Publié dans Slice of Life

Slice of Life #31 – Un mois avant le Japon : GIVEAWAY !

On est le premier du mois, et vous savez ce que ça veut dire… je vais raconter ma vie !!!… mais avant ça… le titre de l’article ! Le giveaway !

Celles et ceux qui lisent ce blog depuis longtemps devraient s’en souvenir : il y a deux ans déjà, quand j’étais partie au Japon, j’en avais déjà organisé un. Là, j’y retourne !!! Donc c’est reparti ! et avec le même principe !

  • Vous laissez un commentaire sous cet article pour dire que vous aimeriez vous inscrire*. C’est plus simple de m’y retrouver ici que sur Twitter ou un autre réseau social, et au moins tout le monde peut y participer, mêmes celles et ceux qui n’ont pas Twitter ou qui ont un compte privé. Je me suis donc dit que j’allais profiter d’un Slice of Life pour mettre ça en place, le timing m’arrange, mais vous, vous n’avez pas à vous forcé-e-s à lire le reste de l’article si ça ne vous intéresse pas, ni à le commenter plus que nécessaire, ce n’est pas ce que je recherche.
  • *Laissez bien une adresse mail quand vous remplissez le formulaire pour laisser un commentaire ! Elle ne sera visible que par moi !.
  • Dans un mois, soit le 01/08/2018, je tire un-e gagnant-e au sort. 
  • Je contacte la personne par mail, me renseigne sur ses goûts*, et lui ramènerai un souvenir du Japon, que je lui enverrai à mon retour, fin août. Je préfère faire ça, et ramener quelque chose qui plaira vraiment à la personne tirée au sort, que de mettre en jeu une « récompense » « précise » qui ne plaira pas forcément à tout le monde. *Quand je dis goûts… vu qu’on est entre weebs sur ce blog… j’entends vos goûts en matière d’anime et de manga, mais ça peut aussi être d’autres choses qui se trouvent au Japon…

Si vous avez une question, n’hésitez pas à me la poser en commentaire ! Si tout est bon, on passe à la suite de l’article.

FIN !

La gagnante est : evie

Lire la suite de « Slice of Life #31 – Un mois avant le Japon : GIVEAWAY ! »

Publié dans Slice of Life

Slice of Life #30 – Cinéma, musique, lecture, séries.

Résultat de recherche d'images pour
Le crush du mois de mars: Miki Kuroda, DEVILMAN crybaby

J’ai l’impression que ça fait un petit moment qu’on ne s’est pas retrouvés en tête à tête comme ça, pour se raconter un peu nos vies…

Si mes souvenirs sont bons, mon dernier Slice of Life remonte à janvier. Je ne compte pas celui consacré à l’anniversaire du blog et à la FAQ rédigée pour cette occasion, on va dire que c’était un « hors-série ». Comment allez-vous depuis le temps ? Comment se passent vos études ? C’est ma première année à la fac, et elle touche déjà bientôt à sa fin. J’ai l’impression qu’énormément de choses se sont passées en très peu de temps. J’ai encore deux semaines de partiels avant de vraiment pouvoir affirmer que la L1 est derrière moi; peut-être qu’après ça, je reviendrai un peu sur le contenu de cette première année de licence pour celles et ceux que ça intéresse (notons que j’avais déjà dit la même chose pour mon année de DAEFLE, mais j’attends toujours d’avoir passé l’examen final pour faire le bilan sur la formation, et disons que c’est en stand-by pour le moment).

Même avec un emploi du temps bien rempli, j’ai quand même trouvé le temps d’aller au cinéma. Et plus d’une fois ! Je crois que je n’y suis jamais autant allée que pendant ce mois de mars…

Lire la suite de « Slice of Life #30 – Cinéma, musique, lecture, séries. »

Publié dans Slice of Life

FAQ pour les 3 ans d’Otome Street !

Résultat de recherche d'images pour "anime clueless"

Tout est dans le titre. Ce mois de février a marqué les trois ans d’existence d’Otome Street (joyeux anniversaire !), et comme je ne savais pas trop quoi faire (et quand bien même j’aurais su, je n’avais pas le temps de le faire), je me suis laissée le mois entier pour organiser, rédiger et publier une « foire aux questions ». Pas besoin de vous faire un dessin: vous posez vos questions, et moi, je fais semblant d’avoir quelque chose d’intéressant à répondre.

C’est parti !

Image associée
Crush du mois de janvier: Antarcticite, Houseki no Kuni

Commençons par le commencement, et avec l’une des questions qui revenait le plus souvent: « Qu’est-ce qui t’a poussée à commencer un blog ? »

J’ai créé un blog pour la première fois quand j’étais encore à l’école primaire, et je n’ai pas arrêté depuis ! Y’a 10 ans, les gens avaient un blog comme on a aujourd’hui un Twitter, donc j’ai suivi le mouvement et… je ne suis jamais passée à autre chose.

Et ce qui m’a poussée à faire un blog centré sur les anime, c’est que… j’ai justement replongé dans cet univers grâce à la communauté de fans d’anime de la plateforme où je bloguais à l’époque. J’y avais deux/trois amies et c’est ce qui m’a finalement influencé à acheter des manga, et découvrir de nouvelles séries animées, alors qu’avant ça j’étais limitée à Détective Conan et Princesse Mononoké. Au début, je parlais de ces nouvelles découvertes sur mon blog « personnel », et au fur et à mesure que cet intérêt pour les anime s’est transformé en passion, j’ai rejoins la communauté qui m’y avait initiée en y consacrant tout mon blog.

On m’a aussi plusieurs fois demandé « Quel est l’article que tu as préféré écrire ? Et celui que tu aimes le moins ? »

Cette année, je suis assez satisfaite de mon article sur le dansou ! Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je pense que c’est l’un de mes meilleurs: le sujet est intéressant, il est assez complet, la mise en page n’est pas dégueu… J’ai aussi pris du plaisir à écrire sur mes manga préférés du collège (qui était particulièrement fun à rédiger puisqu’il m’a permis de retrouver des séries qui m’avaient manqué) et à mettre en place la liste des boutiques otome d’Ikekuburo. Enfin, l’article sur les artistes engagées, parce qu’il me tenait à cœur. Voilà, j’en ai dit plusieurs, j’ai triché !

Par contre, je n’ai pas d’article dont j’ai « honte »; ceux-là sont morts et enterrés sur Skyrock, donc je n’ai pas besoin de m’en inquiéter. Ceci étant dit, y’a quelques articles dont je suis insatisfaite. Les premières ébauches des « otome news », qui étaient un peu bordéliques. Et aussi mes premiers Slice of Life; j’étais pas très inspirée mais dans ma tête, j’avais une sorte d’obligation d’en poster chaque mois sans coupure donc je me suis retrouvée à beaucoup parler pour ne rien dire. Maintenant que je ne m’impose plus cette contrainte, je pense (et j’espère) qu’ils sont un tantinet plus intéressants à lire.

Ca rejoint un peu la question suivante qui est « Quels sont les articles que tu préfères écrire sur ton blog ? »

J’adore faire des reviews d’otome games, elles s’écrivent toutes seules ! Peut-être parce que contrairement aux anime, j’ai moins souvent l’occasion d’en « consommer » donc même si le jeu en question était nul, c’est toujours un grand moment d’excitation que de pouvoir parler d’un nouveau titre.

Mais je crois que par dessus tout, j’aime les articles où je partage mes « découvertes » (comme « RECOMMANDABLE ! »), parce que… après tout, c’est un peu à ça que sert un blog, et comme je parle toujours de plusieurs choses à la fois, j’aime à croire qu’il y en a pour tous les goûts, et c’est des articles qui me font plaisir et dont j’attends toujours impatiemment les retours.

Vous étiez aussi plusieurs à vouloir savoir ceci… « Est-ce que tu as des projets d’articles pour cette année ? »

Je doute que cette année sera celle où je suis la plus productive ici, mais j’ai quand même deux/trois choses que j’aimerais mettre en place.

