’était à refaire, je ne le referais pas; ce n’est pas une attraction que je conseille.

PRIP.77651039.1748.2 PRIP.77651039.1752.2 PRIP.77651039.1760.2

Arashiyama n’en reste pas moins un magnifique endroit dans lequel je ne regrette pas de m’être rendu; c’est juste le train Torocco qui m’a un peu déçue, mais les paysages aux alentours sont superbes, ça vaut quand même le coup.

On est descendues au mauvais arrêt, très loin de l’endroit qu’on était censées rejoindre, mais c’était un mal pour un bien puisque ça nous a permis de nous balader dans une forêt de bambous.

PRIP.77651039.1770.2

Puis nous avons finalement rejoint le pont en bois Togetsukyou.

PRIP.77651039.1786.2

Quand je vous raconte ça, on pourrait croire que nous n’avons pas fait grand chose, mais cette escapade à Arashiyama a duré des heures, et on a beaucoup, beaucoup, beaucoup, marché. C’était épuisant ! Quand on est enfin retournées dans notre hôtel à Kyoto, on a fait une longue pause jusqu’à 18h, et là, nous sommes retournées à Gion, dans l’espoir d’enfin voir une geisha. Et nous n’étions pas les seules ! Beaucoup de gens errent dans Gion, avec la même idée en tête.

Nous avons eu beaucoup de chance, car nous avons réussi à en voir quelques unes ! C’est un spectacle exceptionnel, presque surréaliste: elles sont tellement belles, on dirait qu’elles viennent d’un autre monde. Elles passent tellement vite, et n’effectuent que de petits trajets de maisons de thé en maison de thé: il suffit de cligner des yeux pour les manquer. C’était une sacré expérience que d’en apercevoir.

PRIP.77651039.1814.2
J’ai volontairement décidé de ne pas poster des photos où on pouvait voir leurs visages; c’est déjà pas très respectueux de les prendre en photos comme si c’était des bêtes de foires, donc je ne vais pas aller jusqu’à montrer leurs visages.

PRIP.77651039.1810.2

HIROSHIMA, ITSUKUSHIMA/MIYAJIMA

Treizième jour!, dernière grosse journée avant notre départ, et aussi une de mes journées préférées. Nous avons commencé celle-ci à Hiroshima; la ville la plus bouleversante qu’il m’ait été donné de visiter. On s’est d’abord rendues au Dôme de Genbaku, le « Mémoriel de la Paix d’Hiroshima », le seul bâtiment qui a résisté à la bombe nucléaire.

PRIP.77651039.1834.2

Ca ne laisse pas indifférent, ni ça, ni le reste de la ville. Encore aujourd’hui, j’en ai des frissons et des larmes aux yeux. C’est une ville magnifique, qui dégage amour et paix. Ces sentiments n’émanent pas seulement des mémoriaux, mais des gens, de la ville toute entière. C’est une atmosphère vraiment spéciale. Les habitants appèlent tous à la tolérance et à la paix; nous avons discuté avec deux femmes qui avaient pour seul vœu qu’il n’y ait un jour plus de guerre dans ce monde. Ce n’est pas une ville qui inspire la pitié et la tristesse, juste la paix et l’espoir.

PRIP.77651039.1852.2 PRIP.77651039.1864.2 PRIP.77651039.1868.2 PRIP.77651039.1870.2

C’était beaucoup d’émotions. J’aurais voulu rester plus longtemps, voir plus de choses. On le saura pour la prochaine fois: Hiroshima est un endroit auquel on doit accorder au moins une journée entière. Mais nous avions d’autres plans pour la journée. On voulait aller à Itsukushima, dans Miyajima, mais il fallait s’y rendre en ferry, ferry qui ne passait pas toutes les 5 minutes; s’y rendre nécessitait d’avoir un peu de temps devant nous, or il était déjà 16h passées.

PRIP.77651039.1876.2 PRIP.77651039.1882.2PRIP.77651039.1886.2 PRIP.77651039.1888.2 PRIP.77651039.1890.2

Nous n’avons donc pas passé beaucoup de temps à Miyajima; c’est avec beaucoup de regrets qu’on a quitté l’île (et ses cerfs sika) après seulement une petite promenade pour aller voir le Torii flottant. C’était dommage, mais on avait eu bien raison, parce qu’entre le chemin de retour s’est avéré être interminable. On a fait beaucoup de shinkansen (un voyage rythmé par, encore une fois, de grosses disputes familiales…) avant d’enfin rejoindre notre hôtel, où nous avons passé notre avant-dernière nuit au Japon.

