Publié dans Voyage

Moi, au Japon. Iwakuni, Kyoto.

IMG_0797[1]

J’ai eu une journée bien fatigante aujourd’hui ! J’y reviendrai plus tard, mais le fait est que cet article risque d’être un peu plus court que les autres. Revenons déjà sur notre dernier jour à Hiroshima.

On l’a passé à Iwakuni, à environ une heure de train plus loin. Je n’ai pas eu l’impression que ça soit une destination très prisée des touristes, peut-être qu’elle l’est davantage au printemps, quand les cerisiers sont en fleurs, rendant le paysage encore plus sublime. C’est très beau en été aussi, en été et toutes les autres saisons d’ailleurs !

C’est ma mère qui a eu l’idée, car c’est une grande amatrice de ponts, et Iwakuni est connue pour son fantastique pont en bois, le Kintai-kyou. A l’origine, il avait été construit pour les samouraïs.

On est passées par le parc Kikko pour se rendre au téléphérique, qui nous a permis de nous engouffrer au plus profond de la montagne. Ca nous évité tout une randonnée en forêt, mais une fois arrivées à destination, il fallait quand même s’y enfoncer un peu et grimper pour arriver jusqu’au château d’Iwakuni.

IMG_0798[1]Entre nous, ce qui vaut le détour, c’est vraiment le pont. Le château est beau mais ne vaut pas forcément son prix; il fait un peu office de musée, des sabres, armures, photographies,… y sont exposés. Ce qui est quand même bien, c’est qu’à partir de la gare du téléphérique, on a une superbe vue sur la ville, et en haut du château il y a un observatoire pas mal non plus.

IMG_0782[1]

Mais le pont, c’est l’attraction principal d’Iwakuni. Il est beau, unique. L’eau est si claire !, et avec la chaleur étouffante, tout le monde allait s’y baigner les pieds, nous y compris.

Il y avait quelques stands le long de la rivière; j’y ai mangé la plus délicieuse des croquettes de pomme de terre, avec de la glace pilée !

Il était déjà tard quand on est arrivées à Hiroshima, on a fait quelques magasins, on est allées au restaurant, puis c’était déjà l’heure de se reposer pour la longue journée qui nous attendait le lendemain.

Réveil à 6h45 pour Kyoto. Le shinkansen partait à 8h05. Environ deux heures et demi de route, en comptant encore le métro pour rejoindre l’hôtel. Pour nos nerfs, c’était la pire journée depuis le début de notre voyage. Tout le monde était fatigué, le manque de nicotine se faisait sentir chez certaines… et pour en rajouter une couche, on était un peu perdues.

En fait, c’est pas qu’on étaient perdues. J’ai demandé notre chemin à trois reprises, et à chaque fois on m’indiquait la même direction, on me confirmait que j’étais sur la bonne route, mais le site de l’hôtel disait qu’il était situé pas loin de la station de métro (entre 4 et 6 minutes) et comme on s’éloignait de plus en plus de cette dernière, on se posait de sérieuses questions. Effectivement, il est un peu loin de là où on pensait être; on est à 20/25 minutes de marche de la galerie Teramachi. Indépendamment de cet incident, le voyage fut quand même très long, on a rejoint Kyoto vers 12h, donc pour le sanctuaire qu’on avait prévu de faire ce matin-là, c’était raté, on était de toute façon trop épuisées.

On a donc vadrouillé à la Teramachi, qui a quand même bien changé en trois ans!, on a reconnu certains commerces, constaté que d’autres avaient été remplacés,… On a mangé nos premiers okonomiyaki!!, on voulait absolument en tester à Hiroshima mais on n’a pas eu le temps… C’était peut-être pas une grande perte parce que pour ma part je ne suis pas convaincue; sacrilège?, peut-être, mais je suis pas fan.

Le soir, on s’est rendues à Gion, dans l’espoir de voir des geisha. Mais au cas où on l’avait toujours pas compris: c’était ! pas ! notre jour ! de chance ! Et on n’en a vu aucune. Dire qu’il y a trois ans, on en avait vu plein ! Dans la mesure où c’est rare; on avait eu la chance d’en voir plusieurs, les deux fois où on était venues à Gion. Pas autant de chance cette fois-ci. C’était quand même agréable de se balader dans les rues du quartier traditionnel de la ville, même si c’était bondé de taxis transportant de sûrement très riches clients et de touristes faisant la chasse aux geisha…

C’était une journée un peu gâchée, on n’a pas fait grand chose et c’est dommage parce qu’on ne passe pas beaucoup de temps sur Kyoto. On a un meilleur programme qui nous attend demain, vous verrez tout ça dans deux jours ! Ma valise est pleine à craquer et je n’ose pas trop la défaire, je pense que je vous ferai un ~haul~ seulement quand je rentrerai en France, parce que là j’ai déjà bien casé la plupart de mes emplettes et Dieu sait que c’était pas chose facile parce que j’ai un peu trop d’achats et pas tellement de place.

Merci à ceux qui me suivent depuis maintenant plus d’une semaine, j’espère que vous aimez toujours autant me lire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s