Publié dans Otome Game, Visual Novel

NO, THANK YOU!!!, du BL pour mecs ?

1280_1024

Est-ce que le nom « CLOCKUP » vous dit quelque chose ? C’est un développeur d’eroge, erotic games, jeux pornographiques, vous voyez le genre. L’entreprise est à l’origine de chef-d’œuvres, tels que euphoria, Ero Manga! H mo Manga mo Step-up ♪, ou encore Please R❤pe Me!. En 2013, CLOCKUP veut élargir ses horizons et faire ses premiers pas dans le très profitable marché du ~boys love~, et ainsi est né la société sœur « parade », et avec elle, leur premier « BL game »: NO, THANK YOU!!!. Et qu’est-ce que ça donne quand un développeur spécialisé dans les jeux 18+ pour mecs hétéros touche au « yaoi » ?

Le résultat est à mi-chemin entre l’eroge pour public masculin et le jeu BL pour public féminin, à la frontière du nukige. Avec parade, le but de CLOCKUP est de s’attirer un nouveau public féminin, les fameuses « fujoshi », mais il n’oublie pas pour autant son public initial et le résultat est un visual novel s’adressant quand même fortement aux hommes. C’est un peu dans la même optique que Mangagamer l’a licencié en 2015: proposer quelque chose pour un éventuel public féminin amateur d’histoires homoérotiques, tout en s’assurant que leur public de base, masculin, puisse quand même y trouver son compte.

Voilà pour vous donner une idée de quel genre de jeu c’est. Dans le même genre, vous êtes peut-être plus familiers avec le titre Hadaka Shitsuji (qui, d’ailleurs, sortira aussi chez Mangagamer très prochainement).

nty_mainvisual_logo-731x1024

Un BL qui prend en compte le « male gaze » a donc ses particularités par rapport à un BL « classique ».

  • Déjà, à l’instant, je disais que c’était à la frontière du nukige. Parce que contrairement à ce qu’on pourrait croire, les eroge ont beau être à contenu pornographique, il y a quand même une histoire, et les scènes de sexe y sont, croyez-le ou non, secondaires. Dans certains jeux, on peut même les zapper ! Alors que les visual novels dit « nukige », le scénario passe au second plan, tout l’intérêt est d’avoir de quoi se masturber. No, Thank You!!!, qu’on va commencer par abréger NTY, a quand même une histoire, qui n’est pas là juste pour faire joli, mais le sexe est très présent; chaque route a autour de 8 scènes de sexe. Et on ne tourne pas autour du pot. Qui plus est, c’est très graphique, et détaillé, explicite.
  • Le protagoniste est d’ailleurs hypersexuel, son but est de s’envoyer en l’air, et le plus possible. Aussi, c’est un « top », il prend toujours l’initiative, ce qu’on constate très rarement chez les protagonistes de BL « classiques ».
  • Les personnages sont loin des « bisounen » qu’on voit d’habitude, ils sont plus baraqués, poilus, et âgés. Le style se rapproche davantage du manga gay (« bara », terme qui, bien que désuet, vous parle peut-être plus) que du boys love.
  • Que de sexe sans sentiments, pas de romance ici. Pas mal de rapports non consentants aussi, et je sais que le BL n’y est pas étranger mais dans ce jeu c’est très récurrent, et ça va parfois jusqu’au viol, on sent bien l’influence des eroge.

J’aurais l’occasion de revenir sur certains points au cours de cet article, mais avant ça… j’ai dit qu’il y avait une histoire, il serait peut-être temps d’en parler!

On incarne un dénommé Haru. Evidemment, il est amnésique.

nothankyou
On change pas une équipe qui gagne.

