Publié dans Chronique

Les femmes derrière nos anime préférés.

Je dis « nos », alors qu’en vérité « mes » serait plus correct. En effet, aujourd’hui je suis là pour vous parler des femmes au sein de l’industrie de la japanim’ dont j’apprécie le travail; ça n’a pas la prétention d’être une liste exhaustive, j’aimerais juste vous montrer le nom et les visages des femmes qui sont à l’origine de mes productions préférées, et peut-être des vôtres !

J’ai eu envie de mettre en avant mes réalisatrices et autre créatrices préférées après l’article de Onna no Kantoku qui analyse le nombre de séries réalisés par des femmes depuis 2011. Bien qu’il y ait de plus en plus de femmes travaillant dans l’animation, moins nombreuses sont celles qui arrivent à se faire une place dans la réalisation.

Un nom dont on n’a cessé de faire l’éloge depuis la sortie de Yuri!!! on Ice, c’est bien celui de Yamamoto Sayo. Le très large succès qu’a connu son anime sur le patinage artistique lui a permis d’avoir son talent reconnu par un grand nombre de personnes, mais! elle est loin d’être une novice dans le monde de l’animation, et a déjà été acclamée pour d’autres productions, dont certaines qui ne vous sont sûrement pas inconnues.

Personnellement, je suis tombée sur son travail assez « tard ». Elle a fait ses débuts en tant que réalisatrice avec Michiko to Hatchin, que je me suis à peine mis à regarder !, mais qui date déjà de 2008. L’anime annonçait une carrière plus que prometteuse, je ne l’ai pas encore terminé mais de ce que j’en ai vu c’est vraiment très bon, et semblable à… rien de tout ce que j’ai pu voir jusqu’à présent. En 2012, elle réalise Lupin The Third: The Woman Called Fujiko Mine, qui a été très bien reçu.

fmlady

Mais j’ai attendu 2014 pour savoir qui elle était et m’intéresser à elle. Elle avait pourtant travaillé sur d’autres séries que j’aimais: elle a été crédité pour le storyboard et la réalisation d’épisodes d’anime comme Panty & Stocking with Garterbelt par exemple!, ou encore le deuxième film de Rebuild of Evangelion. Vous la connaissez peut-être aussi de Samurai Champloo, Ergo Proxy, ou Arakawa Under The Bridge.

Mais c’est seulement en 2014, grâce à Space Dandy dont elle a réalisé les génériques (Viva Namida et X Jigen e Youkosoque) je me suis penchée sur son nom. Un an plus tôt, elle avait aussi fait le générique de fin de Shingeki no Kyojin, Utsukushiki Zankoku na Sekai. Mais bon. Sans plus. Là où j’ai vraiment commencé à m’intéresser à son travail, c’est avec la seconde saison de Space Dandy; une saison excellente soit dit en passant, chaque épisode était réalisé par un ou plusieurs animateurs différents, c’était unique et si créatif!!, et Yamamoto était en charge de l’épisode 7, l’excellent Rock’n’Roll Dandy.

Toujours en 2015, elle participe au projet Animator Expo avec son court-métrage Endless Night. C’est le moment où je suis tombée amoureuse. J’étais sous le charme, j’avais toujours rêvé de voir un anime sur le patin à glace; jamais je n’aurais imaginé à quoi ça allait conduire…

Un nom qu’on voit beaucoup associé à celui de Yamamoto, c’est bien sûr Kubo Mitsuro. Je n’étais pas sûre qu’elle ait sa place dans cette liste parce qu’à la base, elle ne travaille pas dans le milieu de l’animation. C’est une mangaka connue pour des titres comme Tokkyuu!!, Moteki, ou son plus récent Again!!. Mais je pense que, comme moi, beaucoup l’ont connu pour son travail sur Yuri!!! on Ice qu’elle a créé et réalisé aux côtés de Yamamoto Sayo. C’est tout ce pour quoi je la connais mais à travers cette seule série j’ai découvert une femme adorable, très proche de ses fans, talentueuse, un super coup de crayon, et… une telle passion pour ce qu’elle fait, je ne peux que l’admirer et être reconnaissante pour tout ce qu’elles nous a donné avec Yuri!!! on Ice.

Elle n’en a pas encore fini avec Yuri!!! on Ice, et heureusement!!, mais j’espère que dans le futur, elle continuera à travailler sur des anime !

maxresdefault-1

On parle de Yuri!!! on Ice, toujours de Yuri!!! on Ice, mais ne perdons pas de vue un autre de mes anime préférés, un autre de mes classiques: Free!, sans oublier sa suite, Free! Eternal Summer. Au cas où seriez passé à côté de cette info que je râbache sans cesse: je suis très fan de Free!. Et tout ça, je le dois à: Hiroko Utsumi. Sans compter la publicité Suiei-hen, Free! était son premier travail de réalisation, mais elle travaillait déjà chez Kyoto Animation/Animation DO depuis un moment.

Elle a animé les film Suzumiya Haruhi no Shoushitsu et K-ON! Movie, mais elle a également été créditée pour l’animation et parfois la réalisation d’épisodes de Hyouka, Nichijou, Lucky Star, Clannad,… et on lui dit également l’animation-clé du générique de Tamako Market. Malheureusement, elle a quitté le navire peu après Eternal Summer, et depuis elle a fait le générique de fin de DAYS et le storyboard d’un épisode de la seconde saison de Bungou Stray Dogs (et un film de Yu-Gi-Oh!, si je ne me trompe pas).

