Publié dans Chronique

Anime pour « fujoshi » ?

tumblr_ogrp75ujbt1tfz4gto3_1280

Voilà maintenant une semaine que j’ai publié l’article intitulé « Est-ce que Yuri!!! on Ice pourrait, mais surtout /devrait/ être plus gay ? ». L’anime n’a pas perdu de temps pour répondre à toutes les questions que j’y posais, alors entre temps, je l’ai mis à jour, pour dire que j’étais optimiste concernant la suite, mais je ne pouvais pas m’empêcher d’exprimer ma réticence face à l’officialisation de cette relation. Pour moi, le problème majeur, c’est le public ciblé par cet anime: les fujoshi. Beaucoup n’ont pas compris comment j’en étais arrivé à la conclusion que cet anime visait un tel public.

J’imagine que la confusion vient de la connotation du terme « fujoshi »: par définition, il désigne les filles fans de boys love, les romances entre deux hommes, écrites par des femmes pour d’autres femmes (généralement hétéros). Alors quand je dis « anime pour fujoshi », c’est vrai que ça pourrait impliquer tout anime avec ce fameux sous-texte homoérotique dont on a déjà tant parlé, voire carrément un anime « yaoi ». Mais pas forcément ! Parce que de plus en plus, le mot « fujoshi » est utilisée comme un équivalent féminin d’ « otaku ».

free-full

Donc quand on parle d’anime pour « otaku », on entend anime avec du fanservice à base de lolis, corps aux proportions irréalistes, seins qui défient les lois de la physique et overdose de moe. C’est fait pour plaire à un public masculin bien particulier, un public de niche.

Et les anime dits pour « fujoshi », c’est la même chose, mais fait dans l’esprit de plaire avant tout à un public féminin, encore une fois un public de niche: beaux gosses qui font du sport, beaux gosses dans un groupe d’idols, reverse-harem, et tout ce qui s’en suit.

Au final, peu importe votre genre, vous pouvez aimer n’importe quel type d’anime, mais la réalité des choses, c’est que lorsqu’un studio produit un anime, c’est dans le but de faire du profit, et la solution de facilité, c’est souvent de s’adresser à un public dévoué, c’est à dire des fans qui seront prêts à acheter n’importe quel produit dérivés, et bien sûr, les DVDs. Et au Japon, on distingue bien deux types de consommateurs, deux communautés qui ont chacune des fantasmes bien précis: d’un côté, ceux qui veulent du moe (souvent des hommes), et de l’autre, ceux qui veulent des bishounen (souvent des femmes). Voilà comment se sont dessinées les deux catégories « otaku » et « fujoshi ». L’une trouve sa place dans les rues d’Akihabara et l’autre arpente Otome Road à Ikebukuro.

Si vous n’avez pas lu mon article sur le coût d’un anime, c’est le moment ou jamais!, ça apporte un peu de contexte:

En plus de parler des dépenses qu’engendre la production d’un anime, j’explique que contrairement à ce qu’on pourrait croire par chez nous, un anime est rarement « tout public ». Les anime qui marchent le mieux sont ceux qui sont diffusés durant la journée, et c’est des anime « pour toute la famille », des petites productions courtes comme Sazae-san ou Doreamon. Le reste passe généralement après 23h. Même les titres « josei », « shounen »,… qui font aussi dans le marketing genré mais s’adressent un public déjà un petit peu plus large (pas forcément « otaku ») ne sont pas « mainstream » au Japon. Pour qu’un anime rapporte gros, l’idéal serait qu’il rencontre un large succès à l’international, comme Shingeki no Kyojin a su le faire.

Tout ça pour dire qu’une bonne stratégie pour amasser du fric et rentabiliser une production, c’est savoir parler au bon public, et lui donner ce qu’il veut.

Depuis… disons 2010… le marché de l’anime s’est rendu compte que les filles aussi pouvaient dépenser des sommes folles dans leurs séries préférées, et c’est comme ça qu’on a commencé à voir de plus en plus d’anime qui leur été destinés. Mais encore une fois, on parle bien de « fujoshi », d' »otaku », des fans très impliquées et dévouées. Au final, des anime « pour les filles » qui ne s’adressent pas à cette catégorie bien spécifiques de fans, y’en a de moins en moins…

Ore Monogatari!! visait les jeunes filles, Shouwa Genroku Rakugo Shinjuu ciblait un public féminin plus mature,…

Après, certains anime peuvent viser un certain public et se retrouver avec une audience complètement différente. J’imagine qu’Osomatsu-san en est un exemple, et un bon!; peut-être que je me trompe, mais je crois qu’à l’origine, l’anime n’avait pas pour but de plaire à un public féminin, et pourtant, ses ventes ont explosées grâce à ce dernier.

Il y aussi des titres qui sont un peu « entre les deux »; je pense à Haikyuu!! ou encore Kuroko no Basuke, qui sont, à la base, des manga publiés dans le Weekly Shounen Jump. Tout est dans le titre: c’est littéralement un magazine qui s’adresse aux jeunes garçons. C’est pas pour autant qu’il a renoncé à s’attirer un lectorat féminin.

2753606-shonenjump_boygirl
Les statistiques de Nikkei Shimbun en 2012 montrent les séries populaires auprès des filles, et celles qui plaisent davantage aux garçons.

Source: article de FoxxFireHeart.

Haikyuu!!, Gintama, Reborn, Kuroko no Basket,… on a lectorat largement féminin, tandis que chez les garçons, on lit plutôt Nisekoi, Kochikame, Medaka Box, Toriko et Beelzebub.