Je commence avec le concret: je repars au Japon cet été, et je compte refaire un article par jour, ou au moins tous les deux jours. Je vais faire en sorte que ça ne soit pas trop redondant par rapport aux années précédentes !

Aussi… j’ai commencé à apprendre le japonais, et surtout, à lire en japonais (des trucs pas trop long et pas trop compliqués mais quand même!), donc avec ce ~nouveau monde qui s’ouvre à moi~, et j’ai hâte de pouvoir vous parler des nouvelles trouvailles que j’ai pu faire grâce à ça, et éventuellement parler de mon parcours avec l’apprentissage du japonais pendant que j’y suis.

Et enfin, j’aimerais refaire des petites « interviews » comme je l’avais fait avec Dauriculaire pour les otome CDs (voire des articles collaboratifs comme j’en avais déjà fait un, jadis). J’avais beaucoup aimé cet entretien, ça permet d’apporter des nouvelles choses sur le blog, que je n’aurais pas pu apporter seule, et en plus, ça m’a fait travailler mes talents de traductrice…

D’ailleurs, une fois que j’aurai progressé en japonais, j’aimerais bien traduire… des choses… diverses et variées… J’ai toujours aimé la traduction, je le fais déjà de temps en temps de l’anglais au français, mais, restons réalistes, pour le japonais, ça ne sera pas pour cette année. Cela dit, j’espère que dans le futur, je pourrai intégrer ça au blog !

J’ai aussi eu pas mal de « Qu’est-ce qui est le plus dur pour toi dans l’écriture des articles et dans l’entretien de ton blog ? » et dans la même veine « D’où te vient toute cette motivation pour tenir ce blog ? »

Y’a juste à voir la poussière qui s’accumule sur ce blog pour savoir que « trouver du temps » est, de loin, mon plus gros challenge en ce moment. J’en ai déjà un peu parlé dans mon dernier Slice of Life, mais depuis mon entrée à la fac, j’ai d’autres priorités… et c’est la première fois que je fais vraiment passer mon blog au second plan.

Autre difficulté, et celle-ci je la traîne depuis bien plus longtemps encore: c’est trouver de nouvelles idées ! Pour tout ce qui est « review », « news », etc., pas besoin de se casser la tête, mais ça me manque de faire des chroniques sur des sujets plus « libres ». Trop souvent, j’ai envie d’écrire, mais sans savoir sur quoi, et c’est très frustrant.

Malgré tout, je ne me vois pas arrêter mon blog de si tôt. J’ai l’impression que bloguer fait un peu partie intégrante de ma passion pour les anime, ou du moins de comment je la vis. De plus… j’aime l’idée d’avoir un endroit qui rassemble tout ce que j’ai regardé, lu et écouté,… où je peux laisser une trace de chacun de mes voyages etc. Je pourrais aussi faire ça sur Twitter, mais ça se perdrait au milieu de RTs, de conversations,… c’est pas un endroit pour ça, et je préfère de loin avoir un site ordonné, où je peux retrouver les choses facilement, et où je n’ai pas besoin de découper ce que j’ai à dire en une multitude de tweets.

@GalaTruc pose les vraies questions ! « Comment va ton chat ? »

img_23791.jpg

Elle a l’air d’aller bien !

On m’a demandé de parler de mes blogueurs préférés, et je vais profiter de la question de @poyjo pour le faire ! « Un blogueur dont tu voudrais voir plus de billets ? un blogueur qui écrivait bien et qui n’écrit plus ? le blogueur qui te parait le plus sympathique ? le blogueur que tu voudrais rencontrer irl ? le blogueur avec le meilleur twitter ? »

La formulation de la première question me donne l’impression que je vais donner un coup de pression à quelqu’un haha. On va dire que c’est dans le sens « c’est mon blog préféré, donc j’en veux toujours plus » mais la personne poste déjà très régulièrement. Cette personne c’est Gru !, du blog PASSION IDOL. Quand on me demande mes blogs préférés, le sien est l’un des premiers qui me vient en tête. Je n’étais même pas intéressée par les idols à la base mais je pense que c’est justement ça un bon blogueur après tout: c’est quelqu’un qui réussi à transmettre sa passion, même à des gens qui n’y connaissent rien. Gru est très doué pour ça, j’aime beaucoup la façon dont elle écrit, et elle m’a fait découvrir plein de choses.

Quelqu’un qui ne poste plus et qui me manque, c’est Liloun de Pensées & Otome ! Oh, et  c’est aussi la blogueuse que je veux rencontrer IRL (ça tombe bien, c’est au programme). Si son blog est inactif aujourd’hui, c’est pour la bonne cause, c’est pour la science!, elle se consacre à la rédaction de sa thèse, mais si vous ne le connaissiez pas encore, rien ne vous empêche d’aller le lire dès maintenant. Elle parle bien sûr otome game, et elle fait un vrai travail de recherche pour ses articles: on n’en voit des comme ça nulle par ailleurs !!!

La blogueuse la plus sympathique, et qui elle aussi tient un des meilleurs blogs que je connaisse, c’est Rose, de Manga Sukii ! Je suis très reconnaissante pour la façon dont elle m’a accueillie quand je débutais encore, elle a toujours été adorable, pas seulement avec moi mais avec tout le monde, c’est quelqu’un de bienveillant en général, avec de très bons goûts et qui prend plein d’initiatives sympas sur son blog pour rassembler et partager à plusieurs les amateurs et amatrices de manga.

Et celle qui, à mes yeux, le meilleur Twitter, c’est @Good_Haro, bien que bloguer ne soit pas son activité principale… elle parle de médias pour public féminin, ses réflexions sont toujours très intéressantes, et elle a l’œil pour les fan arts.

Sur ce, il faut vraiment que je fasse un blogroll.

Je continue avec les questions de @poyjo ! « Par quoi commences-tu tes articles ? Par quoi les termines-tu ? Considères-tu la relecture comme inévitable, appréciable, dispensable, insupportable ? »

C’est généralement ce par quoi on termine mais… si j’ai pas le titre et l’image d’en-tête, ça me bloque et je n’arrive pas à commencer à écrire. C’est con, mais ça pose un peu le « cadre », et si j’ai pas ce cadre, je ne peux pas me concentrer.

Tout aussi utile: je termine par préparer un joli tweet pour annoncer la sortie de l’article. Je me contenterais bien du tweet automatique envoyé par WordPress mais ça part toujours avec une image de merde… on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Je ferais sans doute mieux de terminer par une RELECTURE, car je fais quasi systématiquement l’impasse dessus (et parfois, ça doit quand même vachement se voir). Au mieux, je survole l’article. Mais j’ai toujours peur qu’en relisant, je me rende compte que tout est nul et à effacer.

« Que penses-tu de ta transition sur WordPress et quelles fonctionnalités attends-tu pour l’avenir ? »

En arrivant sur WordPress… je ne faisais pas ma difficile. Sky »blog » est de toute évidence une plateforme pour bloguer, mais elle est vieille, dépassée et désertée, donc elle n’est plus du tout mise à jour et ne fait pas le poids avec WordPress, qui est plus adapté à la façon dont les gens bloguent aujourd’hui.

Sur Skyrock, tu peux même pas mettre plus de 8 images par article, donc rien que d’être débarrassée de cette limite, c’était énorme ! J’étais aussi ravie d’enfin avoir des « pages » (le « A propos »). Je me contentais, et me contente toujours, de peu.

Après, si on pouvait avoir une fonction « spoilers », ça serait nickel.

Résultat de recherche d'images pour "touken ranbu hyuuga masamune"
Crush du mois de février: Hyuuga Masamune, Touken Ranbu

« Tu penses changer de thème ou te fier à l’actuel pour encore quelques temps ? »

C’est vrai qu’il se fait vieux, celui-là. J’ai envisagé plusieurs fois de le changer, et je suis toujours à l’affût de nouveaux thèmes, mais pour l’instant, aucun ne me semble à la *hauteur* de celui-ci (qui incarne vraiment bien « l’esprit » du blog, à mes yeux!!). Donc… en changer… oui, forcément, ça va arriver un jour… mais pas dans l’immédiat, je pense. Même l’image d’arrière-plan, je n’arrive pas à me résoudre à la changer.

