Publié dans Voyage

Moi, au Japon. Hiroshima, Miyajima.

DSCN3933

Comme promis, après une petite interlude sur Free!, voici la suite de mes aventures japonaises. Dans mon dernier article, j’étais arrivée à Hiroshima ! Après une bonne nuit de sommeil, on est allées explorer notre quartier, qui consiste surtout en la rue commerçante Hondori dont j’ai déjà posté quelques photos.

L’après-midi, nous avons visité le coin historique, au parc du mémorial de la paix, avec le dôme et les différents mémoriaux. On les avait déjà vu lors de notre précédente visite, mais ce n’est pas pour autant que ça laisse indifférent.

Le dôme a plusieurs noms: dôme de Genbaku, dôme de la bombe atomique, mais aussi « le mémorial de la paix ». Quand la bombe atomique a explosé à quelques mètres du sol, elle se trouvait au-dessus de ce qui était alors le Palais d’exposition industrielle. Pourtant, le bâtiment est resté en partie debout, et a été conservé tel quel et représente maintenant l’espoir de la paix à travers le monde, et l’abolition de l’arme nucléaire.

Bon, ces photos sont pas superbes, celles d’il y a trois ans étaient mieux, mais… on y reconnait le cénotaphe du parc; beaucoup de gens s’y recueillent et prient. L’inscription, je ne saurais la traduire avec justesse, mais en gros, elle dit « reposez en paix car nous ne répéteront pas l’erreur »; vous avez compris l’esprit. Quant à la Flamme de la paix, elle symbolise ce même espoir d’abolir l’utilisation de l’arme nucléaire, et ne s’éteindra que lorsqu’elle sera complètement éradiquée.

IMG_0495[1]

Le moment de la paix aux enfants rend hommage à Sasaki Sadako, décédée à un bien trop jeune âge d’une leucémie causée par l’exposition à la bombe atomique. Le mémorial est également dédié à tous les enfants victime du bombardement. Lors de son hospitalisation, Sadako a confectionné mille grues en papiers pour espérer voir son souhait se réaliser: guérir. C’est elle que l’on voit au sommet du monument, une grue entre les mains. Encore aujourd’hui, des milliers de grues sont déposées ici.

Etant déjà venue, j’étais un peu plus préparée à ce que j’allais voir, et ressentir. Ce que je n’avais jamais vu, en revanche, c’était le musée du mémorial pour la paix. Encore un choc, encore une claque.

Pour des raisons évidentes, je n’ai pas pris énormément de photos à l’intérieur du musée. Je n’avais pas vraiment la tête à ça, et de toute façon, je n’étais pas à l’aise avec l’idée de photographier certaines choses. C’était une visite très dure, et éprouvante. Beaucoup de photos difficiles à voir étaient exposées, mais aussi énormément de vestiges; beaucoup de ruines ont été récupérées, des volets en acier qui ont été complètement tordus, des vêtements déchiquetées, des ongles déformés, et même l’ombre d’une victime. Une partie plus scientifique explique la bombe, ses mécanismes, ses dégâts, on nous explique tous les détails des maladies qu’elle a engendré. Une autre partie est consacrée à Sadako, et retrace toute son histoire. Une autre partie encore parlait de la pluie noire; le musée a pu récupérer des traces de pluie noire, c’est l’une des seules photos que j’ai prise.

La pluie noire s’est abattue sur Hiroshima et Nagasaki après le bombardement, elle doit sa couleur aux cendres et aux poussières radioactives. Les survivants étaient assoiffés et se sont retrouvées à la boire. Comme elle était contaminée, elle leur a donné les mêmes symptômes qu’à ceux qui avaient directement été exposés, et a accéléré leur décès.

Sur l’autre photo, on peut voir les grues réalisés par Barack Obama lors de sa visite en mai dernier.

Je le redis, c’est une visite dure. Mais nécessaire. C’est une réalité atroce, mais il faut l’affronter, la reconnaître, en parler, bien l’encrer en nous, et il faut qu’elle nous serve de leçon.

En tout cas, ça m’a beaucoup marqué et je pourrais vous bassiner avec de longs discours sur la paix si je m’écoutais. Mais pour faire court, et pas trop idéaliste, utopiste, je vais juste dire que j’y crois, à la paix. Les gens à qui je parle d’Hiroshima, et en particulier de la flamme qui ne s’éteindra pas tant que l’arme nucléaire ne sera pas éradiquée, me disent qu’ils ne pensent pas voir ce jour arriver de si tôt. Ce que je comprends; j’imagine qu’on a encore du chemin à faire. Mais j’y crois. Je ne peux pas me permettre de ne pas y croire.

Si vous avez envie de vous exprimer sur le sujet, n’hésitez pas.

Sur ce… nous avons changé d’air. Le lendemain, on a pris le train, puis le ferry, pour Miyajima. Ou Itsukushima, comme on l’appelle aussi. J’attendais cette journée avec impatience parce que Miyajima est un de mes endroits préférés au Japon.

DSCN3961

C’est une île sacrée, l’île du shintoisme; elle est notamment connue pour son torii flottant, au milieu de l’eau durant la marée haute.

C’est un endroit peuplé de cerfs sika ! Et les cerfs sont mes animaux préférés, donc d’un côté je suis aux anges!, et d’un autre… un peu moins. On peut apprécier la présence des cerfs, mais il faut malgré tout prendre connaissance du fait qu’ils ne sont pas à leur place ici, et qu’ils meurent de faim. Ici, ils sont sacrés, donc bien traités par les locaux. Ils se nourrissaient principalement des galettes avec lesquelles les touristes les nourrissaient. Mais depuis plusieurs années, il est interdit de nourrir les cerfs de l’île. Le problème est qu’ils se sont habitués à cet environnement et sont incapables de retourner vivre, survivre, dans la nature. Donc ils meurent de faim, la plupart n’a franchement pas l’air en forme, ils sont maigres. C’est désolant.

L’Itsukushima-jinji est le superbe, et très grand, sanctuaire de Miyajima. On regrette de ne pas l’avoir vu à marée haute.

IMG_0584[1]

La plus grande spatule à riz du monde.

L’incontournable, la spécialité, c’est les momiji manjuu, dérivés du mochi. Les garnitures sont diverses et variées; on a pris chocolate cream! et red beans ! C’est très bon !

On aurait bien voulu manger notre repas du soir sur place, mais les commerçants et restaurateurs remballent très tôt: à 18h, Miyajima était quasiment désert.

Nous n’avons pas fait grand chose après être rentrées, donc je crois qu’on peut dire que la journée s’est achevée sur ça. D’habitude, je termine sur un petit haul mais je n’ai pas encore fait de photos de mes achats de ces derniers jours donc ça sera dans un prochain article ! J’espère que vous serez toujours de la partie dans deux jours; je pars de ce principe et vous dis donc à bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s