Comme leur nom l’implique, c’est vrai que les fujoshi sont souvent de grandes amatrices de Boys Love ! ça n’aura échappé à personnes. Du coup, pour leur plaire sans pour autant faire un anime explicitement « BL », les studios n’hésitent à insister lourdement sur le sous-texte homoérotique. C’est pas systématiquement le cas: y’a rien de tout ça dans Osomatsu-san, ni dans Uta no Prince-sama (ce qui n’empêche pas les fans de se laisser aller à leur fantaisies; les doujinshi le prouvent bien, et sont là pour ça). Mais c’est très récurrent. On l’a vu dans Free!, mais aussi dans Days, Binan Koukou Chikyuu Boueibu Love!,…

Revenons-en maintenant à Yuri!!! on Ice: très clairement, l’anime appartient à la catégorie « fujoshi », et c’était clair dès le début. Ces dernières années, les anime de sport sont devenus très populaire auprès des fans d’anime: tout a commencé avec Prince of Tennis, puis on a eu Haikyuu!!, Kuroko, Yowamushi Pedal, Ace of Diamond, Free!,… et Yuri!!! on Ice s’est naturellement ajouté à la liste. Si l’omniprésence des beaux gosses ne suffit pas à vous convaincre:

– l’anime est diffusé à 2h21 du mat au Japon, donc clairement, c’est pas un anime tout public

– sa promotion est faite dans des magazines destinés à un lectorat féminin, comme Pash! ou Spoon.2Di

– l’anime a pris d’assaut les magasins Animate, ainsi que la convention Animate Girls Festival: l’Animate est une chaîne de magasins qui s’adressent avant tout à une clientèle féminine.

yurionice_001_cs1w1_500x375

Juste quelques exemples qui suffisent à identifier qui est la cible de Yuri!!! on Ice…

Et les anime comme ça, je les adore. D’ailleurs, à la seconde même où Yuri!!! on Ice a été annoncé, alors qu’on n’avait même pas encore de visuel, j’étais déjà fan. Aussi, je sais pas si vous avez remarqué mais… je suis fan de Free!. Et sur ce blog, c’est principalement le type d’anime dont je parle. Je l’ai d’ailleurs nommé « Otome Street » ! Mais je fais aussi partie de la communauté LGBTQ+, et je me soucie de sa représentation dans les médias.

Donc quand ces anime exploitent les relations homosexuelles pour le fanservice, ça me fait grincer des dents. Et avec le Boys Love, j’ai vraiment du mal. Mais ça, c’est un autre article; encore une fois, c’est le moment ou jamais si vous ne l’avez pas déjà lu !

Pour moi, tout l’intérêt de la représentation, c’est d’offrir de la visibilité aux personnes LGBTQ+. On ne s’en rend pas toujours compte quand on est largement représenté dans les médias, mais c’est très important de pouvoir se reconnaître dans des personnages, de pouvoir s’y identifier et d’avoir des figures qui nous ressemblent. Ca aide à s’accepter, voire à se comprendre, et ça fait juste beaucoup de bien. Ca permet aussi de normaliser certaines choses, de permettre aux minorités d’être mieux acceptées et comprises par les autres. C’est pour ça qu’il faut plus de personnages LGBTQ+ dans les médias « mainstream » qui touchent un large public, mais aussi plus de personnages féminins!!, de personnes de couleur, non-valides,…

Quand un anime comme Yuri!!! on Ice montre un couple gay… je suis contente, j’ai envie d’être optimiste, et c’est d’ailleurs ce que j’ai dit dans mon article: je pense que c’est un pas en avant. Mais je ne peux pas ignorer… pour qui est cet anime. C’est pour les filles. Les fans d’anime. Fans qui sont friandes de relations homosexuelles. C’est du fétichisme, de mon point de vue. Et dans tous les cas, c’est pas de la « représentation », ou du moins elle n’est pas efficace.

tumblr_ogqxoccgvm1r7k9lao5_r1_540

J’adore Victuri, c’est une relation fantastique, et pour la première fois, j’ai pas été « queerbait ». Mais ça reste dirigé à un public féminin. C’est pas pour les personnes LGBTQ+, c’est chouette mais loin d’être aussi progressiste que Tumblr veut bien le croire. Au Japon, ça ne contribue pas à la cause LGBTQ+, ça n’aide pas les hommes gays, et d’ailleurs, la plupart ne regardent pas cet anime, peu de gens le regardent en dehors des fangirls. Donc j’en reviens à cette crainte: est-ce que ça vaut vraiment le coup ?

Après, l’anime est diffusé en simulcast à l’étranger grâce à Crunchyroll; alors je veux bien croire que certaines personnes, dans nos contrées, puissent se sentir « représentées », peut-être que ça a quand même un impact positif, mais… le tout dans le tout, je suis pas convaincue. Je ne pense pas que ça va faire avancer grand chose. Et le fandom autour est majoritairement composée de jeunes filles, jeunes femmes, qui pour la plupart fétichisent ce genre de relations. Le marketing autour de l’anime exploite ça. Donc…

Mais peut-être suis-je trop pessimiste, peut-être que le Boys Love, et les anime comme Yuri!!! on Ice, peuvent jouer en la faveur de la cause LGBTQ+ au Japon ? Le sujet de l’article n’est pas le BL, donc je ne vais pas m’étaler, mais j’aimerais vous rediriger vers une lecture intéressante.

C’est un article Harada Akemi pour le site withnews.jp, traduit en anglais par Takurei’s Room (qui est d’ailleurs un super site si vous vous intéressez à la situation LGBTQ+ au Japon).

Je vous laisse lire, mais en gros:

– je ne vous apprends rien mais chaque individu est différent: ainsi, même si des hommes gays n’aiment pas le BL, trouvent ça irréaliste et n’apprécient pas que des filles se forgent une image de « l’homme gay idéal » qui na pas lieu d’être, certains n’ont aucun souci avec les « fujoshi », voire, lisent du BL

– pour Susumu Ryuu (éditeur-en-chef du magazine gay Barazoku), il y a deux types de « fujoshi »: certaines ne savent pas différencier la réalité de la fiction, et d’autres ont un peu plus de considération pour les hommes gays et sont soucieuses de les blesser avec leurs fantasmes

– certaines hommes témoignent du harcèlement de la part de « filles pourries » auquel ils ont fait face, et c’est exactement mon problème avec les « fans de yaoi ». Certaines vont trop loin, confondent BL et réalité, et vont manquer de respect à des vraies personnes. Quelqu’un raconte qu’une femme qu’il ne connaissait ni d’Adam ni d’Eve lui a demandé comment c’était au lit avec un homme, un autre homme a eu affaire à une auto-proclamé fan de BL qui avait « toujours rêvé de rencontrer un homo »,…