@melovania_ m’a posé une très bonne question: « Penses-tu avoir évoluée en terme d’article ? Y a-t-il par exemple des propos que tu tenais dans des articles qui sont complètement différents de ce que tu pourrais dire à l’heure actuelle ? De même pour les sujets ? »

Sans aucun doute ! Avant, j’écris des articles sur un peu tout et n’importe quoi, alors que maintenant, je me prends un peu plus la tête sur les sujets et j’essaie de faire un minimum de recherches avant d’aborder un sujet pour que ce que je dise tienne la route.

Sinon, je ne pense pas avoir tenu de propos « problématiques » (dans les trois ans où j’ai écrit sur Otome Street en tout cas), mais y’a clairement des sujets que je traiterais plus à l’heure actuelle, parce que je me rends compte que je ne suis pas la mieux placée pour en parler, que je ne suis tout simplement pas concernée, et… ce genre de choses. Aujourd’hui, j’ai plus tendance à relayer des personnes qui parlent de leur propre expérience.

Et évidemment, j’ai changé d’avis sur certaines choses, certains sujets me paraissent futiles maintenant et je n’aurais plus rien à dire dessus (mon article sur les weeaboos par exemple, qui est pourtant toujours l’un des plus lus et commentés mais que parfois j’aimerais juste supprimer), et en trois ans c’est pas impossible que mes goûts aient changé non plus donc… pour faire court: oui.

Je vous propose de terminer sur deux questions un peu plus personnelles de @Manga_Sukii: « Qu’est-ce qui te plait dans les otome games ? » et « Quels sont les prochains lieux/pays que tu souhaites visiter ? »

Ca tombe bien qu’on parle d’otome games parce que je compte bien faire la review d’un jeu ce mois-ci ! Alors pour répondre… déjà avant de m’intéresser aux otome games, j’aimais les visual novels. L’idée de pouvoir influencer l’histoire et d’avoir plusieurs scénarios possibles m’a tout de suite plu, et avec un peu de chance, on tombe sur des histoires incroyables, et… les otome games, ça a été la cerise sur le gâteau parce que, en plus de tout ça, je peux aussi sortir avec un docteur Frankenstein mignon.

Concernant mes prochains voyages, à part le Japon qui arrive à grands pas, rien n’est encore inscrit dans le marbre, mais j’envisage la Pologne, et dans quelques années, Shanghai (avec petit passage en Corée du Sud si déjà je suis « dans le coin »). Je me suis aussi mis en tête d’aller à New York mais ça nous ramène à… au plus tôt, 2022 donc… si vous voulez voir ça, vous allez devoir suivre ce blog encore un petit bout de temps ! je compte sur vous !!


Merci à toutes celles et ceux qui ont manifesté leur intérêt pour la FAQ et qui ont, bien sûr, posé les questions ! J’ai lancé l’idée sur Twitter sans être sûre qu’elle aboutirait, mais vous avez répondu à l’appel et j’en suis très reconnaissante, c’était sympa à faire !

Publié dans Slice of Life

Slice of Life #28 – Ce que j’ai foutu ces quatre derniers mois.

Screen-shot-2017-04-18-at-19.48.53
Le crush du mois de décembre: Sun Jing, Tamen de Gushi

Les vrais savent: je blogue depuis des années !  Même si ce blog-là est encore tout jeune, j’avais déjà un CV bien rempli avant lui. Par extension, ça fait aussi des années que je lis des blogs !, et au fil du temps, j’ai vu une flopée d’entre eux être mis en pause, voire carrément s’arrêter, et ce pour des raisons diverses et variées mais souvent liées aux études, au travail,… Cela dit, ça ne m’a jamais concernée.

J’avais même une amie qui blaguait sur le fait que pendant que tout le monde s’absentait pour réviser pour tel ou tel examen, j’annonçais de nouveaux articles… Même quand je passais le bac, je trouvais du temps pour mon blog. Donc je n’aurais jamais pensé que ça m’arriverait, ça ne m’a jamais traversé l’esprit d’un jour délaissé mon blog. Et pourtant !!!

Alors, je n’arrête pas mon blog pour autant; ça, c’est encore quelque chose que j’ai du mal à concevoir. Cependant, pour la première fois dans ma carrière de blogueuse, je fais passer mon blog au second plan. Je ne m’y consacre plus autant qu’avant, et pour tout vous dire, je ne cherche même plus à m’y consacrer autant qu’avant. La raison, elle est toute simple: la fac. Tin, tin, tin !

Image result for noiz dramatical murder
Le crush du mois de novembre: Noiz, DRAMAtical Murder

Celles et ceux qui suivent mes articles religieusement savent qu’à la sortie du lycée, j’ai fait une formation à distance: la préparation du DAEFLE. C’était sur une durée de 10 mois, donc en septembre, il fallait que j’enchaîne sur autre chose, et la suite logique, c’était la fac.

Mon objectif, pour aller avec mon DAEFLE, c’est de faire un master FLE. Pour accéder au master FLE, il fallait d’abord que je fasse une licence, idéalement de langues. Donc devinez où je me suis retrouvée.

Lire la suite de « Slice of Life #28 – Ce que j’ai foutu ces quatre derniers mois. »

Publié dans Slice of Life, Voyage

G-DRAGON 2017 WORLD TOUR [ACT III, M.O.T.T.E] à Amsterdam !

Je devrais vraiment être en train de faire autre chose. Et si déjà je suis là, je devrais faire un Slice of Life, mais… chaque chose en son temps ! Aujourd’hui, j’aimerais vraiment prendre deux minutes pour enfin vous raconter le concert de G-Dragon auquel j’ai assisté à Amsterdam le 26 septembre dernier ! Ca fait déjà presque deux mois… le temps passe vite, et j’ai vraiment traîné pour pondre cet article, mais fort heureusement, cette soirée est gravée dans ma mémoire et je m’en souviens encore comme si c’était hier…

Pour vous remettre rapidement dans le contexte: je suis fan de GD depuis le collège et jamais dans mes rêves les plus fous je n’aurais imaginé le voir un jour en concert. Parce que oui hein, les « world tours » des artistes de k-pop dépassent rarement les frontières de l’Asie, donc quand des dates pour l’EUROPE ont été annoncées, je suis tombée de ma chaise. J’étais la parfaite pigeonne pour acheter ces places hors de prix dans la fosse à 200€. A ce jour, je suis encore partagée entre « rien ne vaut 200€ et certainement pas une place de concert » et « ça valait totalement le coup si c’était à refaire je payerais même le double ».

Autant vous dire que j’ai dû faire face à bien des péripéties, du moment où j’ai acheté ces foutues places et que ma connexion internet a lâché, jusqu’au moment où j’ai pénétré la salle de concert et qu’on m’a forcé à jeter mon sac soi-disant trop grand à la poubelle. Mais au bout du compte, j’étais là, en la compagnie de ma très bonne amie Ingrid, face à la scène.

Si vous avez lu mon article sur le concert de Twenty One Pilots l’année dernière, bah j’étais exactement à la même place. Dans la fosse, tout à droite, au deuxième « rang », j’avais juste une rangée de personnes devant moi et aucune tête qui me gâchait la vue. Je m’étais pourtant préparée mentalement à ne pas avoir autant de chance qu’à mon précédent concert, mais la vie est bien faite. (Il faut quand même préciser qu’il y avait encore une « fosse VIP » devant la fosse « normale », la fausse des pauvres qui n’ont payé que 200€ ! Mais cette fameuse fosse étant accessible qu’avec des billets à 600€, elle était pas bien remplie, donc… ça n’a rien changé à la vue, ni même vraiment à la proximité, que j’avais avec la scène.