PRIP.77651039.1896.2
Have some Kyoto at night.

PRIP.77651039.1818.2

AVANT-DERNIER JOUR

C’était notre dernier jour avant de rejoindre Tokyo pour le grand départ. C’était donc une journée assez « tranquille », on est restées dans Kyoto, on s’est baladé dans notre fameuse galerie (dans laquelle, même si je n’en faisais pas forcément mention, nous étions allées tous les jours!), on a fait beaucoup de shopping, on a dépensé presque tout l’argent qui nous restait,… Et c’est tout ! On a essayé d’en profiter au maximum.

DEPART

Le lendemain, notre première étape était de se rendre à nouveau à Tokyo, en shinkansen. Ce qu’il s’est passé, c’est qu’on devait quitter notre chambre d’hôtel avant 11h, mais qu’on décollait seulement à 22h30, donc a voulu passer ce temps-là à Ueno. Ce qu’on a fait tant bien que mal; avant ça, on voulait déposer nos valises, et avant de trouver l’endroit où on peut les laisser, on a tourner en rond pendant une heure et vingt minutes. Des casiers sont mis spécialement à disposition pour laisser les bagages, mais ils étaient tous, tous, exactement tous les casiers de la gigantesque gare de Tokyo, étaient occupés. Donc il fallait aller à un endroit spécial, qu’aucune des trois personnes à qui on a demandé notre chemin ne connaissait, et ça nous a bouffé beaucoup de temps.

On a seulement passé une heure à Ueno finalement, parce qu’à partir de la gare de Tokyo, il fallait aussi prendre un train express vers l’aéroport de Narita, donc on ne pouvait pas trop traîner. Ca valait quand même le coup.

3183007513_2_6_wOrWBwJk 3183007513_2_8_c2BsRjeV 3183007513_2_12_j18fBJD7 3183007513_2_10_xAHunv6M

L’aéroport de Narita c’est d’ailleurs une bien grosse arnaque parce que tout est ouvert toute la nuit à Tokyo, mais ici, à partir de 20h, les restaurants/fast foods ferment, on a bien failli ne rien manger; heureusement, le Subway est toujours là quand on a besoin de lui.

L’attente était longue, le vol était long (quoique pas trop, j’ai beaucoup vomi et beaucoup dormi donc c’est passé assez vite), l’escale de six heures était longue (d’autant plus que la batterie de mon ordinateur m’a lâché) (prévoyez des adaptateurs pour l’endroit où vous faites escale), et la deuxième partie du vol était interminable. Arrivées à Frankfurt, on a tout de suite senti qu’on était de retour, on sentait la différence avec le Japon: des sols incroyablement sales, aucune organisation, un personnel aimable comme une porte de prison, et des températures beaucoup moins élevées. On avait encore bien du chemin à faire avant d’arriver en France, avant d’arriver chez nous. Et tout ce chemin, je l’avais déjà fait une fois, je le connaissais, mais à l’allée, ça valait le coup de patienter, ça valait le coup de faire ce trajet, parce que j’allais au Japon ! Là, je rentrais juste chez moi, avec l’école qui démarrait dans deux jours… Donc j’ai beaucoup pleuré en attendant le train qui allait nous ramener à Sarrebruck, et pendant les trois heures et demi de trajet, je n’ai fait que de dormir.

Quelle aventure.

Des fois, on y pense, et on a du mal à croire qu’on y était vraiment. Parfois, il y a des images du Japon à la télé, des endroits où on était, et on a du mal à réaliser qu’on a marché là-bas.

Pour moi, comme pour ma mère et ma grand-mère, c’était une expérience inoubliable, incroyable, au-delà de tout ce qu’on aurait pu imaginer. J’ai eu beaucoup de chance de pouvoir réaliser ce rêve si tôt dans ma vie, et pendant ce voyage il m’est arrivé beaucoup de bonnes choses, tellement que je ne suis même pas sûre de mériter autant de bonheur et autant d’opportunités. Mais une chose est sûre, j’en ai bien profité.

Cette année, ça fera deux ans que j’ai laissé mon cœur à Tokyo, mais je compte bien aller le récupérer.

J’ai l’impression que c’était seulement hier, et en même temps j’ai l’impression que c’était il y a des années et que ce n’est même jamais vraiment arrivé.

