Publié dans Chronique

Du « swimming anime » à « High☆Speed! – Free! Starting Days ».

Free!.full

Aujourd’hui, j’ai enfin vu High☆Speed! – Free! Starting Days. Est-ce que c’était bien ou non, on aura l’occasion d’en reparler dans un prochain article; le fait est que regarder ce film m’a rendu quelque peu nostalgique et m’a fait réaliser qu’on avait fait bien du chemin depuis le jour où le « swimming anime » a mis l’internet dans tous ses états.

Je présente souvent Free! comme mon anime préféré. Et je le considère vraiment comme tel, même si au final j’ai plein d’anime « préférés », même certains que je trouve meilleurs que Free!, mais… non seulement c’est réellement un bon anime, avec vraiment tout ce que j’aime dedans, c’est aussi celui que j’affectionne le plus. Et je pense que ce qui a beaucoup jouer là-dedans, c’est que je sois une « fan de la première heure », j’ai vu Free! « naître », j’ai vu le fandom se créer et se développer, et… ça compte.

Aujourd’hui, je vous propose de faire un voyage dans le temps et de redécouvrir l’Histoire de Free!.

Tout a commencé le 6 mars 2013. Par le passé, Kyoto Animation avait déjà diffusé plusieurs pubs très chouettes pour… tout simplement promouvoir leur studio, et donner un aperçu de ce dont ils sont capables en terme d’animation. Très courtes, 30 secondes, mais toujours de quoi nous en mettre plein les yeux. Vous pouvez en trouver la liste ici. Cela dit, ce n’était jamais rien de plus que des pubs, et leur contenu n’était pas tiré d’un anime, c’était des pubs pour le studio en lui-même et pas pour une prochaine production.

Et pourtant, ce jour-là, on ne le savait pas encore, mais la publicité intitulée « Swimming » allait être une exception. On ne le savait pas encore mais on s’en fichait: quand ces trente secondes de pub ont surgi sur le net, on a tous perdu la raison. Les gens ont kiffé. Moi y compris. L’animation était superbe, les garçons étaient magnifiques, c’était dynamique et frais: en 24h, il y avait déjà un fandom. Et pour moi, c’était incroyable de voir les gens se rassembler et créer une communauté autour d’une simple pub de même pas une minute. Et pourtant !

On a vite nommé les personnages: Pimp, Tsundere, Sweetie et Shouta. On ne savait pas encore qu’ils s’appelaient respectivement Rin, Haruka, Makoto et Nagisa. Et à cette époque, on parlait du « Swimming Anime », ou encore de « Ore to omae no sa o oshiete yaru yo! », parce que c’était la « catchphrase » de la pub donc on avait assumé que si c’était un anime, ça en serait le titre.

En si peu de temps, un fandom énorme s’est créé, et à partir de presque rien!, il y avait même un dating sim…

swimming_anime_dating_sim__very_beta_by_fifthdimensional-d5xwtf8

Qui est fun et auquel on peut toujours jouer.

J’avais jamais vu ça, mais j’adorais faire partie de ce « ça ».

On avait donc énormément de gens qui rêvait de voir ses quatre nageurs avoir leur propre anime, mais je faisais partie des sceptiques qui pensaient que c’était juste une pub et ne voulaient pas en espérer plus. Et puis le 19 avril, Kyoto Animation lança un compte à rebours.

3157563454_2_2_LVQwUYF3

Le studio allait annoncer son nouvel anime, en live, sur Nico Nico, le 26 avril. Et là, tout le monde a croisé les doigts pour que ces deux silhouettes appartiennent à des nageurs sexys.

Je voulais y croire, mais certaines personnes théorisaient qu’il s’agissait peut-être d’un nouvel anime Full Metal Panic! (entre 2003 et 2005, Kyoto Animation avait sorti deux adaptations de la série de light novels).

3157563454_1_4_BMfyZVTF

Mais que nenni ! Nos prières avaient été entendues, nos vœux avait été exaucés.