Moment Of Truth The End #MOTTE #KWONJIYONG

A post shared by @ girlinbyakk0ya on

J’ai hurlé, j’ai sauté, j’ai crié toutes les paroles en anglais et, dans le feu de l’action, j’ai sûrement fait un peu de yaourt aussi. C’était excellent ! il était excellent ! Super présence sur scène, tout un spectacle avec des grandes flammes et des feux d’artifice qui ne manquaient jamais de me faire sursauter, un orchestre au top, et bien sûr, lui, en chair et en os sous mes yeux… Je ne vois pas ce que j’aurais pu demandé de plus.

Ce que j’ai adoré, c’est qu’il nous a vraiment chanté tout son répertoire. Le concert était divisé en trois parties:

L’acte I, « G-Dragon », avec les singles de ses débuts, ambiance très 2009 avec des chansons d’Heartbreaker, et aussi But I Love U et Obsession. L’acte II, « G-Dragon VS Kwon Ji Yong », avec cette fois des chansons de One of a Kind et Coup d’Etat. Et enfin, l’acte III, « Kwon Ji Yong », avec les chansons de son dernier EP du même nom !!! Sans oublier, le rappel où il a chanté Crooked (ma chanson!!!!) et Untitled, 2014.

G TO THE D gold and diamonds boy

A post shared by @ girlinbyakk0ya on

Tout le concept de la tournée repose sur la dualité entre G-Dragon, le « personnage », l’idol, la célébrité,… et Kwon Ji Yong, la personne qu’il est quand les projecteurs s’éteignent, celui que sa famille et ses amis connaissent.

Il nous a fait le petit speech qu’il fait à tout les concerts où il explique le dit concept et espère qu’on accepte cette facette de lui. Il ressort le même chaque soir mais il avait l’air tellement sincère, et humble… que moi, j’avale ça, j’y crois, et comme chacun, j’ai hurlé « KWON JI YONG, KWON JI YONG, KWON JI YONG » pour signifier que oui, je l’accepte comme il est sinon est-ce que j’aurais vraiment payé un rein pour être ici.

Et en tout cas, si je l’aimais déjà avant, j’en suis retombée complètement amoureuse après l’avoir vu ce soir-là. Déjà parce qu’il a bien du talent mais aussi parce que… quand il s’adressait au public, il était vraiment attendrissant. Je suis peut-être naïve mais j’ai été touché par sa douceur, sa modestie, et sa patience (il n’arrêtait pas de se faire interrompre par des « I LOVE YOU » et il prenait le temps de répondre « me too » à chacun d’entre eux!!!!!!).

C’était magique, inespéré, l’ambiance était super bonne et le concert parfait.

amsterdam

Et puisque déjà on était là… on a fait un peu de tourisme, hein.

Lire la suite de « G-DRAGON 2017 WORLD TOUR [ACT III, M.O.T.T.E] à Amsterdam ! »

Publié dans Slice of Life, Voyage

Slice of Life #26 – Le Beau Danube bleu

Résultat de recherche d'images pour
Crush du mois de juillet: Akira Agarkar Yamada, Tsuritama
Michiko-to-Hatchin-michiko-to-hatchin-32569498-1280-720
Crush du mois d’août: Michiko Malandro

Passées entre la paperasse et les coups de fil, mes vacances d’été n’ont rien eu de mémorable, à l’exception de mon voyage à Budapest, qui est… la seule raison pour laquelle je rédige un article aujourd’hui.

J’aurais pu vous parler de la Japan Expo mais… je n’y étais pas. Ma brave Solène y était par contre, et m’en a ramené un cadeau inestimable ! Et jamais je ne serais assez reconnaissante. Surtout que c’était pas gagné !

DETqNxoXcAAR_of

J’aurais pu vous parler de ce que j’ai lu et vu tout au long de ces deux mois mais… je garde ça pour un prochain article.

Et des articles, il faudrait que j’en écrive d’ailleurs ! Je n’ai pas été très inspirée ces derniers temps; un syndrome de la page blanche, comme ça arrive aux meilleurs d’entre nous. Sauf que dans toutes mes années de blogging, ça ne m’est arrivé que très rarement, et jamais aussi longtemps. J’ai donc un peu paniqué ! Je me suis même demandé si c’était le « début de la fin » !? Mais si les idées n’y sont pas, l’envie, la motivation et la passion, oui ! Alors j’espère vous proposer des articles chouettes au plus vite; en attendant, je vous remercie de rester dans le coin, ça me fait plaisir de vous voir toujours aussi nombreux !

Je pourrais vous parler de musique… et d’ailleurs, c’est ce que je vais faire, avant d’enchaîner avec mes aventures hongroises.

Mon été a été rythmé par New Rules de Dua Lipa. De la musique au clip et son concept, c’est un sans faute à mes yeux. Son interprété est loin de m’être inconnue et pourtant je ne me suis jamais penchée plus que ça sur ce qu’elle faisait. Et… je me rends compte que je devrais !

Aussi, si vous me connaissez bien, vous savez que je suis une grande amatrice des chansons de Lana Del Rey, et je me suis donc jetée sur Lust for Life dès sa sortie. J’écoute Lana depuis le collège et je suis jamais vraiment sortie de la phase d’admiration où je dis amen à tout ce qu’elle sort comme musique, donc… voilà pour vous donner une idée de mon avis sur l’album.

Si je devais vous conseiller des morceaux, ça serait Heroin, Summer Bummer, Cherry, Get Free, In My Feelings et 13 Beaches. Oh, et si je me laissais aller, je vous citerai toutes les pistes !

Je me suis aussi remise à écouter Tennis. Assez récemment, parce que c’est à peine le 22 août qu’ils ont sorti leur nouveau single, No Exit. J’ai tout de suite accroché, mais il m’en fallait plus. Alors je suis retournée vers leur album Yours Conditionally, sorti plus tôt cette année. Dans un autre article, je vous avais déjà parlé d’un des titres, Ladies Don’t Play Guitar, et aujourd’hui, je vous redirige vers Modern Woman (♥♥♥♥), Please Don’t Ruin This For Me, Matrimony, 10 Minutes 10 Years et In The Morning I’ll Be Better.

Puis j’ai eu le plaisir de retrouver AKMU!, avec leur single DINOSAUR. Je ne finirai jamais de m’extasier sur ces deux-là, ils débordent de talent, et cette nouvelle chanson était une bonne surprise parce qu’ils touchent pour la première fois à la techno. Un son différent, mais qui a su conserver leur style et mettre en valeur leurs voix, et c’est intéressant de les voir essayer quelque chose de nouveau.

Le clip qui l’accompagne est fantastique, et me rappelle un peu celui de MELTED dans sa réalisation.

J’aimerais en voir plus !!! Malheureusement, Summer Episode ne contient que deux titres; celui-ci et l’adorable My Darling. Un peu sur ma faim, mais contente de les voir de retour.

Mais passons aux choses sérieuses et parlons de ce pourquoi on est là. Budapest. Où j’étais du 10 au 27 juillet. L’une des plus belles villes d’Europe que j’ai pu visiter ! Mais Budapest, qu’est-ce qu’on y fait ?

BUDA

BUDA2

Lire la suite de « Slice of Life #26 – Le Beau Danube bleu »

Publié dans Slice of Life, Voyage

Slice of Life #25 – Pariiiis, tu nous ouvres ton cœur.

jennieblack
Crush du mois de juin – Jennie Black (BLACKPINK)

Si tout le monde a bien compris ma référence à Anastasia, on peut passer à la suite.

Je n’ai pas été très présente sur ce blog en juin: j’étais pas mal occupée, et pas très inspirée. Pas d’inquiétude, je compte bien me rattraper au mois de juillet; d’autant plus que ça me désole un peu de ne plus voir que des Otome News sur ma page. J’adore les faire et ce n’est pas une série que j’ai envie d’arrêter, mais elle prend tellement de place…

Bref, en attendant de remédier à cela, on se retrouve pour un Slice of Life, banal mais fort chargé !

