Publié dans Review

Winter 2015: First Impressions

Premier article ici. J’ai un peu la pression. Du coup, on va commencer en douceur et je vais me contenter de re-pomper un article qui vient de mon ancien blog. Mais on se retrouve très bientôt avec des trucs un peu plus nouveaux, c’est promis.

N’hésitez pas à me dire ce que vous regardez cette saison, et ce que vous avez pensé des anime que vous avez testés !

c’est exactement ce dont ça a l’air
YURI KUMA ARASHI
Alors ça, c’est ce que j’appelle du Ikuhara. On ne comprend rien, on est même pas trop sûrs de savoir de quoi ça parle, et c’est bourré de symboles et d’allégories. A partir de ce premier épisode, on pourrait supposer tout un tas de choses, analyser une multitude de détails et essayer de leur trouver une signification, mais je pense que c’est inutile; il est encore trop tôt pour tenter de donner un sens à tout ce qu’on a vu dans cet épisode.
Déjà, avant d’aller plus loin, on va rappeler de quoi il s’agit; Yuri Kuma Arashi se déroule dans un monde où l’humanité doit faire face à un ennemi qui a envahi la Terre après que la météorite Kumaria se soit écrasée sur celle-ci. Cet ennemi, c’est les ours. Mais après avoir regardé le premier épisode, on se rend très vite compte qu’il n’est pas exactement question d’ « ours »…
Ginko et Lulu sont deux nouvelles élèves à l’académie Arashigaoka; on pourrait penser qu’elles sont deux jeunes filles tout à fait normales, mais derrière leur apparence d’humaines se cachent deux ours, infiltrés et bien décidés à manger une ou deux étudiantes. Leur cible semble être Kureha, qui est justement le personnage principal de l’histoire.

Certains feront le rapprochement avec Shingeki no Kyojin je pense!, l’humanité fait face à un ennemi qui dévore les humains, et pour se protéger de cette menace, ils ont un mur. Mais on parle d’Ikuhara ici, et ces éléments sont plus des symboles, des métaphores, qu’un réel combat entre l’humanité et les ours…
Je ne veux pas trop m’avancer, c’est assez risqué dans ce cas précis, mais je pense que l’anime va clairement traiter de l’homosexualité (et plus particulièrement de la façon dont elle est perçue au Japon). Dans les personnages principaux, on retrouve des clichés qu’on croise constamment dans le genre yuri. Kureha et Sumika dégoulinent de pudeur et d’innocence, c’est le couple « dans le placard » qui vit un peu un amour interdit, pur et trop plein de candeur. Ginko et Lulu, c’est l’inverse: elles sont ouvertement lesbiennes et affichent sans aucune gêne leur sexualité.
Dans le yuri, c’est de ces deux manières là qu’on a tendance à idéaliser et à fétichiser les relations lesbiennes. Soit on infantilisent les femmes, soit on les sexualisent (parfois même les deux). Je pense (et j’ose espérer que ça sera le cas!) que l’anime va, au fur et à mesure, défier ces stéréotypes et représenter les femmes homosexuelles de manière un peu plus réalistes.
Parce que c’est clairement à propos de l’homosexualité, et de la sexualité des femmes tout court; en y regardant d’un peu plus près, il y a plein d’allusions à la virginité, à l’hymen, au cunnilingus,… (Et j’ai l’impression que quand on parle des ours qui « mangent » les humains, on parle de tout autre chose…) C’est peut-être un peu tirer par les cheveux mais j’ai presque envie de dire que le mur symbolise l’homophobie encore trop présente au sein de la société japonaise.

J’ai fait d’autres petits observations, de petites théories (et mon dieu je soupçonne tout le monde de devenir un ours ou d’en être déjà un!!), mais je vais m’arrêter là; je me répète mais… c’est encore vraiment trop tôt pour analyser en détails l’anime. Mawaru Penguidrum, c’était la même chose, c’est comme ça que sont un peu toutes les productions d’Ikuhara: on ne comprend pas ce qu’il se passe, le premier épisode est incompréhensible, après 25 minutes on ne sait toujours pas de quoi ça parle. C’est assez absurde, et on sait que c’est truffé de symboles, qu’il faut lire entre les lignes, mais on va avoir besoin de plus d’épisodes pour ça.