– mais Mizoguchi Akiko, maîtresse de conférence dans une école de droit, pensent que le BL peut profiter aux hommes gays dans le sens où lire des histoires à leur sujet peut aider les filles à « compatir » avec eux en s’imaginant à leur place…

tumblr_ogrp75ujbt1tfz4gto1_1280

Voilà pour vous donner une idée. Dans cet article, on ne parle pas de BL, mais c’est définitivement lié puisque les anime pour fujoshi jouent souvent sur les sous-entendus homoérotiques, et ont un public amateur de BL. Même quand un anime n’est pas classé « yaoi », la fanbase autour ne perd jamais de temps pour s’en imaginer. Donc quelque part, ça s’applique un peu à notre sujet. Franchement, je ne pense pas que c’est ce dont la cause LGBTQ+ a besoin. Je ne vis pas au Japon donc je ne suis pas bien placée pour en parler, mais il y a peu de représentation positive des personnes LGBTQ+ dans les médias, et même en dehors de ça, la communauté doit se battre pour ses droits, et pour être acceptée. C’est encore un peu taboo, tout ça.

Alors plus que des bande dessinés pornographiques où des hommes couchent ensemble, plus que des anime avec des romances gays, peut-être que ce qui rend le plus service à la cause, c’est d’être mise en avant dans des médias tout publics, avec des personnages LGBTQ+ comme dans Last Friends, des célébrités ouvertement LGBTQ+ comme AyaBambi ou Ataru Nakamura, des events comme la Rainbow Parade,…

Encore une fois: je suis pas japonaise, donc je peux pas m’étaler sur le sujet, mais j’imagine que c’est plus utile que le… boys love.

Tout ça pour en venir au fait que… je pense que c’est attribuer trop de mérite à Yuri!!! on Ice que de dire qu’il contribue à quoi que ce soit pour la cause LGBTQ+ au Japon. Cela dit, je veux croire que c’est un pas en avant, et peut-être que ça encouragera plus de studios à faire des anime avec des protagonistes non-hétéros, de préférence des anime ne se cantonnant pas aux « fujo ». En attendant, c’est pas une avancée aussi exceptionnelle qu’on aimerait le penser.

Sur ce, je pense avoir expliquer et développer ce que je voulais, alors une nouvelle fois, la parole est à vous ! Dites-moi ce que vous pensez de l’officialisation du couple Victuri, et du fait que l’anime vise un public féminin, et discutons-en dans les commentaires !

19 commentaires sur « Anime pour « fujoshi » ? »

  1. Voilà, voilà, comme dit un tout petit peu plus tôt je suis là ^^

    Du coup, je vais pas beaucoup te surprendre : j’ai encore pas mal aimé ton article, tu écris très bien et c’est documenté, on sent que tu sais de quoi tu parles.

    J’avoue que je n’ai pas du tout réfléchi à ça en regardant ce dernier épisode, c’était surtout la joie qu’un studio « ose » placer une scène comme celle-là dans un anime (ce que je n’avais jamais vu parce que je ne regardes pas d’anime BL, mais ça, c’est une autre histoire). Je l’ai trouvée vraiment bien placée, au delà du fan service. C’est surtout ça qui m’a plu, parce que je la trouvais presque naturelle (je dis presque parce que BON c’était quand même « spectaculaire » et pas tout calme tout ça), au contraire des petits éléments placés ça et là dans certains animes où l’on sent que les réalisateurs forcent leur coup pour exciter un peu les fans.

    Mais bon voilà, tu écris bien et je suis entièrement d’accord avec ce que tu dis. Je rêve du jour où un couple homosexuel ou lesbien soit affiché « au grand jour » dans un anime tout public. Il faudrait vraiment que les japonais comprennent que ça ne devrait pas être quelque chose d’exceptionnel, mais bien normal. Enfin bon, les mentalités …

    Bref, tout ça pour dire que je trouve que c’est quand même une évolution énorme et que si cela s’officialise et qu’ils n’abandonnent pas leur idée en cours de route, je serais TRES heureuse. J’attends quand même les épisodes prochains, parce que je sens que les réalisateurs vont nous la faire à l’envers et jouer sur le côté séducteur / léger de Viktor …

    J'aime

    1. Merci, merci, merci ! Tes compliments me font plaisir. Je comprends pourquoi tu t’es réjouies, je pense que tu as vu que c’était aussi mon cas!!; c’est tellement la dèche niveau représentation qu’on se contente de peu, et sur le coup ça m’a fait vraiment plaisir qu’un studio « ose » comme tu dis, mais avec le recul, je peux pas me dire que c’est « utile ». C’est mieux que rieeeen cela dit…
      Faisons confiance à l’anime pour la suite; malgré tout c’est une relation saine et équilibrée entre deux adultes qui ont une superbe alchimie, c’est quand même une chouette relation à voir se développer.

      J'aime

  2. Oh. Je n’ai pas grand chose à dire cette fois, vu que tu m’avais déjà répondu par commentaire haha, mais c’est vrai que j’étais totalement passée à coté de tout ça. (Je n’avais aucune idée par exemple que ça sortait vers 2h du matin, la première fois que tu me l’as dit j’étais « what ? ») et j’avoue que tumblr est si enthousiasme que c’est contaminant.

    Je pense que, il est mieux d’avoir des personnes réels représenté, (toujours mieux) mais quand soit YOI reste une bonne chose. Même un simple pas, parce que ça reste ça, me semble une grand chose vu au combien… ça n’arrive pratiquement jamais. Chaque petite chose compte à mes yeux, même si ça commence par vis un public féminin et que ça ne soit pas l’idéal. (Enfin, tant qu’on ne se retrouve pas au final à utiliser les personnages comme les yaoi… Parce que à ce niveau du coup tout ça n’aurait plus de sens et reviendrait au même) du coup je n’arrive pas à être pessimiste chose que je suis habituellement, que j’étais même, et pourtant là… Je me dis « woa, c’est vraiment arrivée ». Tout ne me plait pas non plus… Je veux dire on ne le voit pas CLAIREMENT et ça à quelque chose de gênant, a partir de quelqu’un peut mettre ça en doute, même si c’est de la mauvaise foi pour moi… Voilà, un truc coince. Et puis le fandom notamment qui appelle ça yaoi ou d’autres qui veulent marquer ça shonen-ai….

