Publié dans Review

Spring 2015: First Impressions

SHOKUGEKI NO SOMA: FOOD WARS

« Souma Yukihara n’a qu’un rêve: succéder à son père, chef d’un petit restaurant. Mais un jour, sans crier garde, ce dernier accepte un poste dans un restaurant à New York, et du jour au lendemain, Souma se retrouve dans une école culinaire où seule l’élite a le privilège d’étudier: Totsuki. Rares sont ceux qui parviennent à en être diplômés; Souma va devoir faire de son mieux pour réaliser son rêve. »

Je ne sais pas pourquoi je me suis imaginée que c’était une bonne idée de regarder ça. C’est pas forcément un mauvais anime, je suis sûre qu’il trouvera son public, mais à mes yeux ça ne vaut pas grand chose et c’est définitivement pas un anime fait pour moi. Déjà, les anime sur la cuisine, ça ne m’attire pas des masses, mais n’importe quel concept peut se révéler intéressant s’il est bien exécuté. Là, en l’occurrence, je me suis dit qu’il y avait des chances que ça soit le cas puisque j’ai beaucoup entendu parler du manga, ce qui m’a laissé supposer que ça devait être bien.

Si je devais résumer cet épisode en un mot, ça serait: intense. Un peu trop intense, d’ailleurs. Je ne sais pas si c’est volontairement exagéré de la sorte pour donner un effet comique, ou si Food Wars se prend vraiment au sérieux mais… c’était trop épique pour un anime qui traite simplement de cuisine. Ils en font des tonnes et ça en devient très vite ridicule; ça aurait pu être drôle mais… ça m’a pas fait rire. Ce genre d’ambiance est typique au shônen, j’aurais dû m’y attendre; on en retrouve d’ailleurs tous les éléments caractéristiques: un héros qui se bat avec acharnement pour réaliser son rêve, des circonstances improbables, et beaucoup de fanservice. Comme si c’était pas déjà assez exagéré et risible comme ça, les gens ont un « foodgasm » dès qu’ils portent la nourriture de Soma et de son père à leurs lèvres. Et ne revenons pas sur le tentacle rape qui surgit dès les premières minutes.

Cet épisode a fait office d’introduction; les choses sérieuses vont réellement commencer à partir de l’épisode 2. C’est là qu’on verra l’école dans laquelle l’histoire va se dérouler, on découvrira les personnages,… par curiosité, je pense regarder au moins l’épisode de la semaine prochaine, mais Shokugeki no Soma: Food Wars n’a rien pour me plaire, et je ne compte pas m’embêter avec cet anime très longtemps.

DUNGEON NI DEAI WO MOTOMERU NO WA MACHIGATTEIRU DAROU KA

« Nous sommes à Orario, ville labyrinthe où se retrouvent tous les aventuriers en quête de gloire et de richesse. Notre héros, Bell Cranel, part à l’aventure, et espère bien trouver l’amour en chemin. Il fera la rencontre d’Hestia, une déesse sans le moindre fidèle, qui tomber aussitôt amoureuse de lui et l’aidera dans ses aventures. »

Je ne retiens pas ma leçon, il faut croire. Il faudrait que je me tienne éloignée des shônen parce que c’est vraisemblablement pas mon truc. Le concept est sympathique par contre, il y a un chouette côté RPG avec des « niveaux », des guildes, des ennemis qui laissent des cristaux derrière eux, des points d’expérience,… Mais bon, à côté de ça, on a des personnages pas spécialement attachants (vu et revus), des clichés ici et là, un aspect harem qui ne me plait pas du tout,… Les personnages au centre de ce premier épisode était Bell et Hestia; l’un est le stéréotype du héros de shônen faible qui veut devenir plus fort coûte que coûte, et l’autre est une tsundere lourdement amoureuse du héros. Quant à l’histoire, en gros, il veut devenir plus fort pour se sortir avec une fille, et.. c’est tout ? Je ne sais pas vous, mais je trouve ça un peu faible comme scénario. Il y aura sûrement plus derrière, mais c’est le seul aperçu qu’on a de l’histoire dans ce premier épisode.

(Evidemment, il y avait du fanservice un peu lourd mais pas omniprésent non plus.)

DanMachi non plus n’est pas mauvais, il a certainement du potentiel et il saura plaire à certains, mais pas à moi. Je me suis un peu ennuyée devant cet épisode, et ça ne m’inspire vraiment rien du tout.

