Publié dans Otome Game

Mon premier otome game sur PS Vita! Code: Realize ~Guardian of Rebirth~

2653522-0067347123-CodeR_zpsak0vujw8

Il était temps ! Avec de plus en plus d’otome games qui arrivent sur Vita, ce n’était plus qu’une question de temps avant que je ne craque. Une fois que ce fut chose faite, j’ai tout de suite jeté mon dévolu sur un titre qui me faisait de l’œil depuis plus trop longtemps: Code: Realize ~Guardian of Rebirth~. Sorti en 2014, et arrivé chez nous en 2015 grâce à Aksys Games.

Ce qui m’attirait, c’était avant tout le graphisme. C’est signé Otomate, donc c’est joli, c’est propre, et là l’univers me plaisait tout particulièrement; l’histoire se déroule dans un Londres version steampunk assez cool, les personnages sont inspirés de héros de romans célèbres ou de figures historiques,… Pas mal, tout ça !

Par contre, je vous avoue que je ne connaissais pas grand chose de l’histoire; j’essaie toujours d’en savoir le moins possible avant de commencer pour n’avoir que des surprises.

18578888_754535631381847_1408324433_n

Il s’avère qu’on y suit Cardia, une héroïne qui, comme vous vous en doutez sûrement, est amnésique ! Les seuls souvenirs qui lui restent sont ceux de ces deux dernières années. Années qu’elle a passée seule et abandonnée dans un manoir délabré, dont son père, dont elle ne sait rien non plus, lui a interdit toute sortie. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle se doit de vivre isolée, car elle est un « monstre ». En effet, un poison parcourt son corps et tout ce qu’elle touche… fond. Donc ça, c’est un peu embêtant, vous vous imaginez bien. Comme si ça ne suffisait pas, elle a cette espèce de diamant incrusté sur sa poitrine, l’Holorgium. Elle s’en passerait bien.

Un jour, l’armée débarque chez elle avec pour projet « d’emprisonner le monstre », mais elle se fait sauver par le gentleman cambrioleur Arsène Lupin. Par son biais, elle apprend que son père n’est autre qu’Isaac Beckford, un génie de renom qui a fait de Londres ce qu’elle est aujourd’hui, tant et si bien qu’on l’appelle le « Prométhée des temps modernes ». Par contre, ça tombe mal pour notre Cardia, il a disparu.

Code-.Realize.-Sousei.no.Himegimi-.full

Une histoire qui s’étend sur 13 chapitres, les 8 premiers appartenant à la « common route ». On y fait connaissance avec les différents personnages, on voit leur petit groupe se former, et des amitiés se créer. Chacun d’entre eux ont des objectifs différents, mais tous ont quelque chose qui les lie à Isaac.

Alors… il se passe beaucoup de choses mais l’ensemble reste cohérent, et j’ai beaucoup aimé que Code:Realize s’attarde autant sur l’histoire avant de s’attaquer à la romance. Evidemment, si je joue à un otome game, je ne suis pas opposée à de la romance, je suis même là pour ça, mais c’est toujours agréable quand il y a un scénario solide autour, et que ça n’empêche pas pour autant que ça soit une histoire d’amitié où les personnages se rapprochent et forment une équipe soudée.

On passe aussi beaucoup de temps sur l’héroïne, la vérité sur son identité, et son passé,… pour le coup, ce n’est pas qu’une coquille vide ! C’était pas gagné mais, pour sa défense, elle a vécue une vie d’isolation sans aucun contact humain; une fois bien entourée, elle « prend vie », elle s’ouvre et exprime toutes sortes d’émotions, elle apprend aux côtés de ses compagnons et en ressort indépendante,…

Cardia_Alternate_Outfit

La barre est placée si bas pour les héroïnes d’otome game qu’il suffit de peu qu’on trouve qu’une héroïne est forte, et qu’elle a du caractère,… Cardia est sans aucun doute au-dessus de la moyenne, bien meilleure que ce qu’on a l’habitude de voir. Elle est débrouillarde, elle prend des initiatives et elle se bat. Elle a même un pantalon !? C’est un personnage « entier », elle est attachante et ce n’est pas juste un avatar où le joueur peut se projeter.

On peut encore mieux faire, on peut toujours mieux faire; Cardia reste très douce, et innocente (surtout quand il s’agit de sexe; tous les sous-entendus lui passent au-dessus de la tête),… je trouve qu’elle incarne quand même bien l’idéal de la fille docile, naïve et « pure ». Et les romances ont beau être bien écrites, on n’échappe pas à des petites pointes d’hétéronormativité et de sexisme à base « c’est le devoir d’un gentleman de protéger une jeune demoiselle » pour citer l’exemple le plus récurrent.

