Publié dans Chronique, Visual Novel

TRUMAN SHOW, DANGANRONPA: pseudo-analyse comparative.

Cet article est bourré de spoilers sur The Truman Show et Danganronpa.

J’ai l’impression que cet article est un peu absurde, que ces deux choses n’ont rien à faire dans la même phrase, mais… quand on sait ce qui se cache derrière, le lien n’est finalement pas si incongru que ça, il est même évident.

Donc pour ceux qui ne s’auraient pas trop de quoi il s’agit mais qui veulent quand même lire l’article:

The Truman Show est un film américain signé Peter Weir, sorti en 1998. On y suit Truman Burbank (Jim Carrey), dont le monde entier suit la vie depuis sa naissance, sans qu’il en ait la moindre idée. Son quotidien fait l’objet d’une télé-réalité diffusée 24h/24, 7j/7, suivi par des millions et des millions de personnes, et Truman est le seul à ne pas être au courant. Tout son entourage, sa famille, ses amis, ses voisins, ses collègues, même les passants dans la rue, sont tous des acteurs, et son monde n’est qu’un décor, le plus gros plateau de télévision jamais mis en place. Puis après trente années passées dans l’ignorance, il commence à avoir des soupçons, des doutes, et tente de découvrir la vérité.

Quant à Danganronpa(: Kibou no Gakuen to Zetsubou no Koukousei), sorti en 2010, c’est un visual novel japonais développé par Spike Chunsoft qui se déroule dans une académie où seuls les élèves qui sont spécialistes de leur domaine sont admis. On y trouve donc des personnages comme l’Ultime Idol, l’Ultime Nageuse, ou encore notre protagoniste, Naegi Makoto, l’Ultime Chanceux. Pour vous la faire courte, c’est quinze élèves prisonniers d’une école qui, s’ils veulent en sortir, n’ont d’autre choix que de tuer un de leur camarade sans qu’on découvre qu’ils ont fait le coup. On a donc affaire à un survival game. Et le rapport avec Truman Show, c’est que vient un moment de l’histoire où il nous est révélé que le « killing game » qui a pris place dans cette école est diffusé à travers le monde, et que les élèves sont filmés depuis leur arrivée.

trumanshow

C’est un concept que j’adore, deux œuvres que j’affectionne, alors j’ai pensé que ça pourrait intéressant de les mettre en parallèle. Même si Danganronpa ne s’attarde pas plus que ça sur l’aspect « télé-réalité », alors que c’est vraiment le thème de Truman Show, ça reste un élément important de l’histoire, et un des ses plus gros « plot twists ».

En fait, l’idée est la même: faire une télé-réalité, au sens propre du terme, c’est à dire qu’on filme la vie de personnes qui ne sont pas au courant que leur vie est filmée et suivie à la télévision, pour capturer des moments et des émotions « réels ». Cela dit, les objectifs des deux « cerveaux » sont radicalement différents.

Christof, le créateur de l’émission Truman Show, part du principe que les gens sont lassés de voir des acteurs jouer un rôle, payés pour suivre un script, d’où l’idée de proposer aux téléspectateurs de suivre la vie d’un homme « vrai », dont les réactions et sentiments ne seraient pas écrits sur papiers. Cet énorme projet est également motivé par l’argent: on voit jusqu’où la télé peut aller loin pour faire de l’audience, on traite aussi du placement de produits,…

Monokuma/Enoshima Junko a d’autres préoccupations. En tant que détentrice du titre d’ « Ultime désespoir », son but est de plonger le monde dans le chaos; et une fois que ce fût chose faite, pour s’assurer que plus personne n’ait une once d’espoir dans le monde, elle a décidé de pousser les élèves de Kibougamine, qui représentent l’espoir de toute une génération, au désespoir, et cela derrière une caméra, pour montrer à tous les gens qui auraient encore un peu d’espoir en eux que la bataille contre le désespoir est perdue d’avance. Le contexte est donc un peu moins réaliste, l’idée a quelque chose de moins effrayant parce qu’on n’en vient pas à craindre que ça puisse nous arriver.