    Maintenant c’est arrivée et je trouve ça si génial… Avec la retombé, je comprends ton sentiment, et je vois mieux le soucis aussi, je comprends ce qui m’échappait là-dedans, mais je ne peux que voir Victuri comme un bon espoir d’avancer, lentement peut-être, mais quelque chose se passe et je veux garder ce bon sentiment, ce plaisir d’avoir vu ça alors que franchement… Y’a quelques jours, voir semaine, je m’arrachais les cheveux à voir des rapprochements que je pensais, je te l’avais dit mais je regrettais vraiment d’avoir commencé YOI, pour voir tout ça… Inutile, pour arriver à quelque chose de vain. Et aujourd’hui ? Non. C’est la première fois pour moi que je tombe sur quelque chose qui arrive et je pense que c’est ça qui joue aussi beaucoup dans l’enthousiasme du moment : c’était carrément impensable.

    Voilà… Je pensais que j’avais moins à dire, mais c’est ce que j’avais sur le cœur. Je crois juste que cette fois, j’ai envie d’être positif, sans maintenant non plus ne pas oublier ce qu’il y a a coté. Je me sens parfois en décalage avec le public visée en plus, certes, je ne suis une femme, mais si je regarde YOI c’est vraiment parce que je voulais voir du patinage artistique (pour te dire je ne trouvais pas les personnages si BG, donc j’en avais rien à faire), je me doute que du coup, je dois être dans la minorité a être venue pour ça, après tout je pense que tu te doutes que ce n’est normalement pas mon genre d’animé, et puis j’étais très craintif en voyant un PV qui « jouait fan-service ». Enfin voilà…

    Ah, et mon cœur à fait un bond un lisant « Gintama » haha.

    J'aime

    1. Ah ça, je peux tout à fait comprendre… à chaque fois que je vais ne serait-ce qu’une minute sur Tumblr, et pourtant je traine plus tellement dessus, bah je suis accablée de posts faisant l’éloge de la représentation de YOI. Je vois comment on peut s’emballer. J’aimerais pouvoir faire de même ahlala!
      Sinon, comme je l’ai dit dans un autre commentaire haha: c’est la dèche niveau représentation, donc ON SE CONTENTE BIEN de ce qu’on nous donne même si c’est pas l’idéal, c’est pour ça que moi aussi je veux être positive, mais je veux pas que ça m’empêche d’être réaliste. Mais je suis avec toi à 100% là-dessus, j’arrive toujours pas à y croire non plus. Et ceux qui pensent que c’est pas vraiment un baiser, c’est… de la mauvaise foi… parce qu’on voit les lèvres de Victor se poser sur celles de Yuri, on voit pas le moment clé mais on voit l’action se dérouler. Sans parler de la réaction des gens autour, des proches de Yuri devant leurs télé,… clairement, ils ont assisté à un baiser. Et la phrase de Victor juste après… c’est bon hein moi aussi je suis toujours sceptique mais là c’était clair; la dessinatrice a même confirmé sur Twitter donc……..
      « Et puis le fandom notamment qui appelle ça yaoi ou d’autres qui veulent marquer ça shonen-ai…. » ça me fout en rogne aussi.
      Et je partage ton sentiment de joie, c’était génial quand c’est arrivé, je voyais les gens commenter l’épisode en direct sur Twitter et EXPLOSE quand le baiser a eu lieu, c’était un super moment, c’était l’euphorie, j’avais pas envie de devoir prendre du recul non plus mais bon. On ressent un peu la même chose je pense !

      Héhé j’ai évidemment pensé très fort à toi en citant Gintama….

      J'aime

      1. Alors imagine moi qui passe ma vie sur tumblr. Enfin cela-dit je n’ai jamais été d’accord sur le fait que ça change BEAUCOUP de chose ou que ça soit HYPER IMPORTANT pour faire évoluer les mentalités que ce que prétend tumblr. Pour moi c’est un début, un pas vers quelque chose que je vois de manière positive… Et comme effectivement il faut se contenter de ce qu’on a comme tu disais, ça redonne une retombé plus incroyable parce que inimaginable à la base et je pense que ça joue énormément sur tout l’enthousiasme exagéré par après. Mais c’est vrai que tumblr reflète beaucoup comme s’il y avait eut un énorme changement tout d’un coup, alors que non. (Suffit de voir des gens dire « Yaoi on Ice » …. « ça me fout en rogne aussi » exactement ça!) Enfin cela-dit, j’ai envie d’être positive tout en restant les pieds sur terre aussi. Et tant que YOI n’est pas fini on n’est pas à l’abri de mauvaise surprise.
        Et je me trouve bien naïve de ne pas avoir réalisée à quel public ça s’adressait, ça faussait aussi mon jugement. Ont m’a dit beaucoup de bien du studio, de leur direction… (Le fait que justement c’est R-13, était un argument par exemple, mais à coté, ça sort à 2h du matin et ça, j’en avais aucune idée, l’argument ne tien donc plus…) Enfin je vais pas me répéter, surtout qu’au final je te rejoins. Il est jute que j’ai beaucoup plus de mal à m’exprimer et que je me retrouve dans tes mots. Mais c’est bien, d’avoir ce genre d’article, de ravoir les pieds sur terre, je trouve. Je suis contente de voir ce genre d’article, même si j’avais compris à partir du moment où tu m’as répondu via commentaire haha. (Mais bon je ne suis pas la seule à avoir posé la question haha) Bref d’avoir cette discutions avec toi.

        D’ailleurs, tu m’as appris un truc, je ne savais pas que Gintama avait un public aussi féminin! Au moins ça explique l’ending 7 qui nous offraient les garçons en torse-nue haha. Mais vu les personnages féminin ça ne m’étonne pas c’est un plaisir à voir.
        (Ah, et j’ai super mal écrit mon premier commentaire, je suis désolé, j’ai peu dormis aujourd’hui. J’espère que celui-ci est plus lisible, j’ai beau me relire, ce n’est que quand c’est posté que je me rends compte que…)

        J'aime

        1. Ne t’excuse pas, tu écris et t’exprimes très bien ! Mais oui, j’ai vu beaucoup de gens, dans mes commentaires ou sur Tumblr, qui comprenaient pas en quoi c’était un anime pour fujo. (Je pense que ça a vraiment une connotation négative, et quand un anime est BON et que le fanservice est pas lourd, on s’imagine pas que ce public est derrière alors que pourtant regarde Haikyuu!! par exemple.)
          Et donc ouais Gintama marche plutôt bien auprès des filles !!

