Free! se remet à l’eau en 2021 avec un nouveau film !(!!!)

Quel bonheur d’écrire ces lignes ! Aujourd’hui avait lieu la représentation à distance (coronavirus oblige) du concert symphonique de Free! et, à cette occasion, Kyoto Animation nous avait réservé une surprise de taille… Le trailer du prochain film Free!, rien que ça…

On reprendra là où le cliffhanger de Road to the World nous avait laissé !

Dès lors que son prédécesseur est sorti en salles, on avait déjà la promesse d’une suite, et pourtant ! l’avenir était incertain depuis la tragédie qui a touché le studio Kyoto Animation l’année dernière. Même si, d’ordinaire déjà, on réserve toujours un accueil enthousiaste aux nouveaux projets de la licence, cette annonce-là est particulièrement spéciale puisqu’on ne savait plus exactement quand l’attendre et qu’elle est synonyme de renouveau pour le studio qui remonte honorablement la pente avec un nouveau film pour Violet Evergarden, une deuxième saison pour Maid Dragon et maintenant… une suite pour Free!.

Pas encore de date précise mais savoir qu’on retrouvera nos personnages préférés dès l’année prochain suffit à ravir les fans de la série ! Si le film a dû être décalé après les évènements de juillet 2019, les Jeux Olympiques de Tokyo aussi (COVID-19 oblige) ; les dates continuent donc à coïncider et à promettre des compétitions à l’échelle mondiale pour Haru, Rin et Ikuya.

Des messages encourageant à aller de l’avant et à suivre ses rêves sont, je pense, exactement ce dont on a besoin en ce moment et avoir la confirmation que, même après toutes ces années, Free! est toujours là, et en forme!!!, c’est pile ce qu’il me fallait… Ca me fait du bien, ça me fait plaisir, de retrouver cette sensation que seul Free! sait me procurer quand du nouveau contenu est annoncé alors… même si je ne poste plus toutes les semaines comme c’était le cas fut une époque… et que la catégorie « news » de ce blog prend la poussière… comptez sur moi pour venir vous parler de Free! dès qu’il y aura des nouveautés ! On se retrouve très vite (ou du moins je l’espère !) avec plus d’infos.

Kyoto Animation

Le 18 juillet, un incendie criminel a causé le décès de trente-quatre personnes, et en a blessé trente-cinq autres. La cible de cette attaque était le Studio 1 de la compagnie Kyoto Animation, situé dans l’arrondissement de Fushimi. Je n’étais pas sûre de vouloir écrire à ce sujet, parce que je n’étais pas sûre d’avoir quelque chose de pertinent à dire, pas sûre de trouver les mots justes pour exprimer ce que je ressentais à propos de la situation, mais je ne me voyais pas non plus reprendre ce blog comme si de rien n’était, sans jamais évoquer ce qu’il s’était passé. Pour moi, comme pour tant d’autres, KyoAni a, et a toujours eu, une place importante. Dans nos vies, dans nos cœurs. On ne connaissait pas les victimes personnellement, et leurs noms, quand on les apprendra, ne nous seront peut-être même pas familiers, mais on connaissait leur passion, on admirait leur travail, et on a appris de leurs valeurs. Iels nous ont apporté joie, rêves, espoir, et aujourd’hui, on compatit, non pas seulement car on est attaché-es au studio et à ses employé-es, mais aussi simplement parce que des vies ont été perdues et mises en danger dans un acte cruel, violent et injuste, qui affecte les familles et les proches des victimes, mais aussi l’industrie, et le pays.