OWARI NO SERAPH

« Là on a un sacré programme: l’action prend place dans un monde où un mystérieux virus a eu raison de la race humaine, à l’exception des enfants. Mais ces enfants, seuls survivants de l’humanité, ont été réduits à l’esclavage par les vampires. Yuichiro Hyakuya fait partie de ces enfants qui ont pour objectif de devenir assez forts pour venir à bout des vampires. »

Après les deux anime ci-dessus, ça m’a fait du bien de voir Owari no Seraph. C’était l’un des rares anime de cette saison que je sentais plutôt bien; le concept vampires VS l’humanité ne me disait rien (et ne me dis toujours rien) mais le trailer faisait de belles promesses. Et, honnêtement, il avait plutôt intérêt, parce que Wit Studio avait placé la barre très haut avec Shingeki no Kyojin, pour ensuite sortir Rolling Girls qui a créé la déception générale, donc Owari no Seraph a tout intérêt a relevé le niveau. Et après ce premier épisode, je suis tentée de dire qu’il en a le potentiel.

La plupart des gens n’ont pas pu s’empêcher de relever les similitudes avec Shingeki no Kyojin, et… il faut reconnaître qu’elles sont bien présentes:

L’humanité doit faire face à une menace d’une autre espèce. On suit un petit trio. Le protagoniste perd sa famille sous ses yeux. Il se jure alors d’exterminer tous les ennemis jusqu’au dernier. Il y a des morts tragiques dès le premier épisode, et on pleure. Résultat: les gens l’appellent déjà « Attack on Vampires ».

(Mais je me doute bien qu’Owari no Seraph va très rapidement se différencier de Shingeki no Kyojin, et qu’il s’avérera que les deux n’ont rien à voir !)

Visuellement, c’était assez joli, et l’OST (de ce qu’on a entendu jusque là) est très bon. Les personnages n’ont rien d’exceptionnel cela dit; mais ça peut encore changer (sauf pour ceux qui sont morts, c’est à dire plus de la moitié). Ferid m’a bien plu!, même si j’ai eu l’impression qu’à un moment on a plus que sous-entendu qu’il était pédophile; ça par contre, ça me plait beaucoup moins. J’aimais bien Mika aussi, et ça tombe bien parce que, je veux pas vous spoiler, mais vu le visuel de l’anime, il va revenir d’une manière ou d’une autre dans la série. (Est-ce qu’il va devenir un vampire ?) (Et s’il revient, qu’en est-il des autres enfants; ils ne sont pas sur le visuel mais si Mika revient à la vie, alors est-ce qu’eux aussi.. ?) (D’ailleurs, Ferid n’apparait pas sur le visuel mais ça ne m’étonnerait pas qu’il réapparaisse aussi; je trouve que pour un vampire il est mort assez facilement. Moi je suis old-school je pensais qu’il fallait leur enfoncer un poignard dans le cœur, vous voyez.)

En tout cas, j’ai trouvé que c’était un bonne introduction; il se passe beaucoup de choses, et ce très rapidement, mais ça s’enchaîne bien et je ne sais pas vous mais j’avais un peu l’impression de regarder un film. C’était un bon épisode, le potentiel est là, mais j’ai peur que ça baisse en qualité dès la semaine prochaine, parce qu’il semblerait qu’on se retrouve dans une école et ça pourrait devenir chiant. Mais je suis curieuse de voir quelle genre « d’organisation » Yuuichiro a rejoint, et j’ai envie de savoir comment ce type qui l’a recruté fait pour… vivre, alors qu’il a visiblement bien plus de 13 ans. Je suis curieuse!, et j’espère ne pas être déçue par la suite, j’espère quelque chose de solide, une bonne histoire, de bons retournements de situation… quelque chose de bon, de travaillé, de surprenant ! On tient peut-être là la « bonne surprise de la saison ». Peut-être.

(En tout cas, le studio a l’air de miser pas mal dessus; la saison 2 est déjà prévue pour octobre.)

PLASTIC MEMORIES

« Nous sommes dans le futur, et la technologie est allée très loin: le monde est peuplé d’humanoïdes, qui ressemblent à s’en méprendre à des humains. La société robotique SAI Corp a d’ailleurs mis au point un robot capable de ressentir des émotions, des sentiments, exactement comme un humain. Le prototype s’appelle Giftia, mais sa durée de vie est limitée. Isla est elle-même une Giftia, et s’associera à Tsukasa Mizugaki, humain travaillant chez SAI Corp, pour récupérer les Gifitas en fin de vie. »

Je ne m’en remets toujours pas. Peut-être que c’est parce qu’il était tard, mais… j’ai un peu pleuré ?