          J'aime

  3. Article fort intéressant, ma foi

    Alors autant le dire tout de suite, YOI … je m’en bats royalement les couilles pour une raison très simple : rien qu’en voyant le PV, je le sentais venir, le fanservice et de très loin. Et l’épisode 1 plante le décor direct.
    Je ne comprend celles (ou ceux, on sait jamais) qui refusent de voir le fanservice tellement il est souligné avec la force d’un marqueur tenu à poing fermé. Tous les éléments concordaient vers le schéma de l' »anime pour meufs » : absence de persos féminins principaux, le physique des mecs, le sport (activité réputée masculine). On aurait pu prendre les standards d’un anime pour mec en remplaçant filles par mecs.

    Après, j’aimerais revenir sur l’essor du marché féminin. En réalité, il a toujours existé et il est intimement lié à celui des animes sportifs. Captain Tsubasa a cartonné avec les mecs mais aussi avec les femmes, de même pour Slam Dunk et Prince of Tennis (qui est l’exemple le plus connu).
    Cependant, les animes sportitifs ont été passés de mode dans les années 2000 et le genre peinait énormément.
    Le comeback est venu avec Kuroko no Basket et Haikyuu, 2 mangas/animes très appréciés du public féminin. Ces lectrices ont (à juste titre) largement contribué à sa remise en avant et à ce que le manga/anime sportif est devenu aujourd’hui.
    Mais ce qui a tout changé, c’est Free. Sa réalisation n’a été permise que grâce aux téléspectatrices du spot initial. Ceci a permis de montrer l’existence de ce marché, qui a en réalité toujours été là mais de grandement le décomplexer.

    Pour ce qui est de la représentation, je me suis déjà cassé les dents (ici-même) donc je re-rentrerais pas là-dedans. Mais je suis sûr de 2 choses:

    – 99 % des animes ont pour but (premier) le divertissement et les propos ou messages (présentes, dans toutes oeuvres, quelles qu’elles soient) sont souvent mises au second plan.

    – Les japonais sont extrêmement fermés à ces questions (sauf les concernés). Ou plutôt que vu que l’homosexualité est déjà bien mise en avant et ne dérange en apparence) personne, il n’y a pas de questions à se poser : ils sont déjà « acceptés » (même si c’est pas le cas du tout : http://www.nippon.com/fr/currents/d00253/?pnum=1)
    Traiter ce sujet très sensible relève du suicide économique pour un anime.

    J'aime

    1. Ah je comprends, mais malgré la cible évidente, plein de gens y trouvent leur compte, c’est un anime très bien foutu bien que l’animation ne soit pas toujours au top l’histoire est divertissante et bien construite, et les personnages sont tous très chouettes ! Le fanservice ne rebute pas je trouve ? après c’est personnel et j’ai « l’habitude » donc ton ressenti serait sûrement différent.
      Sinon merci d’avoir apporté des précisions, et je tiens quand même à faire remarquer que des anime ont déjà traité de ce sujet-là et s’en sont pas trop mal sortis. Je ne dirais pas qu’ils sont déjà « acceptés », mais on ne va pas encore avoir cette discussion haha on est déjà au point sur l’avis de chacun

      J'aime

      1. Yuri on Ice a la chance d’avoir un staff de calibre XXL, qui est capable de faire de la qualité. Sinon, ça ne serait jamais passé auprès de la « masse mainstream ».
        Mais il n’a pas l’air de nuire à l’intrigue ni d’être mis en avant de manière racoleuse. Par contre, il se voit et pas qu’un peu. A tel point que c’est la seule chose qu’on retient (je ne vais pas trop m’avancer dedans puisque je suis pas la série).