On reconnait également le style d’Ikuhara; le graphisme est épuré, soigné, il y a des symboles, des motifs qui reviennent souvent, des phrases répétées encore et encore,… Il y a aussi pas mal de mystérieux concepts qui ont été évoqués dans cet épisode, et… tant de choses qu’on ne peut pas encore comprendre, et j’ai hâte d’avoir plus d’éléments pour tout comprendre, pour interpréter tout ce que je vois.

Vous l’aurez compris, je serai au rendez-vous pour la suite; c’est un épisode qui m’a vraiment énormément plu, Ikuhara est un de mes réalisateurs préférés et il m’a encore une fois convaincue avec ce premier épisode Yuri Kuma Arashi. Je suis curieuse et toute excitée à l’idée d’avoir plein de métaphores à interpréter, plein de symboles à analyser,… Je ne sais pas encore exactement quels thèmes seront abordés, mais si ça touche effectivement beaucoup à l’homosexualité, ça risque de me plaire encore plus que prévu !

Très très impatiente, et pleine d’espoir pour la suite.

BINAN KOUKOU CHIKYUU BOEIBU LOVE!
Au fil du temps, je me suis rendue compte que j’aimais beaucoup les magical girls, et ce que j’ai toujours voulu, depuis bien longtemps, c’était d’en voir un avec des garçons. Juste pour voir, juste pour rire ! Ne vous méprenez pas, j’adore voir des personnages féminins au cœur de l’action, mais un « magical boy », c’est un concept qui a du potentiel et j’avais envie de voir ça, au moins une fois. Du coup, quand l’adaptation de Binan Koukou Chikyuu Boeibu Love! a été annoncée, j’étais aux anges ! Mais je suis restée sur mes gardes, j’étais un peu sceptique. Et peut-être bien que je le suis toujours un peu…

Le tout dans le tout, j’avoue avoir bien aimé cet épisode. Je m’attendais à tellement pire… au final, tout comme je l’espérais, c’est un anime qui ne se prend pas trop au sérieux, et qui tourne en dérision le genre magical girl. Y’avait quelques passages vraiment funs, et rien que pour le concept, j’estime que le premier épisode valait le coup d’œil. Après, y’a des gags qui s’épuisent très vite, et même des passages pas drôles du tout (la première partie n’était clairement pas destinée à une audience occidentale; c’est pas un reproche, c’est tout à fait normal, mais du coup j’ai eu un peu de mal). Quant aux personnages, je pourrais éventuellement finir par m’y attacher mais… avec certains, c’est plutôt mal parti (je pense surtout à Hakone).

Je sais que tout le monde n’est pas vraiment d’accord là-dessus, mais personnellement j’ai trouvé ce premier épisode divertissant, amusant, j’ai bien aimé ! Après, est-ce que j’ai envie de suivre tout un anime comme ça… tout dépend de la direction que l’anime va prendre, il faut qu’il réussisse à surprendre et à ne pas tourner en rond; c’était rigolo 25 minutes mais ça peut très vite devenir fatiguant. Donc espérons que la suite suive, et que le résultat soit à peu près potable.
Je pensais que le premier épisode allait beaucoup plus me décevoir, du coup j’ai un peu d’espoir pour la suite !

TOKYO GHOUL√A
Alors… vous le savez, j’ai eu beaucoup de mal avec les derniers épisodes de Tokyo Ghoul, j’étais pas très emballée par la direction que l’anime avait pris après la fin du premier arc, et donc j’étais pas particulièrement impatiente de voir la seconde saison. Et effectivement, après avoir vu le premier épisode de Tokyo Ghoul √A, je commence à croire que cet anime n’est plus pour moi. Ca a vraiment viré vers le shônen de base, qui n’a rien de spécial à offrir. On ne se concentre plus trop sur l’aspect psychologique, c’est devenu bien moins riche en petits détails à analyser et interpréter,… C’est devenu un peu vide. Ce que j’aimais dans Tokyo Ghoul a laissé place à beaucoup de combats qui ne m’intéressent pas, une intrigue qui m’indiffèrent, et (pour la rime) des personnages qui me tapent sur les nerfs. Dans le dernier épisode de la saison 1, j’ai retrouvé tout ce que j’aimais, mais avec cette deuxième saison, on est bien vite revenu à tout ce que je n’aimais pas. L’action reprend le dessus sur la psychologie (alors qu’avant, l’anime savait combiner les deux, il le faisait même plutôt bien!), on se concentre trop sur des personnages secondaires que les 13 épisodes de la première saison n’ont pas eu le temps de développer et qui sont, par conséquent, inintéressants au possible… Ils n’ont aucune profondeur, et tout ce qu’on veut bien me montrer d’eux ne m’attire pas, ne me plait pas… C’est des personnages que je n’ai pas envie de connaître et qui m’insupportent déjà.