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, et pendant la première partie de l’épisode, je le sentais plutôt mal: les personnages sont trop clichés et ne me plaisent pas du tout, je ne trouvais ni ça drôle ni particulièrement intéressant,… Le concept n’est pas trop mal; encore une fois, c’est le genre de truc qui m’inspire pas grand chose mais qui peut être chouette selon la façon dont c’est mis en scène. Et autant j’étais sceptique pendant plus de la moitié de l’épisode, autant la dernière partie a su me convaincre qu’il y avait du potentiel et que je devais laisser une chance à Plastic Memories.

Durant cet épisode, on a pu voir toutes sortes de situations différentes: ceux qui acceptaient le sort de leur Giftia, et ceux plus réticents (c’est le cas de le dire) à signer le contrat,… Et des questions intéressantes ont été soulevées, j’espère que ça sera explorer davantage durant l’anime. J’espère aussi qu’il y aura plus d’explications, de détails, autour de ce monde: pourquoi les Giftia ont une durée de vie aussi courte ? n’y a-t-il vraiment rien à faire qui puisse la rallonger ? quel est l’intérêt des Giftia, comment les propriétaires sont choisis, comment on se retrouve avec un Giftia au juste ?…

Autant Nina et sa propriétaire m’ont émue aux larmes, et que j’ai trouvé la situation extrêmement bien mise en scène, je ne sais pas si ça va être comme ça durant l’anime, et je reste sceptique. J’ignore quoi en attendre, et j’ai peur d’être déçue par la suite. Mais je pense que ça vaut le coup de continuer encore un peu et de voir ce que ça donne. Une bonne surprise en tout cas, c’était beaucoup mieux que ce que j’avais espérer !

NAGATO YUKI-CHAN NO SHOUSHITSU

« L’histoire prend place dans l’arc « Disparition » du roman Suzumiya Haruhi no Yuutsu. L’arc avait déjà été adapté un film en 2010, mais dans cet anime, nous ne retrouverons rien de ce qu’on a pu voir le long-métrage de KyoAni puisque « Nagato Yuki-chan no Shoushitsu » est un spin-off où l’on suit, vous l’avez deviné, Nagato Yuki. Dans la Disparition, Yuki n’est pas l’humanoïde qu’on a appris à connaître dans l’anime: elle n’est ni plus ni moins qu’un rat de bibliothèque timide et maladroite en amour. Soutenue par son amie Asakura, on la verra essayé de recruter des membres pour le club de littérature et faire la rencontre de Kyon, Haruhi, et tous les autres ! »

J’ai cru que cet épisode n’allait jamais finir. J’ai lu quelques reviews ici et là, et dans l’ensemble, j’ai l’impression que cet épisode a été apprécié. Mais personnellement, j’ai eu beaucoup de mal: j’ai évidemment pas retrouvé ce que j’avais aimé dans Suzumiya Haruhi no Yuutsu (et il fallait s’y attendre puisque c’est un spin-off d’un autre auteur), je me suis ennuyée, et Nagato me tape sur les nerfs, encore plus que prévu. J’ai trouvé certains passages particulièrement cons. Mais c’était joli!, et on ne crachera pas sur les références sympathiques casées ici et là. Mais cet épisode ne m’a pas convaincu, c’était lent et ça m’a pas donné envie de revenir: je m’en fiche complètement de leur fête de Noël.

Possible que je continue juste un peu histoire de voir Haruhi et Itsuki, mais… très peu pour moi cet anime.

tumblr_nmcd3ihcnU1tg56d0o1_500

KEKKAI SENSEN

« Nous sommes à New York; trois ans plus tôt, une brèche entre le monde des humains et celui des morts s’est ouverte, et depuis, les habitants de ces deux mondes sont prisonniers dans une bulle impénétrable. C’est un peu le chaos dans ce New York maintenant rebaptisé Jerusalem, mais humains et démons cohabitent. Cependant, un groupe menace de percer la bulle et de rependre le chaos sur la Terre entière. Heureusement, un groupe de mec bien habillés sont là pour prévoir le désastre. »

Encore une bonne surprise!, j’ai toujours pas l’impression qu’il y aura une « perle » cette saison, mais au moins tout n’est pas à jeter.