        J'aime

  4. Hello,
    Alors pour commencer….j’aime le genre BL *évite les cailloux*.
    Ahaha, nah nah, me frappez pas !
    Plus sérieusement, la cause LGBTQ+ me préoccupe aussi, car je trouve que peut importe qu’on soit un homme, une femme, trans, gay….Tout le monde à la droit de s’aimer et d’avoir le respect. Bref, passons.
    Si j’aime bien le BL *raconte sa life: On* ce n’est pas parce que « c’est 2 mecs », enfin que ça soit : shôjo, josei, bl…(d’ailleurs ça m’a toujours un peu gênée cet étiquetage là…pourquoi ne pas dire tout simplement « romance », bordel.)
    C’est l’histoire en elle-même qui m’intéresse, bon après je suis d’accords qu’il y a pas mal de boy’s love a faire pleurer ou crier (au choix).
    Cependant peut être que je suis optimiste sur ce sujet (?), je me dis qu’une personne qui apprécie une histoire BL ou shôjo aï s’en y avoir réfléchie avant se dira « ah mais…c’est normal en fait deux personnes du mêmes sexes qui s’aiment ! »….Enfin, peut être?*raconte sa life: off*
    Pour en revenir à YOI, le truc qui est fort avec cet animé…C’est que ça sent le naturel !
    Au début j’étais assez réticente (enfin à moitié) car je n’aime pas vraiment ce genre d’animé (aka free!, prince 1000% ) j’aime pas trop le fanservice forcée en gros. Cependant j’adore les animés de sport, tous ! (bon free….ça passe un peu, mais j’en suis pas fan !) Voir quelqu’un se dépasser physiquement et mentalement pour atteindre son but et voir son évolution…Perso, j’ai toujours été fan de ce genre de démonstration sans pour autant qu’il faut des bishonens à foison.
    Breeeef, Après avoir vu le 1er ep de YOI j’étais plutôt emballé, ça flirtais un peu avec le fanservice…Puis je sais pas vous, mais perso j’ai l’impression que le fanservice était plus discret.
    A la place je voyais une relation classique apparaître, tout naturellement. J’ai trouvée ça beau.
    Pas trop de démonstration physique exagéré(bon c’pas parfait non plus, maiiiis…), leurs sentiments se développent surtout quand yuri patine….La romance ne prend pas le dessus sur le patinage, au contraire les deux s’entraide. Et ça, pour moi c’est important, le fait que le patinage ne soit pas juste là pour faire beau et justifier la romance.
    C’est dans ce sens là que je trouve que YOI est important, il a fait passer une relation homosexuelle sans gâcher la qualité de l’animé ou éviter qu’elle ne soit la seule qualité de l’animé.
    J’veux dire que Victor et Yuri s’aiment, moi ça me va. Mais si c’était juste de l’amitié (genre sans les scènes de câlins etc) baaah ça m’aurait été aussi, car l’animé est assez bien foutu avoir plus que ça en lui.
    Je l’ai fait regarder à des ami(e)s qui n’aiment pas le yaoi/bl, hommes et femmes.
    Résultat? Ils/Elles ont adorés YOI.
    La relation de vic/yuri? Bien que les hommes étaient plus réticent, enfin surpris on va dire, c’est passé crème. Au contraire pour eux c’était juste une romance. Et c’est là que ça me rend folle de joie.
    Yoi n’est pas parfait, il n’est pas un énorme pas, ni la meilleure représentation LGBTQ+ qu’il soit, néanmoins….Il permet une petite percée (à mon avis) pour avoir plus de romance de ce genre dans des animés mainstream. Le problème pour moi réside dans le fandom.
    Le nombres de fangirl que j’ai vu sur le net prêt à décider du « shonen ai ou yaoi » ou je ne sais quoi me peine. Ça donne une mauvaise image à force au public mainstream…
    Moi, j’attends le jour où on ne sera plus obliger de prévenir si c’est un shojo,shojo-ai,shonen-ai, yaoi/bl…Non, j’attends le jour où ça sera marqué « romance » point barre.
    Puis bon on peut toujours rêver d’une vraie romance LGBTQ+ dans un manga mainstream avec juste la mention « romance » ou même sans…
    (Ça me rappel Evangelion et Mirrai nikki, mais bon vu comment se finit la relation xD…)

    J'aime

    1. Tu es… bien plus optimiste que moi haha mais au bout du compte on est d’accord ! C’est sûrement un pas en avant mais c’est pas aussi ENORME qu’on pouvait le lire partout sur tumblr après la sortie de l’épisode 7… Merci pour ton avis ! c’est sympa d’avoir laissé un commentaire ! tu connais déjà mon avis donc je ne vais pas me répéter.

