Publié dans Slice of Life

Slice of Life #16 – Bac en poche !

Les deux baes du mois de juin:  Yuta Tsuguhito, Kiznaiver, et Jí ēn par Asari.

Comme promis, nous revoilà un mois jours pour jours après mon dernier Slice of Life, et comme prévu, cet article sera strictement consacré au bac.

Je l’ai donc reçu aujourd’hui, avec un 14.34 de moyenne, donc avec mention bien. Pour ceux qui débarquent, j’étais donc en L, spé LV1 approfondie (anglais), sans option. Donc c’est tout à fait correct, et pour le coup je suis assez fière, je m’attendais pas à avoir cette mention-là. Voilà, vous savez l’essentiel. Si c’est tout ce qui vous intéressait, vous pouvez arrêter votre lecture ici, mais si vous voulez le compte-rendu de toute ma période de bac, alors c’est parti pour la suite !

Donc ! très long mois. Fatiguant, mais (étonnamment) pas trop stressant. Faut dire que j’étais pas seule, et ça m’a beaucoup aidé à rester calme et à relativiser. Pour faire court, j’ai une amie qui a une situation un peu compliquée, et c’était plus pratique pour elle de venir chez moi pendant le bac, donc… c’est ce qu’elle a fait, et c’était vraiment bien, on se prenait pas la tête, on se rassurait mutuellement et on se motivait à réviser, et je pense que j’aurais été beaucoup plus stressée si j’avais été seule dans ma chambre pendant deux semaines à stressé ma race. Donc c’était parti ! Mercredi 15, c’était la philo, première épreuve.

Ceux qui ont lu mon Slice of Life d’il y a un se souviennent peut-être que pour mon épreuve de sciences j’étais au cinquième étage de mon centre d’examen. Bah cette année, j’étais dans cette même salle pour toutes mes épreuves écrites. Je viens d’un lycée où y’a deux étages et six salles, pas plus, donc mes poumons d’asthmatiques sont pas entraînés ce genre d’ascension. Mais bref ! On s’éloigne du sujet: la philo.

J’ai eu beaucoup de chance, parce que j’ai un peu déconné avec cette matière. Je suis assez bonne, mais j’avais révisé que 6 ou 7 sujets. C’était des révisions basées sur les pronostics: mauvais plan parce qu’ils étaient totalement faux ! Mais, heureusement, un des sujets que j’avais révisé est tombé; un des plus faciles selon moi ! J’ai donc fait ma dissertation sur « Le désir est-il par nature illimité ? ». Je le sentais bien, et j’étais rassurée de démarrer sur une épreuve que je pensais avoir réussi, sinon j’aurais été démoralisée tout le reste des épreuves… Et résultat, j’ai eu 14 ! Ce qui me semble être une assez bonne note en philo, qui, je le rappelle, est quand même coeff 7 !, donc très satisfaite.

Par contre, le lendemain, c’était la cata: histoire-géo. A la base, j’aime bien cette matière, et l’année dernière j’avais toujours entre 15 et 17 de moyenne, mais cette année… c’était pas mon année. On avait un professeur avec qui ça passait vraiment pas, tout le monde était en galère, la moyenne de la classe dépassait pas 10, et j’avais des résultats misérables. Tout n’est pas à blâmer sur le professeur évidemment, je vais pas prétendre avoir bossé pour cette épreuve, je m’étais fait une raison dès la fin du premier trimestre: j’allais pas avoir mon bac grâce à cette matière. J’y suis pas allée les mains dans les poches, mais presque. Et c’est con parce que les sujets étaient vraiment géniaux: en compo, on avait le choix entre les mémoires (de la Seconde Guerre mondiale ou de la Guerre d’Algérie selon ce qu’on avait étudié en classe) et médias et opinion publique. J’ai pris les mémoires, et j’ai joué avec le feu, j’ai pris le sujet qui était dans mon annabac et pas celui qu’on avait étudié en classe; judicieuse idée !!! Et on avait une carte sur les dynamiques territoriales des Etats-Unis, et comme moi j’ai que des bonnes idées!, bah j’avais calculé aucune carte de l’année; elle était pas vierge, mais presque. Du coup, un petit 6 coeff 4. C’est une surprise quelque part, je pensais pas dépasser 3.

Et là, je pensais que le plus dur était passé ! Le vendredi, j’avais anglais. Piece of cake ! Or so I thought !!! J’ai un très bon niveau en anglais, sans vouloir me vanter ou quoi, je le parle couramment, alors je m’attendais certainement pas à galérer comme ça. En fait, c’est surtout que le sujet était chiant: c’était sur l’urbanisation et l’écologie, heu… très peu pour moi. Y’avait des questions très faciles mais aussi des trucs pas très sympas !! donc un document d’une qualité dégueulasse, noir et blanc, flou, sur lequel on pouvait rien distinguer. Les sujets d’expression écrite m’inspiraient pas le moins du monde, et en plus!!, génie que je suis, j’ai oublié une question (celle de synthèse, la plus importante, sur… au moins 2.5 ou 3 points) (bravo !). Un peu a pain in the ass ce sujet ! Heureusement, il y avait l’oral, et j’en parlerai dans quelques instants, ainsi que de ma note !