Et cette tragédie est toujours en cours. Les victimes qui ont survécu sont toujours hospitalisées, certaines grièvement blessées, des employé-es sont toujours porté-es disparu-es, des familles souffrent, et l’avenir est incertain. C’est dur, et ça le sera encore pendant un moment. Nous ne sommes pas à l’abris d’autres mauvaises nouvelles. Mais le courage et la force dont fait preuve Kyoto Animation et son président en ce moment sont admirables, et le moins qu’on puisse faire est de continuer à les soutenir, maintenant plus que jamais. Le soutien dont font preuve aussi bien les différents acteurs de l’industrie à travers le monde, que les administrations des lieux qui ont inspiré des productions du studio, et bien sûr la communauté d’amateur-ices de japanimation, font chaud au cœur dans ces moments difficiles, et on peut tous et toutes y contribuer.

◊ Pour faire un geste afin d’aider financièrement Kyoto Animation, vous pouvez effectuer des achats sur leur boutique de téléchargements d’images (Free!, Hibike! Euphonium), fichiers audio de discussions entre créateurs (Free!, Tsurune) et « mascottes » pour votre ordinateur (Free!). https://kyoani.shop-pro.jp/ Une image ne coûte que 216 yen, soit 1,78 euro, et Kyoto Animation touche directement l’argent puisque les droits ne sont pas partagés. De plus, les produits étant au format digital, les employé-es n’ont pas besoin de s’embêter à envoyer des colis. (Vous pouvez vous référer à ces tweets si vous avez des difficultés à vous servir du site.)

◊ De nombreux établissements ont également mis en place des boîtes de dons à l’intention du studio. Vous pouvez en trouver dans tous les magasins Animate à travers le Japon (ainsi qu’à celui de Bangkok), à l’Université Kyoto Seika (où ont été formé-es de nombreux-ses membres de Kyoto Animation) et au Musée international du manga de Kyoto (qui est le fruit d’une collaboration entre l’université et la municipalité de Kyoto), dans différentes mairies et bureaux de la préfecture de Tottori (dont le village d’Iwami a servi d’inspiration au village d’Iwatobi de Free!), dans la ville d’Ogaki (qui a servi de modèle à celle de Koe no Katachi), ainsi qu’à l’office du tourisme d’Uji (ville où non seulement se déroule Hibike! Euphonium mais aussi où Kyoto Animation a son siège).

◊ Sentai Filmworks, qui distribue certaines séries de Kyoto Animation à l’étranger, a également lancé une cagnotte.

◊ Si vous en avez l’occasion, vous pouvez aller voir le film Free! Road to the World, actuellement en salles au Japon, le studio touchant évidemment une partie des recettes.

◊ Enfin, Crunchyroll accepte en ce moment les mots et photos destinés à Kyoto Animation.

◊ (24/07) Kyoto Animation a ouvert un compte pour accepter les donations. Vous pouvez directement leur verser vos dons.  L’argent sera partagée entre les frais d’hospitalisation des victimes, les familles des défunts, et les coûts de la reconstruction du studio. 

Gardons les familles et les blessé-es dans nos pensées, on ne peut que leur offrir nos condoléances, et souhaiter un bon rétablissement aux victimes.

free-eternal-summer-wallpaper_439218

Si par hasard vous ne connaissiez pas Kyoto Animation, ne vous souvenez pas seulement du studio comme celui victime d’un terrible attentat domestique, et découvrez leur travail. C’est un modèle à suivre dans l’industrie, un studio auto-suffisant avec une identité propre, d’excellentes conditions de travail, et qui embauche majoritairement des femmes ; c’est l’un des seuls, si ce n’est le seul, à pouvoir s’en vanter. Son succès et sa bonne réputation sont amplement mérité-es, et si vous voulez apprendre à le connaître, je vous conseille la lecture d’un article que j’adore (en anglais) :  The Evolution of Kyoto Animation: a unique anime studio and its consistent vision. Certains de leurs anime sont disponibles gratuitement sur Crunchyroll (Miss Kobayashi’s Dragon Maid, Free!, Hibike! Euphonium, Tsurune, Myriad Colors Phantom World) et une de leurs récentes productions, Violet Evergarden, est sur Netflix. Vous comprendrez pourquoi Kyoto Animation est si apprécié.