Dans ce premier épisode de Kekkai Sensen, ou « Blood Blockade Battlefront », il s’est passé beaucoup de choses. Il fallait mettre le contexte en place, présenter les personnages, parler du passé de la ville mais aussi du passé (tragique) du protagoniste,… C’est allé très vite, mais tout s’enchaînait plutôt bien, et de manière générale c’était très divertissant. Je trouve que l’anime avait beaucoup d’ambition pour son premier épisode, ils ont essayé d’expliquer le maximum de choses; ça faisait beaucoup d’informations à enregistrer en seulement 24 minutes, mais le tout dans le tout c’était bien foutu et seulement deux/trois détails restent dans le flou (ça sera pour les prochains épisodes !). Pas grand chose à redire sur l’animation et la musique; les scènes d’actions étaient vraiment chouettes ! Il y a juste… le passé de Leonardo (le personnage principal), j’ai trouvé que c’était un « faux pas »; ils auraient dû garder ça pour plus tard. Ca se voulait émouvant, mais… au milieu de toute cette action, et dès le premier épisode en plus, on peut dire que c’était raté.

Les personnages sont sympathiques; ils ne me tapent pas sur les nerfs dès les premières minutes et ça c’est déjà une bonne chose.

Je sentais que cet anime pouvait être bien, et pour l’instant je ne suis pas déçue; j’espère qu’il sera plein de bonnes surprises.

tumblr_nmgbe7yKDX1rvbl4vo2_500

SOUND! EUPHONIUM

« Kumiko Oumae joue de l’euphonium depuis toujours; c’est donc tout naturellement qu’à son entrée au lycée, elle décide de rejoindre l’orchestre de celui-ci, et ses camarades de classe Hazuki et Sapphire compte bien la suivre ! Sauf que lorsqu’elle apprend que Kousaka Reina, son ancienne camarade de classe, fait aussi partie de l’orchestre, elle hésite… »

Je vous rassure, ce n’est pas le nouveau K-ON!. Alors que ce dernier prétendait être sur la musique, mais que c’était surtout sur des filles mignonnes en train de faire des trucs mignons, Sound! Euphonium a bel et bien la musique comme thème principal. On ne retrouve pas « l’ambiance moe » de K-ON!, qui, cette fois-ci, plutôt que de se propager dans tout l’anime, s’est concentré en un seul et même personnage: Sapphire. A part ça, les similitudes avec K-ON! ne sont pas aussi nombreuses que certains l’avaient prédit.

Bref; niveau graphisme, animation, chara-design,… c’est du KyoAni tout craché, rien de nouveau ou d’impressionnant: c’est leur style, c’est de qualité, mais rien de bien nouveau, rien d’étonnant de leur part. De ce qu’on a entendu de la musique, ça m’a l’air pas mal non plus !

L’épisode en lui-même était très agréable à regarder, mais je ne suis pas sûre que l’histoire m’intéresse plus que ça… J’ai envie de voir ce que va donner la « confrontation » entre Kumiko et Kousaka, de faire plus ample connaissance avec Shuuichi et le professeur qui supervisera le club… Mais le thème ne m’intéresse pas plus que ça, pour l’instant, et je n’ai pas été passionnée par le premier épisode. Peut-être que ça changera, peut-être que je serai bien surprise ! Mais je reste sceptique. Au moins, ça s’annonce bien mieux qu’Amagi Brilliant Park !

Ce qui me pousse vraiment à continuer, c’est Kumiko, qui est un très bon personnage principal. Elle est simple, on peut facilement s’y identifier;  je l’ai trouvé réaliste, humaine,… pour l’instant, je l’aime beaucoup.

Je ne suis pas très emballée mais comme c’est pas mauvais, on va voir ce que ça donne !

tumblr_nmi6az9ug31qcsnnso1_500

ORE MONOGATARI !!

« Takeo Goda est un lycéen au physique peu avantageux et à la carrure pour le moins impressionnante ! Assez handicapant quand on essaie de trouver une copine. En plus, son bishônen d’ami d’enfance, Sunakawa, lui fait de l’ombre. Mais sa vie amoureuse prend un tournant décisif lorsqu’il vient au secours de, Yamato, une fille qui se faisait agresser dans le métro. »

Depuis le début de cette saison, c’est le premier anime que je peux vraiment dire avoir adoré.