En sauvant un type qui allait se faire écraser, il perd la mémoire. Reconnaissant, celui qu’il a sauvé, Inui Kouichi, paye ses frais d’hospitalisation, et, en attendant qu’il se souvienne de qui il est et d’où il vient, lui offre un logement et un job dans le bar dont il est propriétaire. Mais « sotano » n’est pas un simple bar, c’est aussi une agence de détective privé…

Le jeu est divisé en 5 chapitres, chacun consacré à une enquête différente. Chose que vous devriez savoir avant de jouer: le ton est léger, mais les thèmes abordés sont très sombres. Stalker, trafic de stupéfiants et snuffs movies, maltraitance d’enfants, prostitution, inceste, maltraitance d’enfants, et j’en passe.

Il y a 4 routes, avec chacune deux « bad ends » et une « true end ». Et la spécificité de NTY, c’est que, oui, vous êtes présentés à des choix à différents moments du jeu, mais ce qui influe vraiment le cours de l’histoire, c’est si oui ou non vous appuyez sur le bouton « NO, THANK YOU!!! ».

ntylogo

Avant de commencer à jouer, je ne comprenais pas trop le concept, donc je vais l’expliquer du mieux que je peux. En gros: de temps à autres, ce bouton, dont le jeu tient son nom, apparaîtra à gauche au haut de votre écran. Vous devrez alors analyser la situation et comprendre ce à quoi vous pouvez, ou non, dire « non, merci!!! », et selon si vous utilisez ou ignorez le bouton, l’histoire changera. (Faites toujours une sauvegarde avant de prendre votre décision, c’est parfois dur de savoir à quoi elle mènera.)

Et si déjà on parle du système, voilà d’autres options intéressantes:

ntyej
Choisir où éjaculer.
ntyej
Régler la pilosité des personnages.

nothankyou7bis

Notons que le NTY a au-delà de 3000 CGs ! Mais on y compte les nombreuses variations d’un même CG, et il faut aussi préciser que c’est quasiment que des scènes de cul, y’a très peu de CGs en dehors de ça (quand je vous dit que ça se rapproche du nukige…). Au moins, vous n’y verrez aucune mosaïque: le jeu est censuré au Japon, mais pas dans la version de Mangagamer !

Enfin, tous les personnages sont entièrement doublés, même les plus insignifiants ! On a même la possibilité d’enregistrer nos lignes préférées dans « voice collection ». Alors ça… j’en ai bien profité pour sauvegarder toutes les meilleures répliques du jeu……

voice-collection

Mais revenons à l’histoire, parce que c’est bien beau tout ça mais on ne sait toujours pas ce que le jeu vaut!

Le scénario est correct. Rien de transcendant dans l’écriture, mais j’ai trouvé qu’on ne s’ennuyait pas, que tout s’enchaînait assez bien,… Deux choses m’ont particulièrement plu. La première, c’est qu’il y a quand même un peu de réalisme à toutes ces situations: ça ne se termine pas toujours bien, et parfois il faut prendre la décision la plus dure dans l’intérêt de ceux qu’on veut aider. L’autre, c’est qu’après être arrivé à la fin de notre premier route, on redécouvre l’histoire.

Déjà, quand on approche de la fin, le ton, jusqu’alors humoristique et léger, change radicalement, et devient beaucoup plus sérieux. On en apprend un peu plus sur Haru et sa véritable identité. Le retournement de situation est assez surprenant à la fin de la première route ! Et l’atmosphère des suivantes est complètement différente maintenant qu’on en sait un peu plus sur Haru et ses intentions. A chaque nouvelles routes, on apprend de nouvelles informations et le mystère autour des personnages se lève. Ca évite que ça soit trop répétitif, et en plus, on a l’option de skip le texte déjà lu dans d’autres routes; comme ça, on avance plus vite et on est sûr de rien rater en y allant trop vite avec le bouton skip.