      J'aime

  5. Coucouuuuu !!!
    Alors je viens de finir l’article, j’avais également lu celui écrit sur yuri !!! on ice juste avant.
    J’ai tellement de choses à dire que je ne sais pas trop par où commencer en fait . Je me reconnais totalement dans la description des fujoshis « pourries » que tu décris ^^ ce qui fait que je comprends parfaitement leur « fascination » envers les couples gays même si pour rien au monde je n’irais importuner qui que ce soit même si ça me met la larme à l’oeil ^^
    En fait je suis de tous les côtés. On peut dire que je suis « fujoshis », j’ai eu un temps où je ne voulais regarder que des yaoi hardcore/ shonen ai, j’en ai regardé, regardé….Mais il y a quelque temps, je ne sais pas trop comment en fait j’ai eu cette « révélation » mais ce « type » de manga extrême m’énerve au plus au point. Je ne sais pas si tu connais super lovers ? C’est en regardant cet animé que je n’ai plus eu envie de regarder d’animé de ce genre là. Et pourtant certains passages m’ont fait vibrer mais ce n’étaient pas des passages où il y avait rapports mais plutôt lors des remises en questions, lors des déclarations, les questionnements. Et c’est là où j’ai vu à quel point le « fétichisme » gâchait tout, où j’ai vu qu’il y avait vraiment quelque chose de pas sain du tout derrière tout ça. C’était une fujoshi elle même qui me l’avait recommandé. Un frère majeur qui adopte un comportement plus que incestueux et pas vraiment consenti avec le petit frère mineur (sans lien de sang, frère adopté) et encouragé par ces autres frères à avoir ou non une relation avec le petit, sans que cela ne choque personne même l’infirmier de l’école !!!! Et oui je peux comprendre que ça agace de voir sans cesse un couple homosexuel où leur rapport se réduit à la limite du viol. Le « uke » et le « seme », chose que je déteste maintenant, qui me gênait déjà un peu avant. Et c’est justement ce que je n’ai pas plu dans yuri. Pour moi, le uke est Viktor et le seme est clairement Yuri, et leur relation, pour moi, désolée, mais n’est pas vraiment saine, pas du tout même pour moi c’est une relation typique de shonen ai/ yaoi, mais vraiment typique, j’en ai regardé et ça commence tout le temps comme ça : le uke veut séduire le seme (sans finesse, ex, la scène du bain) mais le seme le repousse au début tout en rougissant, finalement il ne trouve pas ça si désagréable, au final ils finissent par se câliner ou plus mais il y a toujours cette réticence de la part du seme qui vers la fin va chercher l’attention du uke. C’est tellement cliché et banal alors je ne comprends pas pourquoi les gens sont si hâtifs de dire que c’est un animé « révolutionnaire », que c’est incroyable », parce que bon de l’homosexualité dans du patinage artistique, c’est comme faire devenir un personnage masculin, homosexuel alors qu’il fait de la danse classique et dire que c’est révolutionnaire. Tant qu’aux personnages secondaire excepté l’autre yuri, je n’en ai jamais vu d’aussi cliché.
    En ce moment je cherche des shonens, où il y a de l’ambiguité envers deux personnages masculins (en espérant un baiser ou une officialisation de la relation hein), SANS UKE NI SEME mais c’est extrêmement dur d’en trouver. J’avais demandé conseil à une connaissance, je m’étais dit que sur les milliers d’animés existant, il y en avait forcément un qui correspondrait au style attendu……..Et bien on peut dire que je me suis bien gourée puisque le seul qui m’ait fait vibré, qui ait répondu à mes attentes (sans baiser ni rien mais avec sous entendu) est owari no seraph, j’en suis devenue une totale fan surtout que je ship les deux personnages principaux et j’y crois à fond. J’espère ne pas être déçue. J’ai regardé free!! j’ai beaucoup aimé mais par contre beaucoup trop de sous entendu pour rien au final et ça c’est particulièrement frustrant surtout quand on commençait à se créer un drama, que l’un des seuls trucs qu’on attendait de la série c’était une relation assumée…..et bien NON ! Au final je me retrouve à ni aimer le yaoi hormis certains scans ^^ ni les shonen ai. Je rêve d’un shonen/ seinen d’action, d’aventure du style tokio ghoul ou code guess où un couple gay se créera tout naturellement. Alors pour le coup je n’ai que owari no seraph à mettre sous la dent ce qui est très frustrant parce que je flippe toujours à l’idée qu’il ne se passe rien mais bon je pense que tout dépend de notre sensibilité.
    Malgré mon désir de voir un shonen avec un couple gay OU un shôjo avec un couple lesbienne pour représenter l’ensemble de la communauté, bien que pour le dernier ça existe déjà peut être, je ne sais vraiment pas désolée, je ne regarde que des shonen, seinen, horreur et psychologique donc je n’y connais rien aux shôjos, mais d’après ce que j’ai lu dans ton blog sur yuri il en existe plus (mais bon davantage ne ferait de mal à personne), je ne sais vraiment pas ^^ je pense qu’il reste important malgré ça d’étiqueter les animés pour que chacun s’y retrouve même si ça fait cliché mais de chez cliché, c’est important, ça évite de passer des mois entiers à faire le tri soi même.
    Je peux comprendre que c’est agaçant mais on ne peut pas interdire aux filles d’aimer ça ni même de fantasmer, c’est humain, elles l’assument et tant mieux . Si on devait vivre en fonction de ce que pense ou peuvent penser les autres et bien on ne vivrait plus . Certains si tu shipes deux personnages qui plus est de même sexe vont te dire « ah mais t’es perverse ! » tout comme non fantasmer sur une relation homosexuelle n’a rien de pervers, on fait ce qu’on veut. Et puis à la limite tant qu’à être traitée de perverse et bien allons y, faites comme vous voulez mais sachez qu’on peut être fujoshis, hurler jusqu’à larmes et faire une hystérie extrême face à un baiser ou un câlin échanger entre deux gays et respecter cette communauté pour autant. J’ai déjà été face à une personne qui m’a dit qu’elle était lesbienne, je l’ai écouté, je n’ai pas crié ou quoi ( peut être parce que c’était une fille) et elle m’a même dit que j’étais la seule personne qu’elle connaissait qui ne s’était ofusqué, ou qui n’adoptait pas un comportement interrogateur envers elle. Or moi ça me paraissait normal en fait de……ne pas réagir, en fait c’est comme si elle m’avait dit qu’elle était hétéro, en fait j’ai dû mal à voir en quoi cela devrait modifier mon comportement envers la personne bref c’est comme si elle m’avait dit qu’elle mangeait du chocolat, elle m’a montré des photos de sa copine et j’ai dit que c’était mignon. Mais en aucun cas j’ai dit « ah bon? « , « comment ça se fait ???!!!! » non. J’ai également une amie dont plusieurs membred de sa familles sont homosexuels, et oui il m’arrive d’être assez gênée parce que ce sont des hommes et qu’elle sait que je suis fujoshi avérée et du coup voilà quoi, sachant que je parle souvent de ça je me sens coupable par moment. Et pourtant il m’arrive d’avoir la très très forte envie de voir comment ça se passe les rapports entre deux hommes ou même de tout simplement les voir se tenir la main, se prendre dans les bras, se tenir par les hanches, des choses comme ça. Je sais, je n’aime pas trop prendre ce genre d’exemples parce que c’est simple de dire « oui mais moi je connais quelqu’un….et pourtant… » moi même je n’aime pas ça mais……c’est la vérité. Je suis plus intriguée par la complexité de la relation, des moments de doutes, de déclarations, de comportements sous entendus, mais pas ouvertement érotique, plus protecteurs mais très attachants (comme j’ai pu trouvé dans owari no seraph) que des baisers à tout va, et des rapports forcés à n’en plus finir. Bon même si celles qui ship mon couple de cet animé sont considérées comme de pures fujoshis, ce n’est pas très flatteur d’entendre ça donc au final c’est une question sans fin.
    On peut comparer ça aux personnes qui veulent censurer les journaux se moquant des différentes religions sous prétexte qu’elles se sentent attaquer. Et bien là c’est la même chose sauf qu’il s’agit de fantasme. Le yaoi, pour moi c’est un peu l’équivalent du hentai alors en quoi ça devrait être interdit ou même combattu en fait ? Non là je ne comprends pas, justement le manga est très divers, peut plaire à n’importe qui et c’est ça qui est cool. Maintenant il faudrait qu’ils créent un mix de genre. Ou alors je trouve qu’il devrait mettre plus en avant les BL écrits par et pour des hommes (tout comme des yuri écrit par et pour des femmes bien que je n’y connaisse absolument rien dans ce genre là c’est peut être déjà le cas). Ce sont des choses que je cherche beaucoup mais quasiment impossible à trouver. J’aurais pourtant tellement aimé en lire, parce que j’ai un peu cette idée, que les femmes ont un vision très fétichisée de la relation gay et pareil pour les hommes envers les lesbiennes, justement j’aimerais savoir comment c’est réellement, comment entre gay justement voit on la chose. Je trouve que ça serait beaucoup mieux et qu’au moins je n’aurais pas une vision fausse ou typiquement sorti de l’imaginaire de filles hétérosexuelles. Car justement quand on ne connais rien à la chose, on est très intriguée et on s’invente beaucoup de scénarios. C’est aussi une des choses qui m’agacent. Donc en soit, je ne lis plus de yaoi ou shonen ai MAIS je suis le genre de fille à avoir le mode visuel yaoi activé h24 que ça soit dans la vraie vie ou dans les animé, une parole un regard et ça y est je pars très très très loin……
    Ensuite en ce qui concerne le fait que si ça avait été une fille et un garçon on ne se serait pas posé de question mais quand il s’agit de deux personnes du même sexe, non. Alors je tiens à rappeler que la majorité des personnes sont hétérosexuelles de 1) et que de 2) pour celle ci, par exemple moi mais pas seulement quand je rencontre une fille je me dis pas s’il y a potentialité de me mettre en couple, je n’ai aucune réaction de séduction ou je ne me mets pas à y penser, qu’elle soit belle ou moche peu importe son style tandis, que s’il s’agit d’un garçon et là c’est la vérité je le constate avec mes amies, s’il est « beau », ou dégage un charme quelconque on va se mettre à en parler ou à se lancer des regards, bref on va y penser quoi mais au delà de la sphère simple amitié. C’est comme ça, c’est humain. Et c’est pareil pour les garçons. On n’est pas en chien non plus mais voilà quoi je pense que vous avez compris, je précise que je n’ai que 17 ans et que je suis au lycée, sans doute avec l’âge ça changera peut être ^^
    Mais comme beaucoup de personnages d’animé sont de notre âge je trouve normal ce type de réaction.
    Pour conclure je pense qu’il en faut pour tous les goûts. Les fujoshis ont le droit d’exister mais un minimum de respect serait le bienvenu envers la communauté LGBTQ+ je comprends qu’on puisse se sentir comme un objet, exploité où l’on ne sert qu’à combler les fantasmes de personnes hétérosexuelles sans être considérés comme des personnes à part entière. Un peu comme avec les noirs où certains peuvent fantasmer sur notre physique, avoir une caricature de nous en plein action sans pour autant s’imaginer une seule seconde avoir une relation sérieuse. Je pense qu’il faudrait aussi un genre pour cette communauté justement, s’il y a du hentai, pour les hétéro, du yaoi pour………les hétéro bizarrement (et quelques personnes homosexuelles d’après ce que j’ai compris), du shonen ai pour les hétéro……(oui ça fait beaucoup d’hétéro) et ben faudrait aussi du shonen ai pour homosexuels. Surtout que bon je comprends vraiment votre agacement, ça peut paraître irrespectueux, comme si vous vous sentiez être un cobaye subissant différents sévices inhumaines (le viol dans le yaoi/BL) aux yeux de la population massive, écrasante, dominatrice hétérosexuelle sans que vous ne soyez considérée. De l’exploitation au final. C’est en effet inadmissible, un peu comme de l’esclavage *attention je vais partir loin* un peu comme lors de la colonisation où les populations colonisés se retrouvaient exposées au public traités comme des choses jouant le parfait indigène typique de leur pays (c’est à dire illettré, fénéant etc) donnant un semblant d’illusion que les peuples colonisés étaient représentés alors qu’ils étaient exploités. Tout comme vous mais avec des clichés différents, forcément (efféminé, puceau etc). Shonen-ai, vous n’aimez pas ce terme, mais c’est la définition en elle même qui gêne et ce qu’elle représente, dans ce cas il en faudrait qui vous représente vraiment, comme ça certaines fujoshis sans doute s’y intéresseront aussi et pourront avoir une vision beaucoup plus réaliste de ce qu’est une réelle relation homosexuelle.