A suivre de près: TSURUNE

Aujourd’hui, Kyoto Animation a annoncé la publication d’un nouveau roman par sa maison d’édition, KA Esuma. Intitulé TSURU-NE [KAZEMAI High School Japanese Archery Club], il paraîtra le 26 décembre et racontera l’histoire de Narumiya Minato. Après avoir essuyé une défaite au collège, il avait décidé d’arrêter définitivement le tir à l’arc, mais maintenant, il entre au lycée et va vite retrouver son désir de tirer des flèches…

Un peu de contexte pour ceux qui ne seraient pas familiers avec les mœurs de KyoAni: tous les ans, ils organisent les Kyoto Animation Awards, une cérémonie qui récompensent les meilleurs romans, scénarios, manga,… Et les titres récompensés sont ensuite publiés chez KA Esuma, la maison d’édition du studio. Cette année, seuls des « judges special awards » ont été décernés, et Tsurune était l’un d’eux.

Jusqu’à présent, il n’y a eu qu’un seul grand gagnant: Violet Evergarden, en 2014. Plus souvent, des romans reçoivent la « mention honorable », comme ça a été le cas pour High Speed! ou encore Chuu2Koi. Vous remarquerez qu’ils ont tous un point commun: ils ont, par la suite, été adaptés en anime.

Je croise les doigts pour ça soit prochainement le cas de Tsurune, parce qu’on a vu avec Free! que KyoAni savait y faire en matière de « cute boys doing cute things »; j’adore Free!, et on y a eu le droit à toutes les sauces (c’est d’ailleurs pas fini !), mais ça serait sympa de voir un autre anime de sport signé KyoAni. Affaire à suivre ! Attendons déjà de voir à quoi ressemblent les ventes à la fin du mois.

De la vraie bonne littérature, par Kyoto Animation.

J’aurais dû posté cet article hier, mais finalement j’ai écrit celui sur les frères Matsuno, et je ne peux pas tout faire, donc… c’est seulement aujourd’hui que je viens vous parler des vidéos promotionnelles que KyoAni a partagé hier sur la chaîne Youtube officielle du studio. Ce sont les PVs qui ont été diffusés au Comiket 89 pour promouvoir les lights novels publiés par leur propre maison d’édition.

On commence tout naturellement avec Myriad Colors Phantom World, qui avait remporté la mention honorable lors des quatrièmes Kyoto Animation Awards, et comme tous les anime qui se voient attribués cette mention, il a eu le droit à son adaptation anime, qui a débutée il y a quelques semaines.

Des vidéos pas dégueulasses, mais bon, dès le début je me doutais que ça ne m’intéresserait pas, et après avoir regardé le troisième épisode de l’anime, j’en suis convaincue. Je continue, mais pas par plaisir. C’est pour la science.

L’autre PV qui a été posté est celui de Violet Evergarden ! J’en ai parlé il y a quelques temps: c’est le light novel ayant gagné les cinquièmes Kyoto Animation Awards; jusque là, il n’y avait jamais eu de premiers prix, juste des mentions honorables. C’est quasiment sûr qu’on en verra un anime, du coup.

Très joli, ça donne envie ! C’est aussi un univers très différent de ceux auxquels KyoAni nous a habitués.

Une mention honorable, il y en avait quand même eu une, et je dois dire qu’avant de voir ce PV, j’étais même pas au courant… Il s’agit de Robot Heart Update:

Très moe, très pas mon truc. Anime ou pas anime ? Avec Violet Evergarden qui attend probablement son adaptation, je ne sais pas s’ils en prévoient aussi une pour Robot Heart Update, mais j’ai… j’ai l’impression que je m’en passerais.

Voilà toutes les vidéos qui ont été publiées; c’était un article très court, juste pour vous les montrer. N’hésitez pas à partager vos impressions !