Donc j’ai apprécié que l’histoire ait plus à offrir que ce qu’elle laisse paraître au premier abord. Bon, je vous cache pas que ça valait pas forcément le coup, l’histoire n’est pas spécialement bien ficelée, ni très bien construite, mais hé, j’apprécie le twist.

hiroyuki

J’ai commencé avec Hiroyuki. C’est, je pense, la route qui a le plus de potentiel auprès des amatrices de BL: Haru et Hiroyuki sont dans la même tranche d’âge et leur chara-design sont ceux qui se rapprochent le plus de celui du « bishounen ». Pour moi, en tout cas, ça a été la plus agréable à jouer parce que même si Haru force souvent la main à celui qu’il a surnommé « Hiroshi », c’est le seul des personnages qui montre de l’intérêt envers Haru et qui prend du plaisir avec lui, c’est de loin le plus bruyant. 

Donc j’avais bien aimé cette route, j’estime que c’est celle-ci par laquelle il faut commencer parce que c’est la meilleure pour faire ses premiers pas dans le jeu, et *petit spoiler?*l’effet de surprise est garanti quand on arrive à la fin et qu’on se rend compte qu’il n’y a pas de place pour la romance dans NTY (la route d’Hiroyuki étant la seule où on peut s’imaginer que la relation entre les deux personnages pourrait éventuellement aboutir à une romance) et qu’on découvre qu’il n’y a aucune « good » end.*fin du spoiler*

C’est aussi la route où Haru agit le moins comme un prédateur sexuel. Même si, faut être honnête là-dessus… il est assez terrible dans toutes les routes. C’est pour ça que je n’a pas aimé l’incarner: ça ne me dérange pas d’avoir pour protagoniste un personnage qui a du sang sur les mains, mais je trace la limite au viol. Et dans chaque route, sans exception, il harcèle sexuellement ses collègues, ne respecte pas leurs limites, promet de ne rien faire pour à chaque fois trahir leur confiance, et ne se préoccupe pas un seul instant de leur consentement.

Quand je joue à ce genre de jeu, je peux m’attendre, me préparer à ça, et éventuellement passer outre, parce que je sais que des jeux pornos ne vont pas représenter le sexe de manière saine, et j’ai malheureusement l’habitude du cliché où « on force un peu au début et finalement tout le monde prend son pied », mais y’a quelques scènes de viols dont on aurait largement pu se passer.

hiroyuki

Dans la route de Maki par exemple. C’était ma deuxième route, et elle était intéressante pour la raison que je vous ai mentionné plus haut: on voit l’histoire d’un nouvel œil. Heureusement qu’il y avait l’aspect « redécouverte », sinon je pense que je me serais fait chier. Maki n’est pas mon genre de personnage: il a une carrure imposante, et ne parle pas beaucoup. Il dit toujours le minimum strict. Son passé ne m’a pas spécialement touchée, et les scènes de sexe, à l’exception peut-être de la toute dernière, ne sont pas très plaisantes à lire, car d’une, c’est justement l’une des routes avec une scène assez intense de viol, et c’est… tout au début…, ça refroidi pour la suite, et de deux, le cliché du mec froid, « kuudere », n’a rien de sexy à mon sens, il est toujours impassible, c’est moyen.

hiroyuki

La route de Kouichi est un peu pareille, voire pire… Déjà, c’était ma troisième route, et à ce stade-là, j’avais déjà lu l’essentiel de l’histoire, et quand j’ai skippé tout ce que j’avais déjà lu, il ne restait vraiment plus que le sexe. Là encore, beaucoup d’abus, *spoiler*une ambiguïté père-fils qui ne manque pas de rajouter une couche de malaise*fin du spoiler*, et la dernière scène de la True End est tout bonnement horrible, c’était trop pour moi. Kouichi n’est pas un personnage désagréable mais… le contenu de la route n’est pas à mon goût, et c’est un euphémisme.

hiroyuki

En comparaison, la route de Ryu était presque soft. En fait, Hiroyuki était parfois hésitant mais il acceptait les avances d’Haru parce qu’il aimait coucher avec lui. Maki et Kouichi, c’était parce qu’ils n’avaient pas vraiment le choix, et que céder était plus rapide que de s’embêter avec Haru qui ne sait juste pas lâcher l’affaire… Et Ryu, *spoiler*c’était pour obtenir des informations… et il ne détestait pas l’acte ou quoi, mais s’il aurait pu faire sans, il aurait fait sans, mais il se trouve que c’était le meilleur moyen « d’utiliser » Haru et d’obtenir sa coopération.*fin du spoiler*. Voilà pourquoi Hiroyuki était, à mon sens, la meilleure route, et pourquoi celle de Ryu aurait… pu être mieux, mais c’était certainement pas la pire.