Alors que The Truman Show a le pouvoir de rendre un peu parano; après avoir visionné le film, on regarde autour de nous si, par hasard, y’aurait pas une caméra quelque part, on est méfiant et on se demande « et si tout était filmé ? et si tout le monde épiait mes faits et gestes ? »; un effet que Danganronpa n’arrive pas à reproduire, même si la perspective de se retrouver embarquer dans la même galère que les personnages fait quand même bien froid dans le dos. Disons qu’avec tout ce qu’ils traversent, le fait qu’ils soient filmés à leur insu n’est pas le plus dramatique.

tumblr_nm25h7V3dS1s535xbo5_1280

Ce qui est assez ironique, c’est qu’au final, l’émission de Junko a quand même quelque chose de plus « réel »/ »naturel » que celle de Christof: Truman a beau être « vrai », tout ce qui l’entoure est faux, ce n’est qu’un grand décor et beaucoup d’acteurs. Truman n’a pas de script, mais tous les autres personnages de son programme en ont un. Là où le Truman Show créé de faux moments d’émotions (la conversation entre Truman et Marlon où tout le discours poignant sur l’amitié de ce dernier lui été chuchoté dans l’oreillette par Christof) et met en scène de faux moments dramatiques (la mort du père de Truman), tout ce qui vivent les personnage de Danganronpa est réel. Monokuma fait le nécessaire pour rendre son émission divertissante: rebondissements, flash-backs émouvants, exécutions hautes en couleurs,… Mais aucun des quinze personnage n’est au courant que tout est filmé, alors tout ce qu’ils font, ressentent, échangent entre eux,… est réel. Leurs actions, leurs émotions, leurs interactions,… tout est réel, et les morts le sont tout autant.

Ceci étant dit, bien que tout dans l’univers de Truman soit faux, les moments tragiques pré-fabriqués par Christof ont eu un effet non-négligeable sur sa « star ». Danganronpa est plus sanglant, plus extrême, mais The Truman Show n’a rien à lui envier, la situation y est également dystopique. Comment reprendre une vie normale après avoir passé trente ans dans le mensonge ? Et comment savoir ce que c’est, une « vie normale » ? Truman était encore dans le ventre de sa mère quand il est devenu une « sensation » tout autour du globe. Depuis sa naissance, presque depuis sa conception!, tout est filmé, contrôlé. Tout ce qu’il a vécu, tout au long de sa vie, était scripté, en plus d’être épié. Personne ne l’a jamais vraiment aimé. Et après la disparition de « Lauren », il n’a plus eu aucun allié. Pour la télévision, ainsi que pour le traumatiser et s’assurer qu’il n’ait jamais envie de partir, il a dû voir celui qu’il croyait être son père mourir sous ses yeux, et vivre en étant convaincu que tout était de sa faute. Et quel choc, quel bouleversement, ça doit être que de réaliser que rien, rien, absolument rien, à part son court moment passé avec « Lauren », n’était vrai.

A mon avis, affronter le monde réel a sûrement été plus facile pour les personnages de Danganronpa que pour Truman.

Ils ont été enfermés contre leur gré pendant « seulement » quelques semaines. (Ils l’étaient déjà avant, mais avec leur consentement.) Leur situation n’en reste pas moins cauchemardesque puisqu’on leur a effacé deux ans de leurs mémoires, pour les manipuler, les conditionner à croire qu’ils voulaient s’échapper (alors qu’à la base, ils avaient demandé à être confinés dans l’école), ils ont été poussés à bout,… constamment en train de se soupçonner, certains ont été amenés à tuer un ami, d’autres se sont fait trahir, et beaucoup ont vu des gens, des amis, se faire exécuter sous leurs yeux, dans d’atroces conditions. Une expérience traumatisante qui ne peut que laisser d’importantes séquelles.

Cependant, même s’ils ont oublié leurs années passées à l’académie, ils se souviennent quand même de la majeure partie de leur passé, ils savent ce que c’était la vie avant d’être enfermés dans ce lycée, ils ne partent pas complètement de zéro.

Mais bon, de toute façon, ce qui les attends chacun de l’autre côté de la porte est pour le moins… différent.

tumblr_o2x0hrjtKG1ugc8z5o2_1280

truman parallel

The Truman Show et Danganronpa s’achèvent de la même manière: avec les personnages face à la porte qui les séparent du monde réel, prêts à la franchir.

Truman va enfin connaître le monde réel, celui dans lequel vous et moi vivons.

Naegi et les autres vont pénétré dans le monde réel, mais un monde différent du nôtre: un monde qui s’est effondré, une planète gouverné par le désespoir.

Christof et Junko vont tous deux essayer de dissuader leurs « acteurs » de s’en aller, prétextant que sous leur emprise, ils sont peut-être « prisonniers », mais ils sont en sécurité.