Un autre grand nom de KyoAni, ce n’est autre que Yamada Naoko. J’aime tout ce qu’elle a réalisé jusqu’à présent: K-ON! et son film, Tamako Market et Tamako Love Story, et bientôt, je pourrais ans aucun doute rajouter Koe no Katachi à la liste. Elle a aussi animé beaucoup d’épisodes de différents anime du studio: Hyouka, Suzumiya Haruhi no Yuuutsu, Air, Kyoukai no Kanata,… bref, elle est très active ! Plus récemment, elle a travaillé sur le storyboard et la réalisation d’épisodes des deux saisons d’Hibike! Euphonium.

Kyoto Animation compte beaucoup de femmes parmi son staff. Un autre nom à retenir serait celui d’Horiguchi Yukiko, animatrice mais aussi chara-designer à qui on doit le style du studio.

On bouge un peu de KyoAni pour s’intéresser à Yamamoto Soubi. Elle est à l’origine de la saga Kono Danshi,, traduit « This Boy, ». C’est une série d’OVA aux tons BL, le plus connu étant Kono Danshi, Ningyo Hiroimashita (This Boy Caught a Merman.), sorti…en 2012, déjà ! Au total, il y a trois courts-métrages, la série a aussi été déclinée en drama CD, et l’année dernière en anime (format court): Kono Danshi, Mahou ga Oshigoto Desu. (This Boy is a Professional Wizard.)

Son style visuel est très intéressant, et il ne cesse d’évoluer et de s’améliorer. J’adore son univers, j’espère qu’un jour elle aura le droit à un anime avec un format un plus long. Hors Kono Danshi, elle a déjà réalisé l’anime Meganebu! pour le studio DEEN. Peut-être l’avez-vous aimé, personnellement, je ne suis pas allée jusqu’au bout, et même si visuellement c’était pas mal, ça aurait pu mieux mettre en valeur son style, donc si vous voulez en voir plus, la découvrir, je vous conseille plutôt les Kono Danshi !

J’ai plus ou moins fait le tour des réalisatrices que j’aime le plus. D’autres auraient sûrement méritées d’être citées, des scénaristes aussi pu se glisser dans la liste, mais je voulais me concentrer sur celles que j’aimais, moi, personnellement, et que je suivais de près, plutôt que de me lancer dans un listing; comme précisé, je n’ai pas la prétention de faire un article exhaustif, heureusement il y a bien d’autres talenteuses femmes dans l’industrie.

Maintenant que c’est fait, je voulais aussi parler d’une compositrice: Yoko Kanno. Elle connait déjà un succès plus que mérité donc je ne pense pas avoir besoin de vous la présenter. On lui doit la musique de tant d’anime qui ne serait pas les mêmes sans son travail. Des anime dont je suis complètement fan et dont j’aime tout autant la bande-son, comme Kids on the Slope et Space Dandy, ou encore des classiques que je n’ai pas encore vu ou terminé, comme Cowboy Bebop, Ghost in the Shell et Macross.

On a de la chance de pouvoir compter encore d’autres compositrices très douées dans leur domaine mais je me limite à ma favorite.

Toujours dans la musique, je ne savais pas si elle avait vraiment sa place ici mais je tenais à mentionner Yakushimaru Etsuko. Techniquement, elle ne travaille pas vraiment dans le milieu de l’animation japonaise, c’est une chanteuse, mais… elle se trouve être derrière pas mal de génériques qui figurent sans aucun doute parmi vos préférés.

Je l’ai adoré dès que je l’ai entendu sur les openings de Mawaru Penguindrum. J’étais ravie de la retrouver sur les endings des deux saisons de Space Dandy. Excitée de savoir qu’elle allait chanter le générique de la troisième saison de Sailor Moon Crystal. Plus tard, j’ai enfin regardé The Tatami Galaxy, et, surprise, qui chantait le générique de fin ? Notons qu’elle écrit et compose ses chansons ! Elle a une voix douce, et un style particulier, « pop expérimentale », et c’est toujours un plaisir de l’entendre chanter pour les anime que je préfère.

Jamais regardé ces anime mais vous l’avez peut-être aussi entendue sur Arakawa Under the Bridge ou Denpa Onna to Seishun Otoko.

Cet article touche à sa fin, mais avant… j’aimerais terminer sur des projets réalisés presque entièrement par des femmes.

En 2016, Doukyuusei, long-métrage d’une heure, gros coup de cœur. Adaptée du manga tout aussi excellent, de la brillante Nakamura Asumiko. Réalisé par Nakamura Shouko et son équipe composée de Fujita Akiko (directrice du son), Hayakashi Akemi (character design), Nagase Yukiko (directrice de la photographie), Nakamura Chieko (directrice de l’art) et Utagawa Ritsuko (coloriste).

En 2017, et cet été plus précisément, DIVE!!, adapté de l’oeuvre de Mori Eto (qui a aussi écrit le roman sur lequel est basé le film Colorful). Le staff n’a pas encore été annoncé mais on sait déjà qu’à la réalisation, il y a une femme: Suzuki Koaru. A ses côtés, Machida Touko au compositing.

A suivre de près, donc ! Et en attendant, vous pouvez toujours vous tourner vers Doukyuusei si vous ne l’avez pas encore vu !

Et vous, quelles sont vos réalisatrices, animatrices, compositrices,… préférées ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s