Du coup, on en vient à se demander si je peux vraiment avoir aimé ce VN…

De toute évidence, beaucoup d’éléments m’ont dérangée, et l’histoire ne suffit pas toujours à rattraper ça, mais tout n’est pas à jeter dans celle-ci. En plus, le graphisme est très bon, les doublages de qualité, le gameplay est bien foutu!, il occupe pendant une bonne trentaine d’heures, et malgré tout, y’a beaucoup de bonnes scènes de sexe, et de bonnes scènes tout court d’ailleurs, c’est juste… pas évident de faire abstraction du comportement dégueulasse d’Haru. J’ai trouvé très intéressant de voir à quoi ressemblait un BL désireux de plaire à un public masculin, je ne regrette pas mon achat, mais c’est… effectivement pas pour moi. En plus, j’ai déjà des articles entiers consacrés à ça, mais je suis toujours réticente avec le « BL », on partait déjà sur de mauvaises bases… Clairement pas ce que je préfère lire/jouer. J’ai passé de bons moments quand même.

ntybuy
Cliquez pour vous procurer le jeu sur Manga Gamer !

Il est à 39$95; je ne considère pas qu’il les vaut, mais c’est aussi que… quand on veut soutenir une industrie et espérer voir plus de BL game/otome game licenciés chez nous, il faut y mettre le prix. Mais j’imagine que tout le monde veut faire des économies alors je vous conseille quand même d’attendre une promo. Mais si le prix vous ne rebute pas, et que vous n’aimez pas télécharger vos jeux, pour 10€ de plus, le site propose également une version physique !

7 commentaires sur « NO, THANK YOU!!!, du BL pour mecs ? »

  1. Oé ben j’y jouerai pas ! C’est déjà intéressant d’en avoir une review et je crois que ça me suffit.
    Par contre j’ai pas bien pigé : le public de base de la boite est hétéro masculin, ok (jai regardé les titres que tu as cité… yirk). oO Mais ça me parait très surprenant que cette production souhaite continue à viser ce public avec du BL. Bien sur il doit y avoir des hommes hétéro consommant du BL, mais passer de l’eroge au BL pour un homme hétéro. Ça me semble… Improbable ? Après je ne suis pas un homme hétéro alors après tout…
    En fait ma question c’est « qu’est ce qui s’adresse aux hommes hétéros là-dedans ? » parce que forcément d’un point de vue féminin, c’est pas évident pour moi. Tu as ptet un exemple précis ? (Je me fiche des spoilers !)