C’était simple, adorable, drôle, et… différent. Déjà parce que le personnage principal n’est pas une fille, mais un garçon, et… pas n’importe lequel ! Takeo a le physique de la « brute » tout droit sortie d’un shônen; grand, musclé, un physique repoussant qui effraie facilement les gens, il fait beaucoup plus vieux que son âge, il n’a aucune élégance,… et il est constamment dans l’ombre de Suna, son ami d’enfance. Toutes les filles qui plaisent à Takeo finissent par confesser leurs sentiments à Suna…

Et un beau jour, Takeo et Suna sont dans le train, et surprennent un type en train de peloter une jeune fille. Sans même prendre le temps d’y réfléchir, Takeo va la secourir dans la seconde !

Et avant d’aller plus loin, est-ce qu’on peut parler de la scène où ils vont dénoncer le pervers au personnel de la gare ? C’est une situation qu’on croise tellement souvent dans la vraie vie, et… ce moment était génial.

Quoiqu’il en soit, la jeune fille que Takeo a aidé s’appelle Yamato, et elle se montre très reconnaissante. Ils sont amenés à se revoir plusieurs fois, et à chaque fois, Takeo demande à Suna de l’accompagner, parce qu’il est persuadé que c’est à lui que Yamato s’intéresse ! Bon, c’était rigolo, mais je vous avoue que j’espère que ce quiproquo ne va pas nous suivre tout l’anime, parce que ça pourrait devenir lassant.

Il y a des clichés ici et là, j’ai dit que c’était différent mais on retrouve quand même le classique « triangle amoureux » (qui j’espère n’aura pas lieu d’être bien longtemps), le beaugosse froid et le géant incompris au grand cœur, et, argh, la « demoiselle en détresse »… je suppose que l’auteure a fait exprès de les stéréotyper cela dit. Takeo nous a surtout été présenté comme un « gag » durant cet épisode, même s’il avait ses moments touchants, j’espère qu’au fil des épisodes il deviendra de plus en plus « humain ». Ca vaut aussi pour Suna évidemment.

Mais je suis très enthousiaste à propos d’Ore Monogatari !!, je sens que la suite ne me décevra pas ! Très bon premier épisode, bien exécuté, des personnages sympathiques, de bons graphismes,… Ore Monogatari !! est un des quelques anime qui sauvent l’honneur cette saison. Il semble d’ailleurs avoir fait l’unanimité: je n’entends que des choses positives à son sujet !

tumblr_nmkdcf3zHs1r60zuio1_500

PUNCHLINE

« L’histoire s’articule autour de cinq adolescents combattant le crime: Mikatan Narukino (idole très populaire), Lovera Chichibu (une styliste ayant la capacité de voir le futur), Ito Hikiotani (un NEET accro aux MMO), Meika Taihatsu (génie), et enfin, notre protagoniste, Iridatsu Yuta, qui a le pouvoir de dissocier son esprit et son corps. Mais ce n’est pas tout: il peut aussi détruire le monde s’il voit des sous-vêtements. »

C’est le genre de graphisme et d’animation que j’adore; visuellement, j’ai tout de suite su que ça allait me plaire. Et effectivement, cet épisode était un régal pour mes yeux ! Est-ce que je peux en dire autant du reste, par contre…

Je trouve le principe d’un ridicule rarement atteint: le protagoniste est tellement en rut qu’il ne supporte pas la vue de la moindre culotte sinon un détruit, littéralement, la Terre. Il y a beaucoup de fanservice, beaucoup de « pantsu », et l’anime ne s’en cache pas, il n’a jamais prétendu que ça allait être autrement, donc je ne lui reproche pas mais… ça me branche pas vraiment comme concept. Si encore ça avait quelque chose d’intéressant, que ça se différenciait du reste,… mais pour l’instant, j’ai pas l’impression. Certes, ça a l’air moins chiant qu’un ecchi classique, mais… je reste sceptique. Je pense continuer  à suivre mais je n’ai pas retrouvé toute l’originalité que l’anime avait promis, et je suis pas convaincue par ce premier épisode. C’était joli, très joli, mais le reste n’a pas suivi. Il y a quand même deux/trois bonnes idées et ça pourrait devenir sympa, mais j’ai de gros doutes. J’espère avoir de bonnes surprises au niveau des personnages féminins.