Escapade parisienne  

DSCN4817

J’ai commencé le mois par une petite virée à Paris, où je me rendais pour le concert symphonique de musiques Ghibli de Joe Hisaishi, au Palais des Congrès.

Grandiose. Joe Hisaishi alternait entre chef d’orchestre et pianiste, et l’orchestre et son chœur ont interprété les musiques de Nausicaä, Mononoke, Kiki, Le Vent se Lève, Ponyo, Le Château dans le Ciel, Porco Rosso, le Château Ambulant, Chihiro et Totoro, avec des extraits des films en fond. !!!

C’était magique!, et généreux, le concert a duré deux bonnes heures, avec Mai Fujisawa présente pour interpréter Nausicaä Requiem, la fanfare qui se glisse dans les rangs du public pour Le Château dans le Ciel, et Hisaishi qui revient pour un rappel où il a interprété d’autres chansons de Porco Rosso et Princesse Mononoke. Vous vous en doutez, j’ai eu la larme à l’œil à plusieurs reprises.

C’était une expérience inoubliable que d’entendre les morceaux qui ont bercé mon enfance et qui continuent aujourd’hui de me faire voyager, joués, sous mes yeux. Mon seul regret aura été la partie du Château Ambulant, que j’attendais avec impatience mais où j’ai bien cru que l’écran avait un bug, ce dernier étant resté noir pendant presque la totalité de la performance. Il y aurait pourtant eu tant de belles images pour accompagner ces titres.

 

 

Comme j’étais sur Paris, j’en ai profité pour passer un peu de temps avec mes BFF de Twitter, Sophie (avec qui j’étais au concert), et Marina. On a passé un moment de qualité au bar à chats Chat Mallows. L’endroit est très mignon, et ce jour-là ce n’était pas bondé, donc on a passé un moment très agréable et reposant, peut-être trop (c’était l’heure de l sieste pour les chats et leur fatigue a bien failli être contagieuse). Leur carte est, ma foi, très étoffée, mais il faut… prévoir un budget… Je crois que rien n’est en-dessous de 5€, ce qui fait un peu cher le café.

Après, direction le restaurant Higuma pour un tête à tête avec Sophie. J’ai pris un délicieux curry au poulet pour un prix tout à fait raisonnable pour la portion qu’on a dans l’assiette.

Déjà que je n’étais là qu’une nuit, mes horaires de train ne m’ont pas laissé beaucoup de temps à moi. Après une nuit pas très tranquille dans une chambre aux murs trop fins, j’ai fait un peu de tourisme avant de partir. Mon hôtel était à deux pas du Sacré Cœur, alors j’y ai traîné un peu avant de déjà devoir partir.

C’était super, et ça m’a fait tellement plaisir de voir mes amies, mais c’était bien trop court !!! Si ça ne tenait qu’à moi, j’y serais déjà retournée !

Voleurs à travers le temps

Résultat de recherche d'images pour "sly cooper thieves in time"

Le mois dernier, je vous racontais que j’avais passé le mois entier sur la trilogie Sly Cooper. En juin, j’ai profité d’une promo pour acheter le dernier opus, Sly Cooper: Thieves in Time, sorti en 2013. Aussitôt était-il installé sur ma PS Vita que je n’ai fait que ça pendant trois jours. Il était e-xce-llent.

Si par malheur, vous ne seriez pas familiers avec Sly Cooper, il est issu d’une longue lignée de voleurs, et lui et ses amis Bentley (le cerveau) et Murray (les muscles) font équipe pour voler les grands méchants.

Le concept de Thieves in Time est brillant, parce que dans Sly 3, quand j’ai fait le niveau du caveau des Cooper, je regrettais que ses ancêtres ne soient pas plus exploités dans le jeu. Comme si mes prières avaient été entendues, ils sont au centre de ce dernier jeu où les héros voyagent dans le temps (et dans le monde!) pour aller à la rencontre de ceux qui ont précédés Sly.

Nette amélioration par rapport aux précédents jeux; ce qui me faisait toujours m’arracher les cheveux, c’était les mini-jeux, mais là le niveau de difficulté est raisonnable. Le gameplay est aussi beaucoup plus intéressant: chaque Cooper à sa « technique secrète », en plus de transmettre à Sly un nouveau mouvement et un costume !

 

J’ai passé un si bon moment avec ce jeu ! Tout ce que je lui reproche, c’est, d’une part, la sexualisation vraiment pas nécessaire de Carmelita, qui dans cet opus porte une jupe moulante (pas bien pratique pour toutes les acrobaties qu’elle fait) et où un des mini-jeux consiste à lui faire remuer les fesses… et d’autre part, l’absence d’une ancêtre ! Alors qu’on sait qu’il y avait au moins une femme dans le Clan Cooper, j’aurais bien voulu jouer Henriette!

Et sinon, la fin était vraiment décevante: non seulement, le dernier boss était ridiculement facile, mais en plus, la fin était exactement la même que celle de Sly 3, sauf que cette fois-ci, on aura probablement jamais de suite, et c’est horriblement frustrant.

IDOL HELL

 

Je ne vais pas vous prendre la tête avec Love Live, mais si déjà je vous ai parlé de ma première UR y’a tout pile un mois, je dois quand vous dire que le 9 juin, c’était l’anniversaire de Nozomi, et qui dit anniversaire, dit Nozomi-only Scouting. Pour l’occasion, j’avais économisé 500 love gems !!! J’aime Nozomi très fort, c’est hyper sérieux pour moi, tellement que je vous ai fait un diapo; vous me remercierez plus tard pour mes efforts.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il me manque encore certaines cartes que je convoite mais j’ai pu coché pas mal de mes favorites de ma liste. Je peux m’estimer chanceuses d’avoir eu de très bons tirages !!! C’est dommage que la version anglaise n’ait encore qu’une seule SSR de Nozomi, parce que je ne suis pas fan de celui-ci; en revanche, la deuxième, qui est déjà sorti sur la version japonaise, est superbe !! Ca sera pour l’année prochaine…

Niveau UR, je suis comblée rien que parce que j’ai enfin eu mes premières UR Nozomi. Celle avec les lunettes fait partie de mes préférées, je n’aurais pas pu demander mieux.

En plus, ce mois-ci, il y avait un event Nozomi, qui m’a permis d’avoir une de mes SR préférées ! Et enfin, je suis passée niveau 121, ce qui veut dire que j’ai enfin pu débloquer le titre « Nozomi Fan ». C’est l’euphorie !

 

Heureusement que j’avais dit que je ne vous prendrais pas la tête avec ça.

Tchouk Tchouk Music

Si Jennie était le crush du mois de juin, ce n’est pas un hasard ! C’est parce que BLACKPINK a fait son come back le 22 avec As If It’s Your Last.

Toujours à la hauteur, toujours au top. Je suis super déçue qu’elles n’aient sorti qu’un single au lieu des deux habituels, mais comme je ne suis pas prête de me lasser de cette chanson, je le viens bien. Je ne me remets pas du « Blackpink in your areaaaa » de Jennie, et la partie du refrain chanté par Lisa est géniale. Lisa qui a eu quelques choix de tenues tragiques dans certaines parties du clip mais… bon…

Maintenant, j’espère qu’elles ne vont pas disparaître trop longtemps !!!

 

Le 16, quatre ans après son premier album, Lorde a sorti son nouveau bébé, Melodrama. Sans surprise, j’adore. J’ai l’impression qu’on a traversé les mêmes choses, en même temps, parce qu’à l’époque, Pure Heroine me parlait beaucoup, mais aujourd’hui, je me retrouve beaucoup plus dans les chansons de Melodrama.