Ecrire ces articles m’ont rendu encore plus nostalgique que je ne l’étais déjà; j’espère que vous avez aimé les lire, ou les redécouvrir. On se retrouvera bien assez tôt, pour le récit de mes aventures en Corée !

2 commentaires sur « Moi, bientôt plus au Japon. (partie 4 / fin) »

  1. Bonsoir 😀

    J’ignore si tu te souviens de moi, à vrai dire on a déjà eu l’occasion de discuter sur skyrock à quelques reprises (mon blog s’appelait hakanaishisaku), j’ai mis mon prénom pour t’aider, je ne suis pas sûre que ça serve mais on ne sait jamais 🙂

    Je voulais juste te laisser un commentaire pour te dire que j’aime toujours autant lire tes articles, tu arrives à rendre beaucoup de sujets plus intéressants que s’ils avaient été (je pense) écrits par d’autres. Mes études m’empêchent désormais de passer autant de temps qu’avant à errer sur le net et blogger (ouh, je ne me suis pas connectée depuis au moins un an !) mais voilà, quand je cherche un bon anime à regarder, souvent je fais un petit tour sur ton blog et ça me donne plein d’idées de programmes sympa 😀

    Tout ça pour te dire que tes posts sur ton voyage au Japon sont vraiment enrichissants, je pense que ma culture japonaise est bien en deçà de la tienne, j’ai fait 3 ans de japonais quand j’étais au lycée et ça m’a beaucoup passionnée pendant mes années de collège puis de lycée seulement voilà, j’ai petit à petit décroché à cause de la place importante de mes études dans ma vie, ce qui fait que je « perds » au fur et à mesure mes « acquis » (si je puis dire) et ton blog agit comme des piqûres de rappel ! Merci !

    L’année prochaine, si tout va bien, je vais entrer dans une école de management qui va me permettre de partir un semestre à l’étranger, j’ai le choix entre Nagoya ou Osaka (dans des universités internationales) et je t’avoue que si tu as des bons plans au Japon et que tu recommandes (villes, magasins, patrimoine historique, etc…) je suis preneuse car je vais rester 4 mois là-bas si tout se passe comme prévu et j’aimerais en voir le plus possible ! Evidemment j’irai à la capitale et je pense que les étudiants japonais seront en mesure de me conseiller, seulement j’aimerais un avis extérieur ! Rien n’est fait pour l’instant, mais j’ai tellement rêvé de ce voyage étant plus jeune, et vu qu’il a l’air bien parti pour se concrétiser… j’aimerais anticiper un peu pour pouvoir en profiter au maximum n_n

    Voilà je te souhaite une très bonne fin de journée, un bon weekend et merci encore pour tes articles si intéressants et tes critiques pertinentes, c’est très agréable de lire quelqu’un qui a de l’esprit !

    Charlotte

    J'aime

    1. Hi there! Je me souviens très bien de toi et de ton blog ! Le pseudo m’a plus aidé que ton nom si tu veux tout savoir haha; mais oui, je me souviens ! Ca fait effectivement bien longtemps qu’on ne t’a plus vu traîné sur Skyrock, et pour être honnête, je ne pensais pas te reparler un jour!; je suis agréablement surprise de découvrir que pendant tout ce temps tu continuais à me lire de temps en temps ! Merci pour tous tes compliments, tu n’imagines pas à quel point ça me fait plaisir !!
      J’espère que « tout ira bien » comme tu dis, et que tu pourras partir un semestre au Japon; apparemment il n’y a aucune raison que ça ne se fasse pas, donc d’avance, je te souhaite un bon voyage et une belle aventure. Tu verras, ça va être le pied !
      Je ne pense pas avoir grand chose de plus à te conseiller que ce que j’ai pu cité dans mes comptes-rendus: tout y est ! (outre Tokyo, je trouve que les MUST SEE niveau villes c’est vraiment Hiroshima et Nara) c’est vraiment Pour le reste, je doute que tu aies réellement besoin de moi, d’autres te diront ça à ma place en temps venu, mais je te conseille de te renseigner sur la carte Suica et ??? quand on part deux semaines et quand on part quatre mois, on se prépare différemment haha je ne sais pas trop quoi t’apporter de plus. Mais j’éditerai ce commentaire si quelque chose me vient !

      Encore merci pour tout, ton commentaire est vraiment adorable!, et bonne continuation !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s