Il y a quand même du potentiel, mais j’ai pas envie de me faire de faux-espoirs. J’ai du mal avec le scénario mais peut-être que l’histoire tiendra la route et qu’une fois qu’on aura fait plus ample connaissance avec les autres personnages, ça sera déjà un peu plus digne d’intérêt. Peut-être.

tumblr_nmir5u2AIh1tfzt8ro3_1280

AMEIRO COCOA

« Le synopsis de celui-ci est assez rigolo je trouve, ça démarre comme ça: Alors qu’Aoi Takura passe une mauvaise journée parce qu’un homme l’a traité de moche dans le métro. Après ça, je pourrais pas trop vous expliquer les détails, mais il se retrouve à travailler dans un café, le Rainy Color, tenu par deux beaux mâles. Et depuis, sa vie est beaucoup plus amusante et rythmée!, mais un jour, l’homme qui l’a traité de moche entre dans le café. (!!!) »

Trop court pour que je puisse en penser quelque chose. Ce n’est pas la première fois que je regarde un anime de moins de 5 minutes, mais là c’était beaucoup trop rapide. Tout juste deux minutes; en plus, et la fin était tellement subite… il semblerait qu’il n’y ait même pas d’ending ? Quoiqu’il en soit; ça a beau ne pas avoir duré longtemps, j’en ai vu assez pour savoir que ça ne me plairait pas: en deux minutes, j’ai réussi à profondément m’ennuyer.

En gros, notre protagoniste n’est pas assez « viril » pour que les gens autour de lui daignent le reconnaître comme étant un homme, alors on plaisante pendant 2 minutes sur son physique androgyne puis un mec défonce la porte du café et ça y est c’est la fin.

Juste histoire de voir ce que ça donne, je regarderai peut-être la suite pour tuer le temps, mais uniquement parce que c’est court.


Hé bien cette saison, j’ai testé beaucoup plus d’anime que d’habitude ! Tout ça pour en suivre combien ? Même pas le tiers, à mon avis. Et vous, qu’allez-vous suivre ? Quels anime vont ont le plus plu ? Dites-moi tout !

8 commentaires sur « Spring 2015: First Impressions »

  1. Hey, voilà donc la saison du printemps 2015 qui commence et, on peut dire qu’il n’y a rien d’extraordinaire pour l’instant. Comme toi, j’ai pour l’instant testé que ces deux séries… Et c’est vraiment pas fameux…

    J’adore le manga Shokugeki no Souma (d’ailleurs, petite anecdote, avant de s’attaquer au manga sur la nourriture, l’auteur faisait du hentai, je pense que tout le monde l’a remarqué, vu quelques passages de l’épisode 1 et les « foodgasm », comme tu dis). L’anime ne m’a pas vraiment déçu ni plu, c’est…. moyen. Il suit le manga, fidèlement et n’apporte rien à l’histoire, donc, il est sans grand intérêt. Certains passages très ridicules dont je ne me souvenais pas du tout m’ont blasé. Je fais sûrement l’impasse sur cet anime.

    Et pour DanMachi… J’ai rien à dire dessus, tout me semble tellement inutile dans cette série.

    Admire mon grand enthousiasme pour cette saison. Je n’attend pas grand chose de la suite non plus, ça va finir comme pour l’hiver et je suivrai une série, et encore, l’hiver dernier c’était Durarara!! saison 2 que je suivais, je sais que je trouverai pas mieux cette saison, c’est impossible.

    J'aime

    1. Je suis à peu près aussi enthousiaste que toi, mais faut dire que ces deux-là j’en attendais pas grand chose…
      L’auteur de Food Wars aurait dû rester dans le hentai si c’est pour faire CA…. L’auteur de Yotsuba! aussi faisait du hentai aussi, et c’est pas pour autant que ça se voit dans le manga, m’enfin bon… J’ai pas du tout aimé, c’était ridicule.
      Heureusement que Durarara!! revient la saison prochaine !