C’est un album très personnel et très honnête, où elle évoque sa rupture de son copain de plusieurs années qui, bien que douloureuse, lui a appris à s’aimer et à vivre pour elle-même. De « I’ll love you til my breathing stops. » « Cause honey I’ll come get my things but I can’t let go. » à « I care for myself the way I used to care about you. » « I’ll go home into the arms of the girl that I love, the only love I haven’t screwed up. […] The only thing that a stranger would see is one girl, swaying alone, stroking her cheek. »

Je ne saurais même pas quel titre conseiller, c’est un album qui s’écoute dans son ensemble. Chaque morceau est différent et unique, Lorde tente plein de nouvelles choses, et le tout ne fait finalement que 40 minutes donc… écoutez tout.

Et le meilleur pour la fin, le nouvel EP de G-Dragon: Kwon Ji Yong. D’ailleurs, ça fait aussi quatre ans depuis son dernier album solo ! J’aurais aimé avoir un peu plus de cinq nouvelles pistes, mais je m’en contente volontiers. J’ai tout ce qu’il me faut: une chanson fun et dansante avec Middle Fingers-Up, une ballade mélancolique avec Untitled (2014),… et un morceau plus sombre, Divina Commedia, où il cite un de mes films préférés, The Truman Show!!, et fait une référence au drama Goblin.

G-Dragon-Tour-2017-concert-paris-europe

En plus, l’album se présente non pas sous forme de CD mais de clé USB ! Vous avez dit trend setter ?

Je crois que c’était en avril, mais pour faire la promotion de son EP, G-Dragon a également annoncé une tournée mondiale ! Pour les artistes de k-pop, et surtout pour YG Entertainment, « tournée mondiale », ça veut souvent juste dire « tournée en Asie de l’Est », mais là, pour le coup, il avait annoncé pas mal de dates aux Etats-Unis et même en Australie, en plus de nombreuses dates en Corée, au Japon, même en Indonésie,… C’est rare que ces artistes fassent des tournées de cette envergure.

Il devait encore annoncer des dates pour septembre, entre ses concerts au Japon et son retour en Corée. J’avais perdu espoir pour qu’il fasse encore un petit détour pour l’Europe… et je ne peux toujours pas exprimer ce qu’il s’est passé en moi quand je me suis levée un beau matin et qu’il avait annoncé 5 dates chez nous.

Je suis fan de G-Dragon depuis des années, c’est une occasion inespérée et je ne sais pas quand elle se représentera, donc… j’ai pris des places pour son concert à Amsterdam. Mais. Faut quand même avouer qu’il y a du foutage de gueule dans l’air.

Les places vont de 65 à 200€. Passe encore. Mais les packs VIP sont indécents. Eux vont de 350 à +500€ selon le pays, et proposent comme seuls privilèges d’avoir bonnes places dans la salle, d’assister aux répétitions et de prendre une photo sur scène… sans l’artiste… ? Oh, et une place de parking gratuite… Je ne connais aucun autre artiste qui demande autant pour si peu. Faut vraiment la vouloir cette place de parking.

Lectures manga

 

Y’a un mois, je vous disais qu’il fallait que j’arrête de commencer de nouvelles séries si c’était pour ne jamais aller plus loin que le tome 1, et… et qu’est-ce que j’ai fait ? Devinez.

Grâce à à la Masse Critique de Babelio, j’ai pu avoir Le Chant des souliers rouges de Sahara Mizu. La couverture me faisait de l’œil.

Mauvais perdant au point d’envoyer un de ses coéquipiers à l’hôpital, notre protagoniste s’isole après cet incident et sombre peu à peu dans une dépression qui lui a fait complètement arrêter sa passion, le basket. Alors qu’il veut jeter ses chaussures du haut d’un toit, il surprend une jeune fille faire de même avec ses talons rouges. Ils font connaissance, et échangent leurs paires.

Aujourd’hui au lycée, Takara a coupé ses cheveux et est devenue l’une des meilleures joueuses de son équipe de basketball. Kimitaka est alors inspiré à mettre aux pieds ses chaussures qu’il avait récupéré, et à réaliser le rêve qu’elle n’avait jamais pu atteindre: faire du flamenco.

J’aime beaucoup la façon dont le destin de ces deux individus se croisent, et j’apprécie les thèmes de l’adolescent en doute, rongé par la culpabilité mais qui apprend à aller de l’avant. J’ai quand même bien envie de le voir danser alors peut-être qu’il faudrait que j’achète la suite…

J’ai également craqué pour Plus Jeune que Moi, un shôjo sans prise de tête signé Hiro Chihiro, qui raconte l’histoire d’amour de Mihoro, sœur aînée d’une bien grande fratrie, et Miyao, une classe en-dessous d’elle. Une lecture choupinette, rien de bien novateur que ça soit au niveau du dessin ou de l’histoire, mais ça fait toujours plaisir à lire, il a bien sa place dans la collection « feel good » d’Akata. Quel bonheur de voir un manga sur la « différence d’âge » où la relation n’est pas illégale !!! Cerise sur le gâteau, il ne fait que trois tomes !

J’ai quand même acheté une suite, c’est celle de DDDD, qui me plait autant que le premier tome, mais qui s’arrête juste au bon moment ! Je suis sûre d’acheter le tome 3, au moins. Je ne vais pas trop m’attarder dessus, mais si le manga vous intéresse, j’en avais déjà parlé dans cet article !

Bishies à volonté !

banniere_fb_2-790x292

Enfin, j’ai écrit pour Club Shôjo à l’occasion du « Bishie Day » ! Parfait, c’est ma spécialité. Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite à passer voir mon article sur les otome games, où je présente un peu le concept et fais un classement de mes bishonen préférés.

Ca m’a fait très plaisir que Carolus me propose d’écrire sur son site, et c’était un exercice différent de d’habitude puisque là je m’adressais à un nouveau public pas forcément familier avec les otome games. Merci encore à elle pour cette opportunité !


C’est tout pour moi ! On va essayer de se retrouver plus souvent en juillet, donc je vous dis à bientôt, et avant ça, vous invite à me raconter votre mois de juin à vous !

 

Publié dans Slice of Life

Slice of Life #24

!crush of the month
Crush du mois de mai – Ymir, Shingeki no Kyojin

Le temps passe vite, j’ai l’impression que le mois de mai est passé en un éclair.

J’espère que vous avez aimé le précédent Slice of Life; il était peut-être quelque peu confus parce que ça faisait des mois que je n’en avais pas fait (sans compter le spécial « nouvel an », et le spécial « anniversaire du blog ») donc j’avais un peu de mal à me remettre dans le bain. Il y avait des tas de choses dont j’avais envie de parler mais qui remontaient carrément à 2016, je ne savais pas ce qui valait la peine d’être mentionné ou pas,… Aujourd’hui, j’ai une idée un peu plus précise de ce dont je veux parler, donc allons-y !

Get-Out-movie-song

En mai, je suis allée au cinéma, pour voir Get Out, de Jordan Peele ! Je ne pense pas avoir besoin de le présenter, mais en une phrase, c’est un film d’horreur… sur le racisme. Chris et Rose sont en couple depuis un moment, assez pour qu’elle décide de le présenter à ses parents, et ce dernier accepte de passer un week-end chez eux, bien qu’inquiet des réactions que la famille de sa copine blanche pourrait avoir quant à sa couleur de peau.

Le film traite son sujet en profondeur, en montrant toutes les subtilités du racisme ordinaire, et du « racisme de gauche »; les personnages blancs étant, à priori, tous libéraux, et le père de Rose allant même jusqu’à clamer que s’il avait pu voter pour Obama une troisième fois, il l’aurait fait.

L’analyse sociale est excellente mais il est aussi important de féliciter la réalisation. C’est le premier film de Peele, qui, en plus, faisait jusque là dans l’humour. Pari réussi, le film glace les sangs sans se reposer sur des jump scares, et l’aspect visuel est… sans exagération, à couper le souffle. La scène où Chris s’enfonce dans le « gouffre de l’oubli » ? superbe. La scène du bingo ? Terrifiante. Et il y a plein de symboles, de métaphores à décrypter,… ainsi que quelques clins d’oeils à d’autres films d’horreur cultes.