    J'aime

    1. De rien: j’y joue pour que personne n’ait à le faire haha
      J’étais curieuse, c’est le premier, et pour l’instant, seul BL sur Mangagamer! j’aurais dû m’attendre à…un truc comme ça…
      Oui, j’étais très surprise de découvrir cette espèce de « sous-genre », et je t’avoue que moi non plus, j’ai du mal à m’imaginer que des mecs hétéros, même s’ils sont amateurs de BL, auraient envie de jouer à ce genre de jeux mais… faut croire que y’a bien un public pour ça, des mecs qui aiment les eroge, le BL, et même… les deux en même temps.
      CLOCKUP n’est d’ailleurs pas le seul développeur à avoir touché au BL tentant de visé les mecs, « Lune » l’a fait aussi (si tu veux voir le résultat: https://www.google.fr/search?q=%E5%BD%BC%E5%A5%B3%E3%82%92%E5%AF%9D%E5%8F%96%E3%81%A3%E3%81%9F%E3%83%A4%E3%83%AA%E3%83%81%E3%83%B3%E7%94%B7%E3%82%92%E9%9B%8C%E5%A0%95%E3%81%A1%E3%81%95%E3%81%9B%E3%82%8B%E3%81%BE%E3%81%A7&rlz=1C1AVNE_enFR701FR712&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwiUvdO25rLSAhVDMhoKHZYlCBQQ_AUICCgB&biw=1366&bih=613 ) Et NTY a plutôt bien marché, ils ont continué avec Room No.9 l’année dernière.
      Et Hadaka Shitsuji est aussi dans le même genre, je ne sais pas si tu y as déjà joué ? on va dire que le titre est « méconnu » haha, et le créateur a expliqué que c’était juste… le genre de jeux qui lui plaisait, alors il l’a fait. « Les goûts et les couleurs… » comme on dit.
      Ces jeux reprennent les codes des eroge, dans le graphisme, les dialogues et bien sûr les scènes de sexe. Dans NTY, y’a un personnage féminin, et pour que le public habituel ne soit pas trop dépaysé on parle beaucoup, beaucoup de ses seins….. Et dans le jeu de Lune, le protagoniste se travestit, j’imagine que ça aussi c’est un truc qui « plait » et qui pourrait même faire passer outre le fait que c’est du BL ?

      J'aime

  2. Quand j’ai lu que le protagoniste souffre d’amnésie j’ai explosé de rire contre mon gré
    C’est si récurrent que ça ?!

    Point bonus pour l’option pilosité. I like that.

    Le reste par contre, reste dans l’ensemble assez problématique.
    Tu le sais, je n’ai jamais joué à un jeu de ce type de toute ma vie, mais d’après les quelques reviews que j’ai lues sur ton blog, j’ai comme l’impression que zapper l’étape consentement est presque banal.

    J'aime

    1. Mon dieu, oui ! faut croire ! je ne compte plus les protagoniste de VN amnésiques, je ne comprends pas trop ~l’appeal~.
      Assez sympa hein ! y’a de bonnes idées comme ça, mais ouais le contenu est très moyen.
      Effectivement. C’est pour ça que je ne m’en étonne pas plus que ça ici mais c’est assez inquiétant de voir que c’est comme ça dans presque chaque jeu….. Merci d’avoir lu en tout cas!!

      J'aime

  3. Eeeeh, je ne peux pas dire que ça m’ait vraiment donné envie de jouer. :’)
    Je cherche à mieux connaître parce que je joue jamais à ces jeux (à part My Horse Prince et 3 jours de Mystic Messenger mais on peut pas dire que ça compte xD ), et j’ai cliqué sur l’article parce que le chara-design avait l’air beau et original (j’aime bien quand il y a pas que des bishounens, moi!), mais à part l’option pillosité et l’amnésie du MC qui m’ont fait éclater de rire, je suis si malaisée ahah… C’est chaud, j’ai de plus en plus de mal avec ce délire « c’est un viol au début mais à la fin tout le monde s’amuse », que je retrouve dans quasi tout les hentai que je lis…
    C’est dommage, graphiquement ça m’aurait intéressée, sinon!
    Merci pour l’article en tout cas! 🙂

    J'aime

    1. Salut salut, merci de passer et de laisser un commentaire ! Si tu « cherches à mieux connaître », c’est effectivement pas le jeu par lequel commencer haha, y’a de bonnes idées ici et là mais les scènes de sexe, bah, on se comprend hein… « ce délire « c’est un viol au début mais à la fin tout le monde s’amuse » », c’est partout, et je /déteste/, et dans NTY, ça se termine même mal des fois, donc pff…
      Mais j’espère que tu trouveras ton bonheur côté otome game un jour ! y’en a pour tous les goûts mais très peu nous sont accessibles malheureusement !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s