      J'aime

  2. Hey! Je vois que tu as écris ton avis sur owari ni seraph (seul anime que j’ai finalement décide suivre) et c’est justement comme tu as soulevé le point, les similitudes avec AoT qui ont fait que j’ai trouve cet épisode fade, les personnages trop ressemblant Le personnage principal (dont j’ai oublie le nom haha) est le portrait craché d’Eren idem pour le blond, on a le droit à un mini Armin donc n’attend beaucoup à ce que ce personnage se demarque
    Ce qui fait que j’ai trouve ça moyen, et puis, les personnages ont 13ans … 13ans, déjà que j’avais du mal à me faire que les protagonistes de AoT avaient 15ans et ressemblaient à des adultes, ici on a du 13ans, et ils agissent comme s’ils en avaient 20 du coup, ça m’a quand même déstabilisé
    Un autre truc qui m’a surpris c’est LES VAMPIRES haha, je n’ai jamais supporte un anime avec des vampires, mai bon, j’étais au beau milieu de l’episode donc autant finir, et puis, le concept à l’air sympa même si on en sait encore pas beaucoup
    Et puis leur mort était TROP prévisible, après avoir vus shingeki ni kyojin et en sachant que c’est wit studio qui s’occupe de cet anime (a noter les graphismes très beaux, même les contours des persos font penser a ceux de SnK) je m’y attendais quoi
    Ce que je trouve bizarre comme toi c’est l’adulte qui a réussis à vivre, argh je m’attends à ce qu’ils soient tous des gosses m’enfin j’espère aussi voir l’anime me surprendre mais quand j’ai vus qu’ils allaient être dans un lycée, je doute mais j’espère fort fort fort me tromper et que ce soit en effet la bonne surprise haha
    Sur ce bonne nuit (?) Reggy!

    J'aime

    1. Hi there!! Je pense que si tu avais testé d’autres anime de cette saison AVANT Owari no Seraph, tu aurais apprécié davantage l’épisode haha mais c’est vrai que
      dans la mesure où on a déjà SnK et d’autres anime du genre
      Owari no Seraph n’a rien de transcendant: on en a vu d’autres, des comme ça ! Je pense que si, toi comme moi, on avait vu moins d’anime, on aurait été plus facilement impressionnées.
      J’ai quand même bien aimé, comme tu as pu le lire, et j’ai beaucoup d’espoir, même si
      j’ai peur du cadre « scolaire » qui nous attend dès l’épisode 2 MAIS BON.

      J'aime

      1. Je le pense aussi! Vus que sur l’affiche on voyait Mika avec Yuu donc je pense effectivement qu’il reviendra! Enfin après j’suis pas d’accord à 100% avec le fait que les gens l’appelle déjà « Attack on vampires » y’a certes des similitudes mais au final ce qui fait de Shingeki No kyojin ce qu’il est c’est plus l’Univers post apocalyptique que les personnages qui sont finalement repris des « codes du shonen » le héros à tête brûlé, la fille qui s’inquiète pour le héros etc…
        J’ai regardé une nouvelle fois l’épisode et je suis absolument pas sure de ce que j’avance, mais à la fin de l’épisode quand on le voit dans l’uniforme il a l’air plus grand ? Peut-être qu’il y avait une ellipse et que la preview qu’on a vus pour l’épisode 2 était dans un flash back ?
        Ah et aussi pour le sous-entendu qui m’a mit très mal à l’aise avec Ferid, jsp si ça a été fait exprès mais ça m’avait quand même déstabilisé.
        Et si le studio annonce déjà une saison 2 j’attend vraiment à être surprise!

        J'aime

        1. Personne ne dit que c’est une copie plate de Shingeki no Kyojin, évidemment!, et je pense que plus les semaines passeront, moins on pourra comparer les deux. Mais SnK et OnS se passent tous les deux dans un univers post-apocalyptique, avec le même genre de trio, toute une menace non-humaine à éliminer,… C’est pas la même chose que SnK, mais on ne peut s’empêcher d’y penser un peu en regardant le premier épisode !

          Et oui, l’histoire se déroule quelques années après les événements du premier épisode !
          Je pense que c’est fait exprès avec Ferid, ça m’a mis mal à l’aise ce moment haha
          Same here !

          J'aime

  3. Pour Shokugeki no soma, je pense exactement la même chose que toi donc je ne vais rien rajouter de plus, pour Danmachi, j’ai trouvé le premier épisode plutôt sympathique, je regarderai le deuxième épisode pour en savoir un peu plus, pour Owari no Seraph, je t’avoue avoir versé des larmes au premier épisode, ça m’a beaucoup touché, haha ! Je te donnerai mon avis sur les autres animes une fois que je les aurai vu ! 🙂

    J'aime

    1. Ah, pour Owari no Seraph je sais pas trop… C’était quelque chose, ce premier épisode ! mais j’en ai vu d’autres quoi, ça m’émeut pas aux larmes non plus… (enfin je dis ça mais j’ai pleuré devant Plastic Memories donc BON………)
      Ca marche, « à bientôt » alors !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s