    J'aime

    1. Par où commencer, en effet !
      Ecoute, je vois bien que tu penses avoir toutes les bonnes intentions du monde, mais tu parles vraiment des homosexuels comme d’un sujet d’étude, et en prétendant « les traiter normalement », tu fais tout le contraire. On dirait que les relations homosexuelles sont quelque chose de mystique, et les couples gays un sujet d’observation pour t’aider à « comprendre » une « réelle » relation. C’est presque alarmant que tu ne puisses pas concevoir à quoi ressemble une relation en dehors du cliché boys love.
      Et si j’ai bien compris, tu comprends très bien en quoi la fétichisation gêne et pourquoi le boys love peut déranger de vraies personnes homosexuelles mais… tu t’en fous ?

      C’est vraiment ce qui me choque le plus dans ce commentaire. Et je pèse mes mots.

      Ensuite, je trouve cocasse que tu cites Owari no Seraph alors qu’il est exactement dans la lignée de Free! et de tous les anime qui font dans le fujobait. Autant j’admets que Yuri!!! on Ice est aussi destiné à un public féminin, autant c’est se voiler la face que de croire qu’Owari no Seraph fait autre chose que des sous-entendus pour le fanservice.

      Aussi cocasse que tu mentionnes le hentai parce que… j’ai rien de bien positif à dire dessus non plus… Par contre, à ta place, je prendrais du recul et me remettrais en question deux secondes avant de comparer la CRITIQUE d’un genre à de la censure. Ou à comparer le BL à l’esclavage et la colonisation.

      Et crois-le ou non, mais il existe des auteurs LGBT… qui l’eut cru… et ça nous préoccupe pas une seule seconde de savoir si ça intéresse AUSSI les fujoshi ou non, honnêtement on s’en passe bien.

      J'aime

  6. Haikyuu n’est pas du tout un anime feminin , c’est du 100% masculin d’ailleurs il reflete bien l’esprit et ce que ressentent les jeunes joueurs de volley, les fujoshis agissent à peu près partout où elles voient des anime avec des personnages pmus ou moins charismatiques, on peut en voir énormément dans tout les shonen comme snk par exemple donc elles seront toujours dans tout les mangas, je tiens juste à te corriger sur le fait qu’haikyuu soit bel et bien un shonen et pas un « entre deux ».

    J'aime

    1. Je pense qu’il y a un malentendu; quand je dis ça, je ne dis pas que les personnages ou l’anime sont « féminins », et ça ne veut pas non plus dire « fans de sexe féminin=anime pour filles ». Je ne nie pas non plus que c’est un shounen. Le truc, c’est que l’un n’empêche pas l’autre, et qu’avec Kuroko no Basket, c’est un des titres du Jump qui visait à attirer un lectorat féminin, et au Japon, le marketing est très axé sur les fujos. Bien qu’elles ne soient pas la seule cible, ce qui en fait qu’il est un peu plus « entre les deux » qu’un anime comme YOI par exemple.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s