Mais je pourrais presque fermer les yeux dessus parce que Cardia apparaît vraiment comme l’égale des hommes qui l’entourent: elle prend part à toutes les missions qu’ils rencontrent, elle n’est jamais spectatrice et est considérée de tous comme capable. Y’a toujours des héroïnes qu’on a envie de secouer, mais elle, jamais, elle prend toujours les choses en main !

Et ce n’est pas le seul personnage a être rafraîchissant comparé à ce qu’on nous sert d’habitude. Code:Realize propose en tout cinq routes, cinq ~prétendants~ différents, et aucun d’entre eux n’est un connard ! C’est presque trop beau pour être vrai quand on est habitués à ce qu’il y ait toujours au moins un personnage qui traite l’héroïne comme de la merde et/ou qui soit à la limite de l’agression sexuelle.

001

Ce jeu a vraiment su me surprendre avec ses personnages parce que… je sais quels genre de personnages j’aime, donc avant même de commencer le jeu, j’avais déjà mes vues sur certains d’entre eux, et pour d’autres, j’étais assez réticente. Finalement, c’était tout le contraire de ce à quoi je m’attendais, mes routes préférées étaient celles qui m’attiraient le moins !!!

L’ordre recommandé est Impey Barbicane → Abraham Van Helsing → Victor Frankenstein → St-Germain.

On débute donc avec Impey, inspiré du personnage du même nom de l’oeuvre de Jules Verne, De la Terre à la Lune. Tout comme ce dernier, son rêve est d’aller sur la lune…! Mais avant ça, il est à la recherche d’un objet précieux qui lui a été volé…

C’est la meilleure route pour commencer, premièrement parce que c’est la plus légère, mais surtout parce que c’est celle qui en révèle le moins sur l’intrigue.

Je redoutais qu’il soit lourd, parce que… ça pourrait être le genre… mais il s’est révélé être très gentil, attentionné, et si touchant ! Sa route est à la fois émouvante, mignonne et badass, elle donne bien le ton pour la suite.

18486138_754973298004747_7510688562614344365_n

Je me suis ensuite attaquée à Van Helsing, tout droit tiré du roman Dracula de Bram Stoker; son nom lui va bien car il est considéré comme le grand vainqueur de la « Vampire War ». Quelques années avant les événements du jeu, le pays était en guerre contre les vampires, et Van Helsing, alors membre des forces armées de Twilight, en a exterminé un grand nombre, tant et si bien qu’on l’appelle aujourd’hui « l’arme humaine ».

Je n’étais pas emballée par ce personnage, j’imagine mal qu’on puisse vivre une histoire d’amour avec… C’est le genre a être obnubilé par sa « vengeance », il a rejoint le groupe dans le but de se rapprocher de Finis (l’antagoniste du jeu) pour le tuer une bonne fois pour toutes.

Bah finalement… je me suis surprise à pousser des petits cris étranges devant sa route, parce que waw!!!, c’était du lourd. Son histoire, son passé, sont si tragiques. Je me doutais bien que Van avait du voir, et vivre, des trucs pas cools, mais… la vérité était bien au-delà de ce que j’avais pu imaginé, ce mec n’a fait que souffrir toute sa vie !!! Et que j’ai souffert avec lui en jouant… j’étais dans tous mes états.

Un tout petit peu dessus par la fin parce que *spoilers un peu insignifiants mais spoilers quand même*1) c’est le seul personnage qu’on ne peut pas embrasser ?! après tout ce qu’ils ont traversé… ils méritaient bien ça… 2) J’aurais bien aimé que Dora vivent avec eux à la fin, je les imaginais déjà former une petite famille tous les trois, mais bon ! 3) C’est la seule fin où Cardia est une femme au foyer qui… a l’air d’avoir abandonné ses recherches pour découvrir la vérité sur son identité et retrouver son père ? Littéralement, tout ce qu’elle fait à la fin de la route, c’est s’entraîner à bien cuisiner pour Van ? Ok.*fin des spoilers*

2015-11-25-003934

La route que j’attends le plus était celle de… Victor Frankenstein ! Tout droit tiré du roman de Mary Shelley. Je l’avais tout de suite repéré: moe comme tout, une voix toute douce et des lunettes, c’est tout à fait mon genre !!! Mais… comme je viens de vous le dire, mes personnages préférés se sont révélés être à l’opposé de ce que j’avais initialement prévu, et Fran… c’est sûrement la route (et par extension, le personnage) que j’ai le moins aimé. Ne vous méprenez pas, c’est très, très bien, mais, pour moi, elle ne faisait pas le poids face aux autres.

Bref, Fran. Il a été accusé à tort d’avoir commis un acte terroriste, et maintenant c’est un criminel recherché. Tout comme Impey, il est à la recherche de… quelque chose… qui n’est pas sans rapport avec Isaac.