Criant de vérité; en tant que blanc il nous force à reconnaître qu’aucun de nous ne peut prétendre ne pas fait partie du problème, et montre que, le racisme étant système, une institution, nous sommes tous complices, et nous en profitons, même si inconsciemment.

Le mois dernier, j’ai pu acheter Levius d’Haruhisa Nakata pour seulement 1€ à l’occasion des 48H BD. Si vous ne connaissez pas le concept: tous les ans, le temps d’un week-end, une sélection de BD et manga est à 1€ dans les librairies participantes (et elles sont nombreuses). J’en ai donc profité pour commencer une énième série… Ca fait quelques années que je peine à terminer les séries que j’entame, j’ai beaucoup de tome 1, mais jamais la suite… Levius pourrait être une exception, parce que non seulement c’est seulement en trois tomes, bah c’est aussi… pas mal du tout.

Avec un père mort pendant la guerre et une mère dans le coma, Levius se voit contraint d’aller vivre avec un oncle qu’il ne connait que très peu, Zack. L’histoire s’articule autour de la boxe mécanique, des combats (souvent) à mort où les lutteurs sont tous dotés de membres mécaniques. C’était une bonne surprise!, je n’étais pas sûre d’accrocher mais j’ai bien aimé les thèmes abordés m’ont bien plu, et le graphisme est superbe et original. Au-delà du sens de lecture occidentale, les techniques de dessins utilisées sont très intéressantes, c’est aussi agréable à lire qu’à regarder.

Et bien sûr, je n’aurais su passer à côté du premier tome de Shouwa Genroku Rakugo Shinjuu, dit « Descending Stories », sorti en anglais chez Kodansha Comics il y a quelques jours. Toujours pas remise de l’anime, ça m’a fait du bien de retrouver cet univers, ces personnages, et, en plus, le trait de Kumota Haruko. Ca, par contre, c’est une série dont je suis sûre d’acheter religieusement les tomes à leur sortie.

Je dois juste dire que l’édition aurait pu être plus soignée; il y a trois/quatre pages où le texte du bas de la page est coupé. C’est juste un détail, mais… on le remarque.

J’espère qu’on aura le droit à une édition française dans un futur proche !!

Durarara_3_Jaq

J’ai aussi lu le tome 3 de Durarara!!, aussi acheté le mois dernier. Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que j’avais commencé à les acheter en anglais chez Yen Press, puis Ofelbe a annoncé sa licence; j’ai donc attendu qu’il soit au tome 3 pour reprendre ma lecture et… ça m’avait manqué ! Quand je regardais Durarara!! au collège, jamais je n’aurais imaginé pouvoir lire les light novels un jour, et les voilà chez nous, en français ! J’en suis toute émue.

Ce tome porte sur l’arc Yellow Scarves, les « turbans jaunes »; très chouette, surtout si vous aimez Masaomi !

C’est tout ce que j’ai à partager avec vous ! Sinon, rien de bien palpitant depuis le mois dernier. Par contre, autant dans ma vie personnelle, c’était le calme plat, autant les fandoms étaient animés ce mois-ci (oui, plus que d’habitude).

Le mois a commencé en beauté avec la sortie de Taisho x Alice en anglais. Si vous entendez ce nom pour la première fois, et que, par conséquent, vous n’avez pas eu vent du scandale autour du jeu, hé bien… c’est de la merde.

Cette localisation puait l’arnaque à des kilomètres, et ce, depuis son annonce. On ne s’attendait donc à rien, et pourtant… il a quand même réussi à aller au-delà de nos attentes en terme de médiocrité.

Je n’y ai pas consacré tout un article parce qu’Elly de Figuratively Speaking l’a déjà fait, et je vous conseille la lecture de ses articles si vous voulez tout savoir dans les détails.

Dans les grandes lignes: le site d’E2 Gaming était très louche. Assez récent, leurs précédents travaux inexistants, et des descriptions copié/collé d’un autre site… De rares apparitions en convention, dont une où leur emplacement était tout simplement… vide.

La promo de Taisho x Alice ne laissait rien présager de bon non plus. Rien de professionnel, des images d’une qualité dégueulasse, une histoire très confuse à propos du générique du jeu, et… sa sortie sans cesse retardée. Puis du jour au lendemain, sans crier gare: un post Facebook pour annoncer sa sortie le lendemain.

Courageux sont ceux qui l’ont acheté malgré la page de payement… pas sécurisée… Mais il faut prendre des risques quand on veut profiter d’une telle qualité de traduction:

Au moins, ça a bien fait rire tout le monde, mais à quel prix ? 30€ pour ceux qui se sont sacrifiés !

Sur Twitter, @MysticDistance a mené l’enquête et il s’avère que derrière « E2 Gaming » ne se cache non pas une entreprise, ni même un petit groupe d’amateurs passionnés, mais… un seul mec. Même pas un professionnel!, juste un type, dans sa chambre, qui déjà par le passé a sauté sur des trucs japonais et populaires pour essayer d’en retirer une petite somme. Et cette fois-ci, il s’est attaqué à la traduction d’otome game. Résultat catastrophique. Heureusement que ses amis, qu’il a sollicité pour le doublage des personnages…., sont là pour le défendre.

C’était drôle, mais aussi très frustrant de se faire prendre pour des connes qui achèteraient n’importe quelle merde, et de voir un bon jeu entre de si mauvaises mains. J’espère que Primula (le développeur japonais qui a vendu les droits à E2 Gaming) ne se limitera pas à cette mauvaise expérience, et que ça ne rendra pas les éditeurs plus réticents à accepter les localisations.

Tokyo-Ghoul-1

J’en avais assez pour tout le mois avec ces histoires. Mais pas si vite !!! Quand il n’y en a plus… comptez sur les fandoms pour en rajouter une couche.

A partir de là, SPOILERS pour Tokyo Ghoul:re. Le dernier chapitre a mis les fans dans un état tel qu’ils se sont sentis légitimes d’envoyer des menaces de morts à l’auteur. En effet, Kaneki et Touka y font l’amour; n’en déplaise à ceux qui shippaient Kaneki avec son meilleur ami, Hide.

C’est toujours consternant de voir à quel point un fandom se permet de faire des caprices, voire d’envoyer des menaces graves, dès que l’histoire dévie de ce qu’ils avaient espérés. En particulier quand il s’agit de couples, de « shipping ».

Mais honnêtement, les deux « camps » me tapent sur les nerfs, parce que d’un côté, on a ces fans qui harcèlent l’auteur, ou qui sont juste très immatures (et « fans de yaoi », sans doute), et d’un autre… les homophobes qui sortent de leur trou pour nous rappeler que « faut arrêter de vouloir mettre des gays partout !!! », « arrêtez avec vos fantasmes improbables ». La routine, finalement !

Mais en tout cas, j’espère que rien de tout ça n’atteint Ishida. De toute manière, les fans qui s’insurgent ont l’air d’être quasiment tous anglophones, et comme ils ont lu le chapitre illégalement, on peut imaginer qu’ils n’achètent de toute façon pas le manga, alors les ventes se porteront sûrement bien.

Et malheureusement, il n’y a pas que la fanbase de Tokyo Ghoul qui fait des siennes. La semaine dernière, le très attendu Welcome to the Madness est sorti. Une courte scène bonus de tout juste deux minutes accompagnant le dernier coffret BD/DVD de Yuri!!! on Ice, et montrant l’exhibition de Yurio, avec la participation d’Otabek.

Le problème, c’est que beaucoup de fans à l’étranger ne peuvent pas se procurer ces blu-ray facilement, surtout depuis qu’Avex n’expédie plus leurs produits en dehors du Japon. Heureusement pour eux, des gens ont posté la vidéo sur internet, de même pour les scans du manga vendu avec l’intégrale et… ils ont tourné, très vite, tout le monde y a eu accès. Et… je ne condamne pas forcément ces pratiques; je serais hypocrite de le faire parce que j’étais, moi-même, bien contente de voir ces images que je n’aurais jamais vu autrement. Mais le fait est qu’elles ne sont pas destinées à être partagées sur internet, et si déjà on le fait, on pourrait au moins avoir la décence de le faire… discrètement.