Je n’en pouvais plus ! Je me souviens encore exactement de l’endroit où j’étais quand j’ai appris la nouvelle: le live avait lieu à 22h, heure japonaise, il était 14h à Londres quand j’ai explosé mon crédit internet pour savoir, et apprendre, que c’était pas juste une pub, mais bien un projet entre Kyoto Animation et Animation Do. On avait enfin un nom à donner au swimming anime: Free!. On avait des prénoms à donner aux personnages: Nanase Haruka, Matsuoka Rin, Tachibana Makoto, Hazuki Nagisa, et même un petit nouveau: Ryugazaki Rei. C’était l’euphorie.

C’est aussi là qu’on a appris que Free! était tout droit inspiré d’un light novel de Kouji Ouji, « High☆Speed! », qui avait reçu la mention honorable aux Kyoto Animation Awards en 2011.

Ce jour-là, les fans du swimming anime ont sauté au plafond. Et les fans de Ful Metal Panic!, bah ils ont l’adaptation d’un roman du même auteur en 2014: Amagi Brilliant Park. Génial aussi, non ?… … …

Quoiqu’il en soit, c’est beaucoup de bons souvenirs. Voir ce petit bout de rien se révéler être un projet concret, c’était cool.

S’ensuivit des moments un peu cons aussi: le public masculin de KyoAni, grand amateur de moe, était assez outré de voir leur studio fétiche les « trahir » en faisant un anime qui visait les filles. Et ça les a vraiment déchaîné. Dommage pour eux, le fanservice pour eux c’est devenu la nouvelle « trend » de l’industrie ces dernières années. Aussi, Free! a, et continu, d’extrêmement bien vendre.

tumblr_mpoje13MqJ1szn81yo1_1280

Il y a un blog qui se charge de compiler toutes ses male tears.

Après avoir fait tant de bruit, le premier épisode de Free! Iwatobi Swim Club fut finalement diffusé le 3 juillet 2013.

Et je l’ai pas aimé du tout ! C’était la grosse déception. Je l’ai trouvé vraiment trop, trop lourd sur le fanservice, les personnages étaient plats, y’avait aucune espèce de « substance », bref, j’avais eu une sale impression.

Puis l’épisode 2 est sorti, et ça allait déjà mieux. J’ai commencé à trouver ce que j’aimais dans les anime de KyoAni: un slice-of-life agréable, avec des personnages attachants, des relations fortes, on passe du rire aux larmes, l’anime nous fait ressentir plein d’émotions différentes, c’est fun, divertissant, et tellement, tellement beau. Après le premier épisode, je craignais le pire, et finalement, c’est vite devenu un de mes anime préférés.

Pendant que l’anime était en cours, je suis allée au Japon pour la première fois, et là j’ai ressenti la hype plus que jamais: du Free! à tous les coins de rues !

En cours de route, j’ai aussi trouvé Le personnage qui, encore aujourd’hui, et à tout jamais, fait battre mon petit cœur à toute vitesse; je ne vous le présente plus:

249861

Et souvenez-vous: les DVDs étaient accompagnés de courts-métrages, « FrFr ~ Free! short movie ~ ». Et le troisième épisode, c’était « La Semaine de Rin et Nitori », et… je suis toujours pas remise. Il est sorti un doux 6 novembre, c’était si RinTori (on a plus jamais revu ça), on a découvert que Nitori était bordélique et que sur son bureau il avait de tout, que ça soit son cordon ombilical ou des magazines pornos.

Autres dates importantes:

Le 30 novembre, le deuxième tome d’High☆Speed a été annoncé. J’avais d’ailleurs entrepris de traduire le light novel, et j’ai finalement jamais eu la motivation ni le temps d’aller plus loin que deux chapitres mais c’était quand même important pour moi parce que c’était la première fois que je contribuais d’une manière ou d’une autre à un fandom.