Petit week-end. Le lundi arrive, c’est au tour de la littérature. J’avais tout misé sur Oedipe Roi. Tout. J’ai encore joué avec le feu parce que j’avais pas relu un seul truc sur Madame Bovary. C’était déjà tombée les trois dernières années précédentes. Pas une quatrième fois quand même ! Hé bah si. Mais ça ne m’a pas déstabilisée pour autant, j’avais bien travaillé toute l’année, et je maîtrisais relativement bien le livre. La question sur 12 points était « Dans une lettre à Louise Colet en 1852, Flaubert note à propos de son roman Madame Bovary : « personnalité de l’auteur absente ». Votre connaissance de l’oeuvre et des documents relatifs à sa genèse vérifie-t-elle cette affirmation ? », et il se trouve que j’avais dû faire tout un exposé sur le sujet, donc j’avais énormément de trucs à dire et je pense avoir fait du bon travail. La question sur 8 points, par contre, on s’était pas penché sur le sujet en classe, donc j’ai fait avec les connaissances que j’avais. « Dans le scénario initial de Madame Bovary, Flaubert notait : « Charles Bovary officier de santé 33 ans quand commence le livre ». Il ajoute dans la marge : « Commencer par l’entrée au collège ». Qu’y a-t-il d’intéressant dans le choix finalement retenu ? », ça allait, c’était faisable ! Comme pour la philo, j’ai eu 14, coeff 4; je pense avoir un tout petit peu mieux réussi mais c’est quand même une bonne note et j’en suis contente !

J’ai terminé mes écrits le lendemain, avec l’allemand ! Le sujet n’était pas bien compliqué, même si c’était encore sur l’écologie, et le recyclage, et: pff. Pas ma tasse de thé. Après, attention!!, c’est pas parce que c’était facile que j’ai réussi !! je me suis débrouillée pour la compréhension de texte, mais l’expression écrite… bon. Lol. Ca aurait pu être bien pire cela dit !

Ensuite, une petite semaine d’attente, et le 27 et 28 juin, j’avais mes oraux de langues. Et je devais aller jusqu’à Metz pour les passer, donc… à peu près une heure de chez moi, sachant que j’étais convoquée à 7h30.

Comme la plupart des gens, je ne suis pas très fan des oraux. Et d’ailleurs, en attendant mon tour, je me suis décomposée. Malgré ça, c’était deux superbes journées !! J’en reviens pas de dire ça à propos d’oraux pour le bac… mais c’était vraiment bien: j’ai rencontré tant de sympathiques personnes ! dont une avec qui j’ai gardé le contact. J’ai fait pas mal de rencontres, et j’ai même pu voir une amie qui habite sur Metz et qui passait ses oraux le même jour que moi. Malgré la détresse, y’avait une bonne ambiance.

Et mon oral d’anglais… c’était le meilleur de toute ma scolarité. J’ai été interrogée sur spaces and exchanges (avec, comme thème, l’immigration aux US et en Europe), et en Littérature Anglaise en Langue Etrangère, j’ai pu choisir mon sujet!! et prendre le seul que je maîtrisais bien: the writer in his time. Le truc, c’est que j’étais la dernière de la liste, la dernière a passer; je suis entrée dans la salle vers 11h, et je peux vous dire que de 8h à 11h j’avais eu le temps de perdre toute ma confiance en moi. Je voulais juste en finir, j’ai rien fait de mes dix minutes de préparation, j’avais tellement relu mes fiches que j’étais sûre de tout connaître sur le bout des doigts… Et c’était le cas ?! J’avais jamais aussi bien parlé, c’était fluide, détaillé, honnêtement je pense avoir dit plein de trucs intéressants. Et l’entretien était… génial ! Je n’avais même pas l’impression de me faire interroger en fait, on a eu une vraie conversation.

C’était mon document personnel !

Je redoutais la LELE, c’était pas une matière que j’avais l’impression de maîtriser, et pourtant… je me suis surprise moi-même, j’ai fait une super bonne présentation. J’ai parlé de « comment les romans peuvent nous aider à comprendre la société », en gros, et j’ai parlé de trois siècles différents: les injustice sociales au 19ème siècle, avec Great Expectations de Charles Dickens, le totalitarisme au 20ème siècle avec 1984 de George Orwell, et le multiculturalisme au 21ème siècle avec White Teeth de Zadie Smith. Elle a adoré ! Elle a dit que je lui avais vraiment donner envie de lire White Teeth, qu’elle ne connaissait pas du tout, et comme là, on touchait de nouveau au sujet de l’immigration, on a à nouveau pas mal parler de ça dans l’entretien.