Mais non, des fans ont eu la bonne idée de tweeter toutes sortes de scans et captures d’écrans de la vidéo où… la créatrice de Yuri!!! on Ice… Qui a, par la suite, tweeté le message ci-dessus, où elle visiblement agacée.

Ca me désole de la savoir contrariée. On ne la mérite vraiment pas… elle adore Yuri!!! on Ice et elle a toujours tellement fait pour les fans, et en retour, elle a eu beaucoup de soutien et d’amour, mais aussi pas mal de reproches, de fans anglophones qui la harcèlent parce qu’ils ne comprennent pas ses tweets en japonais, et des gens qui regardent son travail illégalement et poussent le vice jusqu’à lui montrer… Je crains qu’on la dégoûte peu à peu de son oeuvre, qu’elle aime tant. Ca me tuerait qu’on lui gâche ça.

426px-Honoka_cool_ur222
Très important: après plus d’un an sur LLSIF, j’ai enfin tiré ma première carte Ultra Rare. Vraiment le moment fort de ce mois de mai.

TL;DR j’ai bien été saoulée ce mois-ci !!! Mais je tenais à parler de ces trois incidents/polémiques sans pour autant leur consacrer un article à part. Bref ! N’hésitez pas à me raconter votre mois à vous dans les commentaires, me donner votre avis sur ce que j’ai pu évoquer, et me faire part de vos découvertes en matière de manga, films ou autres !!

J’ai plein de choses chouettes de prévue pour ce mois de juin, et j’ai hâte de partager les parties les plus intéressantes avec vous !

Publié dans Slice of Life, Voyage

Slice of Life #23

xg3a3zm
Crush du mois de février: Tsukishima ‘Tsukki » Kei, Haikyuu!!

Tiens, tiens, comme on se retrouve.

Je n’ai pas écrit de Slice of Life ces deux derniers mois parce que… parce que pas besoin. Mieux vaut ça que de parler pour ne rien dire.

Ce qui m’a motivé à m’y remettre ce mois-ci, c’était l’envie de vous raconter mon voyage en Croatie. En effet, le 21 avril, j’ai atterri à Kaštela, pour une semaine dans une ville non loin: Split.

tumblr_n5swxz8HtU1skw6elo1_500

La première photo que j’ai posté sur les réseaux sociaux, c’était une vue depuis l’avion qui donnait sur les îles; tout le monde en a conclu que j’étais en vacances dans un lieu paradisiaque, mais… on reste dans l’Est de l’Europe, au mois d’avril… la réalité était tout autre. Heureusement, ce n’est pas une bourrasque ou deux qui vont m’empêcher de profiter du voyage.

split

split

Lire la suite de « Slice of Life #23 »

Publié dans Slice of Life

Slice of Life #22 – De « hitorabu » à « Otome Street ».

heiji_after
Bae du mois de janvier: Hattori Heiji, Détective Conan

Aujourd’hui, jour de fête nationale: c’est l’anniversaire d’Otome Street ! Otome Street qui est encore un bébé, le blog fête ses 2 ans. C’est déjà bien, je le dis souvent mais: je ne pensais pas rester ici bien longtemps. Mais je me suis fait mon petit nid sur WordPress et vous avez été nombreux à me suivre, voire à me rejoindre, et je remercie tous ceux qui suivent régulièrement ce blog, et même ceux qui passent juste là par hasard. Tous les gens qui trouvent mes articles dignes d’être partagés et qui soutiennent ce que je fais ici, je leur dois un grand merci.

J’ai fait un bilan dans le Slice of Life du mois dernier déjà, rien d’extravagant n’est arrivé depuis donc je ne vais pas vous bombarder de stats pas forcément intéressantes. En gros: j’ai beaucoup de visites et ça me fait très plaisir.

Pour l’occasion, Otome Street s’est refait une beauté: j’espère que ça vous plait. J’étais pas sûre de mon coup mais je voulais quelque chose de plus « convivial » et surtout de plus coloré !

Mais ce n’est pas qu’un nouveau look que j’ai prévu pour célébrer ! En effet, même si Otome Street ne souffle que deux modestes bougies, je blogue depuis bien plus longtemps que ça.

3141145908_2_2_s5ao9gcp

Je vous propose donc un petit voyage dans le temps: ci-dessus, mon blog, jadis, du temps de Skyrock. J’avais déjà des blogs bien avant ça, mais on ne va pas trop remonter dans le temps non plus. « hitorabu », créé un 1er avril 2011, c’est le premier blog où j’ai commencé à faire ce que je fais encore aujourd’hui: des chroniques, des reviews, etc., tout ça dans la weeberie et la bonne humeur.

Ce que vous voyez-là, c’est mon blog en, ce que je soupçonne être, 2013. J’aurais aimé avoir des images de ses débuts, mais malheureusement, rien que celle-ci n’a pas été facile à dégoter !! A ce moment-là, j’avais déjà une ~mascotte~ (je me prenais un peu au sérieux, je crois! j’avais organisé un concours et tout, n’importe quoi).

3125390519_1_3_xkgreojx
Elle répondait au doux nom de Kyu-chan, et était l’oeuvre d’Ysae.

A cette époque, on m’appelait Regaru. …

En fait, rares étaient les gens qui utilisaient leurs vrais noms, et je faisais partie de ces gens jusqu’à ce qu’une ~amie de Skyrock~ s’en indigne et me baptise ainsi. A l’époque, j’étais ravie et j’avais fièrement adopté le surnom !! Maintenant, je cringe. Un dérivé, c’était « Reggy », et encore maintenant, les Anciens qui me suivent depuis longtemps m’appellent comme ça.

Mais si vous croyez avoir vu le comble de la weeberie, vous n’avez pas lu… mon premier article.

premier-article

C’est dur pour moi de vous montrer ça parce que les années ont beau avoir passées, j’assume toujours pas. Je vous le montre d’ailleurs pas en entier parce que si je le faisais je serais pas sûre de pouvoir me relever.

On va pas épiloguer hein: je venais de découvrir le terme « otaku », et je ne me sentais plus.

J’avais donc 12 ans à l’époque (dans l’année de mes 13 mais je suis de fin d’année, voilà voilà). C’est pour le moins gênant de relire mes premiers articles, mais je suis quand même contente de ne pas les avoir supprimés: cette année, j’aurai 19 ans, et j’ai pu retracer ma vie jusqu’au collège par le biais de mes vieux articles. Ça me fait bizarre de savoir que certains de mes lecteurs, certains qui sont même des amis maintenant, sont là depuis le début ou presque, et du coup, m’ont vu grandir.

moewarningyan
Mon blog depuis 2014, fermé, mort et enterré. Il est encore en ligne, mais son contenu est hors-ligne; cela dit, j’ai longtemps mis mes statuts à jour pour prévenir mon « public de Skyrock » de mes nouveaux articles sur WordPress. Tout le monde a fini par migrer.

« hitorabu » était une référence à Izaya Orihara, de Durarara!!, personnage que j’aime toujours autant si ce n’est plus, mais… en 2014, je me suis lassée et j’ai changé d’url pour « MOEWARNING ». Etonamment, j’étais très portée sur tout ce qui est « moe » pendant un bout de temps. Mais ça n’a pas fait long feu: j’ai déménagé sur WordPress l’année suivante, en avril et… avec la même url du coup, mais ça collait moyennement à ma brand, et j’ai opté pour Otome Street en novembre de la même année.

On a donc parcouru bien du chemin. J’espère que c’était intéressant. Et que ça aura rendu nostalgiques ceux qui sont là depuis Skyrock. Je me demande si plus tard, je relirai les articles que j’écrivais à 18 ans et que je le trouverai cringey. Il n’empêche que ce ne sont que des bons souvenirs.

Encore un grand merci à vous tous, c’est parti pour une année de plus sur Otome Street !