Et ne vous méprenez pas, ce n’est pas que je n’aime pas les combats, mais ce n’est pas le point fort de Tokyo Ghoul; surtout dans l’anime où ils ne sont pas spécialement bien exécuté. Il leur manque quelque chose. Et c’est tellement banal, c’est du vu et revu, c’est des combats de shônen comme on en voit plein, et c’est fatiguant au bout d’un moment, surtout quand on sait que Tokyo Ghoul sait faire bien plus que ça.

Ce qu’il faut retenir de cet épisode, c’est que… Ayato a rejoint Aogiri Tree pour devenir plus fort, car contrairement à ce qu’il laisse paraître, il se préoccupe toujours de Touka et ne cherche qu’à la protéger. Probablement pour ça qu’il la torture comme il l’a fait; pour qu’elle ait peur, qu’elle se tienne loin de lui, qu’elle n’aille plus jamais chercher des ennuis avec des gens aussi dangereux. Un peu extrêmes ces méthodes, mais bon.
Autre point important; à la fin de l’épisode, Kaneki annonce qu’il ne retourne pas à Anteiku. Il rejoint Aogiri Tree. On ne connait pas encore ses motivations, ce qu’il cherche en faisant ça, et je ne suis pas sûre que ça m’intéresse…
Mais j’ai toujours beaucoup aimé le personnage de Kaneki, et maintenant que « l’ancien lui » est mort, j’ai quand même de voir à quel point il a changé et quel chemin il va prendre. Si j’ai le temps, je pense quand même continuer Tokyo Ghoul √A. Mais à mes yeux, Tokyo Ghoul n’est clairement plus un « bon » anime… J’espère avoir de bonnes surprises.

DURARARA X2 SHOU
Après 5 ans, on a enfin le privilège de voir la suite de Durarara!! sur nos écrans, et ça va durer pendant plus d’un an; aujourd’hui, avec le premier épisode, c’est une très longue aventure qui a débuté, et …
et si vous pensez que je vais réussir à garder mon calme tout au long de cette review, et que je vais parvenir à pondre quelque chose de correct… hé bien vous êtes optimistes.

Je sais que je n’étais pas la seule à attendre impatiemment la sortie de cet anime!, et je sais aussi que vous avez été plus d’un à me demander d’en faire des reviews hebdomadaires. Pour tout vous dire, moi aussi, j’aimerais bien pouvoir le faire, mais je doute que ça soit possible. Si je me trouve le temps, peut-être bien que…. ! Mais je ne promets rien. Bref, passons à l’épisode !

Ca me rend niaise et folle de joie de retrouver l’univers de Durarara!!, un de mes anime préférés depuis aussi longtemps que je me souvienne. Ca faisait bien longtemps que j’avais abandonné l’idée de revoir, un jour, tout ces personnages sur mon écran. Rien que pour ça, rien que pour la nostalgie, j’ai adoré cet épisode. Pour ça, mais aussi pour les parallèles aux évènements de la première saison, pour le graphisme qui s’est amélioré, pour Izaya, les références, pour Celty qui utilise beaucoup plus ses pouvoirs!!, et pour tous les nouveaux personnages qu’il me tarde de découvrir. Il est vrai que j’en connais déjà la plupart, je sais d’ailleurs à peu près tout ce qu’il va se passer dans l’anime, mais… j’ai appris à les connaître surtout à travers de résumés, d’extraits de light novel,… les voir animés, c’est tout autre chose, et j’ai vraiment hâte de faire leur connaissance et de m’attacher à chacun d’entre eux. (Et il y en a que j’adore déjà!)
Je suis toute excitée, parce que ça y est!, on y est, ça a commencé, et il y a tellement de choses géniales qui nous attendent dans Durarara!! x2, j’ai du mal à me contenir!!, je suis limite encore plus impatiente qu’avant la sortie du premier épisode…

Mon avis sur ce premier épisode: génial!!!!! On retrouve les personnages, on nous rappèle les évènements de la première saison tout en mettant l’intrigue de la nouvelle en place,…
Et l’opening est parfait, tout ce que j’attendais d’un opening de Durarara!!; de même pour l’ending qui reprend le style de l’ending 1 de la première saison, j’ai adoré (même si la chanson ne me plait pas spécialement, mais je suppose que ça viendra avec le temps) !
Mon seul reproche, c’est que c’était trop court. Et qu’un épisode par semaine, c’est pas assez. Donnez-moi tout d’un coup, noyez-moi dans du Durarara!!, s’il-vous-plait.