Le 26 janvier, ce qui devait arriver arriva: la saison 2 de Free! a été confirmée au Special Talk Event.

3204090093_1_6_mzVD89Fh

Et si vous avez l’impression que je parle beaucoup de Free! sur ce blog, dites-vous qu’à l’époque, j’en parlais au moins une fois par jour.

Le 5 mars, on apprendra que la deuxième saison s’intitule « Free! Eternal  Summer »et on fera la connaissance de Yamazaki Sousuke.

3215664593_1_8_lLZXXDa1

En juin, on découvre les nouveaux personnages du second light novel. On ne s’en doutait pas encore mais on allait un jour les voir sur le grand écran.

3221554591_1_5_S7UufncA
Traduction faite par mes soins !

Et finalement, l’été est arrivé, et, avec lui, Free! Eternal Summer. Et bien que tout ne m’ait pas plu dans cette saison, ça reste pour moi la meilleure; durant toute l’aventure « Free! » j’ai pris mon pied mais là c’était le summum. Cette période, la période de la diffusion et de la promo d’Eternal Summer, c’était ma préférée. J’adore IwaSame. C’est ça la bande de personnages que j’aime.

Et c’est, encore une fois, une tonne de super souvenirs. J’étais à fond, je regardais une première fois les épisodes sur un livestream, je comprenais rien, mais j’étais contente.

Tout ça nous mènera finalement au seiyuu event du 22 mars 2015, où après une année d’Eternal Summer, le règne d’High☆Speed! commencera avec l’annonce du film que l’on connait tous:

catgxikugaejvet

Et c’est à peu près au même moment (un peu avant) que j’ai commencé Otome Street donc à partir de là vous pouvez retrouver toute l’actualité de Free! sur mon blog. Pas besoin de vous remémorer grand chose: tout est récent. Le film a été annoncé, on s’est bouffé du High☆Speed! jusqu’à l’overdose pendant plus d’un an jusqu’au 5 décembre 2015, et même encore après la sortie du film ! Film qui est enfin sorti en DVD ce 20 juillet, et j’ai l’impression qu’une page se tourne.

Mais l’histoire n’est pas prête de s’arrêter. KyoAni et Do ne vont sûrement pas s’arrêter en si bon chemin. Et j’ai hâte de voir ce que la suite nous réserve.


J’espère que vous avez aimé revenir sur l’aventure Free!, de 2013 à 2016. C’est loin d’être fini. Mais c’est déjà pas mal… dire qu’au début, c’était 30 pauvres secondes, et maintenant c’est… une sacrée machine à fric, mais aussi un anime si populaire, un tel phénomène. C’était tout ce qu’on voulait, mais jamais on aurait pu l’imaginer. Même si, malheureusement, Dieu sait que c’est pas toujours fun.

Ah. Jamais je parlais assez de cet anime. Et d’ailleurs, je reviendrai bientôt pour une review du film, donc… restez dans le coin, si vous avez encore le courage me lire sur Free! !

4 commentaires sur « Du « swimming anime » à « High☆Speed! – Free! Starting Days ». »

  1. J’ai adoré ton article !
    Je me considère aussi comme une grosse fan de Free! Mais je ne savais pas tout ça !
    J’ai découvert cet anime grâce à l’ending. A ce moment là, il n’y avait encore que deux épisodes sous-titrés en français sur internet. J’étais assez septique au départ « un anime sur la natation ? Et puis quoi encore ? » Puis j’ai très vite accroché ! Et j’ai découvert Otome Street pas loin derrière 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Petite larme de nostalgie.C’est quand même incroyable,je me rappelle toujours de comment il y avait un fandom au bout de 24h même pas pour une pub de 30 secondes.On était tous tellement hype et excité,ahaha.Ça me fait aussi penser à ta traduction de High Speed!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Haha avec tout ce qu’il s’est passé depuis, ça paraît siiiiiii loin ! C’était cool. Et oui haha la pauvre elle est complètement passée à la trappe, ah…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s