Alors voilà, pas ma route préférée, mais quand même bien chouette, avec pas mal de révélations importantes pour la suite. Au début, j’ai pensé qu’ils l’avaient appelé Frankensein juste pour la forme, mais on découvre qu’il est bien plus proche du personnage du roman qu’on pourrait le penser… !

003

Dernier sur la liste: Saint-Germain. Inspiré du Comte de Saint-Germain, alchimiste et présumé immortel.

Saint-Germain, qu’on surnomme San, est un personnage mystérieux et effacé, et tout comme pour Van Helsing, je me demandais bien quel genre de romance ça pouvait donner… J’y suis allée à reculons, pour, contre toutes attentes, finir sa route… d’une seule traite… C’était tellement bien que je n’arrivais plus à poser ma console !! Pour vous donner une idée, une route équivaut à cinq ou six heures de lecture, mais j’ai tellement accroché que je ne les ai pas vu passer.

*gros spoilers*J’avais un mauvais pressentiment. Les trois précédents personnages étaient tous adorables et très corrects, il fallait bien qu’il y en ait un qui soit louche, et le meilleur candidat était Saint-Germain. Et effectivement……….

Rien ne m’angoisse plus que la tension qu’on ressent quand un personnage séquestré essaie de s’échapper, j’en fait carrément des cauchemars. Résultat, c’était très intense à lire pour moi, et j’adore ça, j’adore ce petit rush; sans parler du fait que Cardia était géniale, calme et efficace, elle m’a bluffée ! Et vous n’allez peut-être pas me croire mais San avait des circonstances atténuantes, et malgré ce petit incident,*fin du spoiler* on en vient à l’adorer une fois qu’il se dévoile et qu’on découvre tout ce qui se cache derrière ce personnage. Il est si. bien. écrit. Son histoire est bouleversante; dans le genre tragédie, il n’a rien à envier à Van. J’ai été prise d’un sale frisson quand je me suis rendue compte ce qui arrivait vraiment à San dans la fin des autres routes…

18485980_754948904673853_2780263515067183289_n

Une fois ces quatre routes terminées, vous débloquez celle de Lupin. Inspiré du personnage de Maurice Leblanc, il est lui-même un gentleman cambrioleur et s’est donné pour mission de déjouer les attaques terroristes qui menacent Londres.

Pour être honnête, j’étais pas trop à fond… J’aime bien Lupin, il est charmant, je n’oserais prétendre le contraire, mais c’est un héros un peu… commun ? banal ? Et pas bien profond comparé aux quatre autres. Sa route reste agréable parce que c’est la « vraie » fin, donc toutes les autres routes s’y rejoignent, tout le monde y atteint son but et l’antagoniste y est, une bonne fois pour toutes, vaincu. C’est la fin la plus satisfaisante, mais la romance de Lupin est loin d’être la meilleure de tout le jeu.

18554821_754535661381844_645727089_n
Trop craquants !

A savoir que chaque route a une True End, une Normal End et un petit lot de Bad Ends. (Mais en vérité, les Normal Ends sont vraiment des Bad Ends, elles déchirent le cœur ! Et les Bad Ends sont des Dead Ends, des game over, elles ne sont pas indispensables si vous n’avez pas envie de les lire.) Après chaque routes, vous débloquez « l’extra scenario » du personnage; ce sont de très courtes scènes qui servent de bon prétexte pour caser une CG un peu dénudée !! Leeeeeewd !

Avec tout ça… Code:Realize se classe à présent dans mes otome games préférés; c’est un des meilleurs auxquels j’ai joué, et je pense très sincèrement qu’il a le potentiel de plaire à un large public, au-delà des habitués du genre. Des romances bien menées où le consentement n’est pas en option (c’est si rare!), une histoire très travaillée sur les dégâts que pourraient causer les avances scientifiques si elles tombent entre les mauvaises mains, sur l’horreur de l’impérialisme, et avant tout, sur ce que cela signifie d’être humain. Les personnages sont d’une qualité rare aussi: bien écrits et bien développés. Chacun, à sa manière, a été rejeté et considéré comme un « monstre », et de ce fait, comprend Cardia, et découvrent à ses côtés qu’ils sont tous aussi humains qu’on puisse l’être.

Mention spéciale aux personnages secondaires, en particulier…

Dora-chan ! Ou Delly, ou Delacroix II, bref!, un des survivants de la Vampire War, très attachant et tellement courageux. Il m’a impressionnée plus d’une fois !

Finis, l’antagoniste et le leader de Twilight. Il n’en a pas l’air, mais c’est un très bon méchant, et un de mes rôles préférés de Kaji Yuuki qui était… excellent. Je crois que c’est la première fois que je l’entends doubler un « ennemi », et… ça lui va vraiment bien, il est très doué !