Derrière cette porte, c’est un monde corrompu qui attend Truman: derrière les caméras, les gens mentent aussi, il y a des personnes manipulatrices, on a tous des amis qui nous trahissent, des proches qui nous déçoivent, et c’est sans compter sur tous les malheurs qui touchent la planète, tous les problèmes qu’il y a dans notre société. Le monde n’est pas rose. Mais Truman va devoir lui faire face. Il est sûrement terrifié, mais c’est le monde auquel il appartient, c’est là qu’est sa place.

C’est ça, vivre. C’est ne pas reculer, faire face aux obstacles, voir la vérité en face et l’affronter.

Et les élèves de Kibougamine font face à la même épreuve. De l’autre côté de leur porte, c’est l’anarchie, le désespoir règne en maître. Mais il faut qu’ils aient le courage de le vaincre, il faut qu’ils franchissent cette porte, peu importe les horreurs qui se trouvent derrière, parce que c’est le monde auxquels ils appartiennent, où ils sont censés être, et s’il y a bien une chose qu’ils ont appris, c’est qu’ils ne doivent pas perdre espoir, et que tant qu’il y a des gens qui ont encore de l’espoir, tout est possible. Un peu niais, mais c’est une très belle scène, et un chouette message.

.

En tout cas, le concept me fascine, parce qu’il est si terrifiant et si… « crédible » ? Dans le sens où… ça pourrait très bien arriver. Qui sait jusqu’où la télé est capable d’aller ? On est constamment en train de chercher de nouvelles façons de faire grimper les audiences, on cherche toujours à choquer, à repousser les limites,…

Autant légalement qu’éthiquement, je doute qu’un jour, une entreprise puisse adopter légalement un bébé… mais il y a déjà plein de télés-réalité où l’on suit le quotidien de personnes souvent tout à fait banales, alors ce n’est peut-être qu’une question de temps jusqu’à ce qu’on en vienne vraiment à suivre des personnes depuis leur naissance, qu’on transforme la vie entière de quelqu’un en « show ». Ça fait peur. Et, encore une fois, légalement parlant, ça m’étonnerait qu’un jour il y ait une émission qui aille jusqu’à filmer quelqu’un en cachette, mais c’est une pensée très inquiétante. C’est horrifique que de s’imaginer à la place de Truman, parce qu’en plus, comme Christof le fait si bien remarquer, « chacun de nous accepte la réalité du monde auquel il est confronté »: on ne s’en rendrait même pas compte.

Et, toujours légalement, on n’a pas non plus besoin de s’inquiéter au sujet de Danganronpa: c’est pas demain qu’on verra des gens mourir en direct, juste au nom du divertissement. Quoique… Ca me fait penser à l’expérience de Milgram, et au documentaire « Le Jeu de la Mort » où l’obéissance des participants à une émission avait été testée: en gros, il y avait deux candidats, un qui répondait à des questions, et un autre qui était chargé de lui envoyer des décharges électriques si la réponse était fausse. L’intensité de la décharge augmentait au fur et à mesure du jeu, et au bout d’un moment, le candidat qui les recevait perdait connaissance, il ne répondait plus, et pas mal de gens continuaient à envoyer des décharges, au risque de tuer l’autre personne, parce que… telles étaient les règles du jeu. Donc je crois qu’on serait capables de faire des programmes comme ça. Et le pire, c’est qu’on les regarderait.

tumblr_nvxfskGmeJ1upo6fbo2_1280

rescue

Le Truman Show avait des millions de fans, qui n’avaient pas l’air de se soucier du fait qu’on avait volé la vie d’un homme pour en faire une télé-réalité. Notons qu’il y avait quand même un mouvement qui s’opposait à l’émission et voulait libérer Truman. Mais ces gens étaient en minorité et n’avaient pas assez de pouvoir pour arrêter Christof et son programme.

Même cas de figure pour Danganronpa: on nous indique qu’il y a quand même un nombre assez conséquent de personnes qui ont tenté de libérer les élèves, mais elles ont toutes été neutralisées par Monokuma. Et si jamais ce genre d’émissions venaient à exister, il y aurait aussi des mouvements comme ça (et heureusement!), mais ils n’auraient sûrement pas les moyens de faire quelque chose, parce que l’argent et le statut ont plus de pouvoir.

Je ne sais pas si j’ai hâte de voir ce que l’avenir nous réserve à ce niveau-là.

.

Et avec ça, je pense avoir dit tout ce que j’avais à dire sur le sujet. Je ne sais pas si beaucoup de monde lira cet article, mais si jamais vous avez quelque chose à rajouter, n’hésitez pas; j’aimerais beaucoup lire vos points de vue !

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s