Je ne m’attendais pas à ce qui ça se passe aussi bien. Elle m’a pas mal complimenté sur mon anglais, elle était sûre que j’avais fait un séjour linguistique, je me sentais plus pisser. C’était agréable de parler avec quelqu’un qui s’intéresse à mon travail, mon raisonnement, et qui me félicite quand je fais quelque chose de bien: tout le contraire de ma prof. Comme j’étais la dernière, elle a pu me garder un peu plus longtemps, mon oral qui aurait dû durer 40 minutes s’est largement prolongée, je suis seulement ressortie au bout d’une heure.

Du coup, je m’en suis sortie avec un 17 en anglais, coeff 8 puisque c’était ma spé. J’imagine que j’ai eu un misérable 14 à l’écrit… et un 20 à l’oral. Ou alors un 13 à l’écrit et un 19 à l’oral. Un truc comme ça ! Et en LELE, j’ai eu 20 (coeff 1) !!!

Le jour suivant, j’avais mon oral d’allemand: je suis tombée sur Helden und Mythen. Et ça m’allait parfaitement. C’était la notion que je maîtrisais le mieux. Après, j’ai énormément de lacunes donc j’ai rien fait d’extraordinaire non plus, mais l’examinatrice était gentille, elle m’a aidée, donné des pistes, elle m’a posé des questions relativement faciles,… Bon elle m’a pas gardé dans la salle pour me faire la conversation, mais ça allait.

Je n’arrive pas à estimer quelle note j’aurais pu avoir à l’écrit, ni même à l’oral, mais la moyenne des deux équivaut à un 11 (coeff 4), et c’est au-dessus de la moyenne, donc inespéré, donc: je suis contente. Ca reflète aussi bien mon niveau.

Et après ça: vacances ! Ou presque. C’est une longue semaine qui nous a séparé des résultats. Puis le jour J est venu, et j’ai eu la note et la mention que vous connaissez déjà, et c’était une grande surprise, mais surtout, une grande satisfaction, et un énorme soulagement. Je suis contente d’avoir rendu ma famille fière, ainsi que certains de mes profs. A mon avis!!, si j’ai eu la mention, c’est grâce 1) à mes nombreux points en avance, et 2) ma dispense en sport. Parce que si j’avais eu sport, l’histoire-géo n’aurait pas été ma seule note en-dessous de la moyenne !!

Et je suis aussi si contente pour mes amis, et si fiers d’eux !! on a eu un très bon taux de réussite, énormément de mentions. Mes amis d’autres lycées l’ont tous eu aussi. Donc je suis fière, fière d’eux, fière de nous. J’ai pas passé la meilleure des années mais au moins je peux dire que j’étais sacrément bien entourée, et je suis reconnaissante d’avoir pu rencontrer tant de personnes géniales que j’aurais jamais connu autrement.

Et maintenant, les choses sérieuses commencent.

Pour ceux qui se demandent, l’année prochaine, je devrais passer le DAEFLE: certains me l’ont recommandé, d’autres non, mais ça m’intéressait et ça dure qu’un an donc j’aurai tout le loisir d’enchaîner sur une fac ou autre chose après, et ça me fera sûrement des bases solides pour la suite, donc je vais tenter ça et voir où ça me mène, en espérant avoir fait un bon choix.

Merci à ceux qui m’ont encouragé pour mes épreuves ! Si vous aussi, vous avez passé des examens, j’espère que vous avez eu de bonnes notes, que vous avez eu la mention et/ou les résultats que vous visiez, et bonne chance à ceux qui passeraient le rattrapage ! N’hésitez pas à me raconter vos épreuves à vous dans les commentaires !

On se retrouve dès demain pour mon article sur le Japon, car oui!, mon voyage se rapproche à grands pas donc j’ai préparé un petit quelque chose, j’espère que ça vous plaira ! A bientôt, et merci de m’avoir lue !

8 commentaires sur « Slice of Life #16 – Bac en poche ! »

  1. Félicitation ! J’espère que tu as pu souffler et célébrer ça. Pour ma part j’attend les résultats du brevet. En espérant que les maths ne vont pas tous gâcher.

    J'aime

  2. Complètement à la bourre mais j’ai pensé à toi pour le bac et je voulais vraiment te la dire : Félicitation \(*_*)/ ! Je te souhaite bonne chance pour la suite de ta vie. Tu as eu vraiment de bonnes moyennes, tu peux en être fière !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s