Et bien sûr, Herlock Sholmes; je ne me lasse jamais des personnages de détectives, et je regrette que son personnage n’ait pas été plus exploité. Ca sera pour le fan disk !

81-IpqRkkNLAchetez Code: Realize Guardian of Rebirth sur PS Vita pour 29,38€ !

Vous en aurez pour votre argent; il a une bonne durée de vie (plus d’une trentaine d’heures de lecture), et si vous aimez l’esthétique steampunk, et tout ce qui est alchimie et tutti quanti, vous serez servis !

Aksys Games a d’ors et déjà annoncé la localisation du fan disk Code:Realize ~Future Blessings~, bien qu’aucune date de sortie n’ait encore été dévoilée. Le jeu propose une continuation des différentes routes, en plus de deux nouvelles routes pour Finis et Sholmes.

A côté de ça, l’anime Code:Realize ~Sousei no Himegimi~ est prévu pour cet automne ! Les adaptations d’otome games étant rarement bonnes, je suis obligée de craindre le pire, et pourtant… il y aura de quoi faire une bonne série.

Vous l’aurez compris: vous n’avez pas fini d’entendre parler de Code:Realize sur ce blog ! Mais en attendant, n’hésitez pas à partager vos impressions dans les commentaires !

11 commentaires sur « Mon premier otome game sur PS Vita! Code: Realize ~Guardian of Rebirth~ »

  1. Il a vraiment l’air cool ! Peut-être qu’un jour je pourrai m’acheter une PS Vita moi aussi ^^ En tout cas ce jeu là fait partie de ma wishlist.
    Super article comme d’hab’

    J'aime

    1. Ah, si c’est sur ta wishlist, j’espère que tu pourras y jouer dans un futur proche ! Perso, j’ai profité d’une occas’ pour prendre la Vita; si un jour, tu décides d’en prendre une, regarde de ce côté-là, tu peux faire de bonnes affaires !
      Merci beaucoup !

      J'aime

  2. Oooh, eh bien ton avis donne vraiment envie d’y jouer ! ^^
    Et j’aime bien être surprise, donc si les routes qui t’intéressaient le moins au départ sont finalement celles qui t’ont le plus plu, alors c’est un bon signe. 😀

    J'aime

  3. Je suis vraiment contente que tu fasses un article dessus ! ^^
    Je l’ai découvert lorsque j’ai vu qu’il allait être adapté en anime.
    Bon,je n’ai pas de PS Vita, alors je ne pourrais pas y jouer, mais au moins j’aurais eu un aperçu !
    C’est vrai que les dessins sont beaux, et puis une héroïne pas cruche, pas de connard chez les mecs, c’est vrai que c’est agréable !

    J'aime

    1. Oh, tant mieux alors ! ça me fait plaisir !
      C’est quand même malheureux qu’on soit aussi surpris de voir une héroïne débrouillarde et des mecs… respectueux haha.

      J'aime

  4. Je trouve ça super toutes ces références à ces personnages déjà existants dans la littérature !!! Ça permet d’avoir un point d’ancrage et peut-être même de capter des joueurs qui ne s’intéressaient peut-être pas aux otome game auparavant.

    J'aime

    1. Ce n’est pas si rare comme concept, mais c’est la première fois que je le vois bien exploité (bien que des libertés soient prises par rapport aux personnages et oeuvres d’origine, tu t’en doutes) (mais c’est pas des références juste pour faire joli, ça a un lien avec l’histoire). En tout cas, je suis d’accord avec toi !! C’est un jeu que je conseillerai en priorité maintenant !

      Aimé par 1 personne

  5. Hey ! Je suis vraiment contente que cela t’ait plu ! Il fait partie des petites perles qu’on a en occident et qu’il faut chérir. Du coup ça m’a donné envie d’y rejouer, mais je manque de temps (je préfère manger du curry t’as vu…).
    Personnellement j’ai craqué sur Impey, mais tous sont attachants ^^ Je rejoins ton avis sur Lupin, je pense que sa place de personnage « central » ou « en couverture » joue contre lui dans l’écriture. C’est lui qui doit plaire au plus grand nombre… Du coup j’ai l’impression que ça va de pair avec moins de prise de risque, et moins d’originalité. Enfin il reste très sympa. J’ai hâte de voir tes avis sur tes prochaines découvertes !

    J'aime

    1. De ce que j’en ai vu, le curry a l’air tout aussi bien, si ce n’est mieux…….!
      Il est bien gentil Lupin, mais c’est tout. Comparé aux autres routes, la sienne est si plate ? Même son flash back n’apportait pas de révélations bien choquantes, c’est dommage.
      Yesss merci! je pense que le prochain sera Norn9 !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s