THE ROLLING GIRLS
Je pense qu’on déteste tous se tromper sur un anime… Je crois que c’est ce qui m’est arrivé avec The Rolling Girls, et bien que je continue à croire qu’il a du potentiel, c’est à un premier épisode plutôt médiocre auquel on a eu à faire. Avant de commencer, je vous recrache sans aucune honte le résumé de l’anime que j’avais écrit pour mon planning:

« Ca se situe 10 ans après « The Great Tokyo War ». Maintenant, toutes les préfectures du Japon sont devenues des nations indépendantes les unes des autres. Chacun est dirigée par un prophète « Mosa » et une armée « Mob ». Moritomo Nozomi, Kosaka Yukina, Hibiki Ai et Misono Chiaya sont des Mobs et leur Mosa les envoie sur les routes, dans un voyage pour faire respecter la paix. »

Le premier épisode ne nous apporte pas beaucoup plus d’informations; il s’y passe énormément de choses, mais au final on sait toujours pas vraiment de quoi il s’agît, ni quel est l’intérêt de tout ce qu’on nous montre. Je ne sais pas ce que Rolling Girls a essayé de faire avec son premier épisode, mais il s’est un peu perdu en cours de route. C’était pas une très bonne introduction.

A côté de ça, le graphisme et l’animation sont un véritable plaisir pour les yeux; c’est original, coloré, les combats sont un peu surréalistes, le tout est très bien animé et bien mis en scène,… Très, très agréable à regarder, j’adore le style de l’anime.

Mais est-ce que l’histoire va suivre… après avoir vu cet épisode, j’ai de gros doutes… Peut-être que ça sera déjà un peu plus prometteur quand l’histoire aura d’avantage eu le temps de se mettre en place, j’ai encore de l’espoir.

7 commentaires sur « Winter 2015: First Impressions »

  1. En grande fan de Utena, je regarde aussi Yuri Kuma Arashi, mais je galère un peu a continuer. J’en suis a l’episode 3, faut vraiment que je rattrape mon retard. J’aime beaucoup tes théories dessus en tout cas ! Sinon je m’étais attaquée à Junketsu Maria que j’ai trouvé vraiment pas mal… mais j’ai du arrêter, je préfère attendre une sortie physique.

    J'aime

    1. Tu risques d’être surprise par l’épisode 4, il marque une pause dans la narration en se concentrant sur un des personnages, et il est vraiment excellent ! hehe merci merci je ne sais pas si je vais continuer à les poster maintenant que je suis ici, on verra.
      Pas essayé ! Mais ça me paraissait un peu spécial et bourré de fanservice? mais je me trompe peut-être.

      J'aime

  2. Oui on n’arrête pas de m’en dire du bien de cet épisode 4 🙂 je vais l’enchainer avec le 5 dès que j’aurai la motivation !
    Oui je comprends, wordpress, c’est pas skyrock. On a une approche différente une fois dessus, je dirais xD. Dommage car ça me permettais de mieux comprendre certains éléments ^^
    Du peu que j’en ai vu de Maria, ce n’est pas aussi fan service que Yuri Kuma Arashi ^^ Puis y a un bon background derrière avec les guerres, la religion, et les petits clin d’œil bibliques. Puis Gen Urobuchi est à la réalisation ! *o*

    J'aime

    1. UNPOPULAR OPINION I GUESS BUT ??? à part Madoka et Saya no Uta, j’aime pas spécialement ce que fait Urobuchi. Puis dans YKA c’est jamais du fanservice juste pour du fanservice mais
      idk ces vacances si j’ai rien à faire je tenterai peut-être !

      J'aime

  3. Je conçois qu’on ne puisse pas apprécier tous les travaux de Gen ^^ Il a un style assez particulier, et selon moi, Saya no Uta et Madoka restent des Must ! (j’ai pas vu le reste en même temps D:) Mais oué si tu as l’occasion, n’hésite pas ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s