Publié dans Otome Game

Period: Cube – Sword Art Online rencontre Ore no Imouto.

Image associée

C’est une joie de vous retrouver aussi vite pour une nouvelle review d’otome game. En effet, c’était il y a à peine quelques semaines que je désespérais à cause de Norn9 et… je ne me suis pas laissée une minute de répit!, j’ai tout de suite enchaîné avec Period: Cube ~Shackles of Amadeus~.

Le titre de l’article vous aura peut-être mis la puce à l’oreille: l’histoire se déroule dans un jeu vidéo en réalité virtuelle. On incarne Kazuha dont le grand-frère, Shiki, n’a pas donné de nouvelles depuis plusieurs jours. Leur ami d’enfance, Hiroya, s’inquiète aussi, et lui apprend que sa soudaine disparition pourrait avoir un rapport avec un MMORPG. « Arcadia » étant sa seule piste pour retrouver son frère, Kazuha s’y créé un personnage et… se retrouve aussitôt prisonnière du « World V ». Pire encore, elle se voit attribuer le statut d' »Almighty », l’épée la plus rare du jeu, seul espoir pour les joueurs de venir à bout du donjon Ark pour retourner dans le monde réel.

Pas besoin de vous faire un dessin, vous avez déjà entendu ce même scénario plus d’une fois: l’âme des joueurs est prisonnière du jeu tandis que leur corps est inconscient dans le monde réel, et bien sûr, mourir dans le jeu signifie mourir dans la vraie vie. Cependant !, les joueurs peuvent se déconnecter temporairement quand ils finissent des quêtes. Le niveau de difficulté de la quête détermine le temps qu’ils peuvent passer dans le monde réel avant d’être à nouveau téléporté dans le jeu.

Aussi, dans Arcadia, deux races s’opposent: les anges et les démons. Si un joueur appartenant au camp des démons termine le jeu en arrivant au dernier palier de l’Ark, tous les démons seront renvoyés dans le monde réel, tandis que les anges mourront, et vice-versa. Comprenez donc qu’à priori, il n’y aucun moyen de sauver tout le monde.

2017-07-28-000855

Vous suivez ? Avec une histoire pareille, je sentais les incohérences et les explications tordues à des kilomètres. Spoiler alert ! j’avais raison ! Mais étonnamment, ça ne m’a pas dérangé outre mesure, sans doute parce que j’ai (Norn9) vu (DRAMAtical Murder) pire (Ozmafia!!). Certains éléments étaient tirés par les cheveux et j’ai dû prendre sur moi pour juste les… accepter et pas trop poser de questions, mais dans l’ensemble, j’ai quand même bien aimé l’histoire. Je pense être dans la minorité en disant ça, mais je mentirais si je disais que j’ai passé un mauvais moment en y jouant.

Résultat de recherche d'images pour

Et je ressens un peu la même chose par rapport à l’héroïne. Pourtant, elle m’a frustrée !! Elle a ces pouvoirs quasi-divins et elle n’a aucune idée de comment les utiliser. Je peux concevoir qu’elle ne soit pas une habituée des jeux en ligne, mais c’est tout juste si elle sait allumer un ordinateur ?! Mais elle fait de son mieux, je ne peux pas lui retirer ça, elle a la volonté d’aider et de protéger ceux qui l’entoure. Sauf que ça ne suffit pas ! Et elle dépend constamment des autres, et ne progresse jamais vraiment (je crois que le niveau maximum qu’elle peut atteindre dans le jeu est le niveau 6…).

Elle a pourtant tellement de potentiel. J’aimerais voir des héroïnes qui excellent dans leur domaine. Qui n’ont pas tout à apprendre, qui ne sont pas naïve du monde qui les entoure.

Mais bon. Là encore, j’ai vu pire, donc je ne m’en suis pas formalisée, et j’ai fait avec. Peut-être que je suis juste blasée…

On notera quand même une poignée de personnages féminins sympas. Ira, le meilleur personnage du jeu!!!, une toute petit fille mais qui fait partie des meilleurs joueurs d’Arcadia. Elle adore les MMO mais elle veut quand même retourner dans le monde réel parce qu’elle a envie d’aller à l’école ! Elle perd pas le nord, c’est la meilleure !

J’ai aussi beaucoup aimé Domina, elle tient une taverne, est respectée de tous, et elle a la douce voix de Chiwa Saito. J’aurais voulu qu’elle ait une route.

Et les routes, parlons-en. Je suis sûre que même les joueuses hétéros auraient préféré sortir avec Domina plutôt qu’avec… certains des mecs qui vont suivre.

Résultat de recherche d'images pour

On commence pas trop mal avec Radius. Vous savez déjà que Kazuha est l’incarnation de l’épée Almighty. Ce que je n’ai pas précisé, c’est qu’elle fait partie d’une trinité composée de deux autres épées presque aussi puissantes: la Shadow’s Edge et la Divine Blade of Light. Radius possède la première.

Il va tomber par hasard sur l’héroïne alors qu’elle est en train de se faire attaquer, et va la sauver d’une mort certaine. Les deux vont très vite se recroiser dans le monde réel, et là, Radius, qui a déjà fait sa bonne action du jour, envoie chier Kazuha et lui dit clairement qu’il ne veut plus jamais la voir.

Alors vous vous doutez que j’ai eu beaucoup de mal avec cette route au début, parce que Radius était infecte, très agressif. Et il ne savait pas trop ce qu’il voulait parce qu’autant il était super méchant et avait l’insulte facile les trois quart du temps, autant il ne pouvait se résoudre à laisser Kazuha livrée à elle-même et lui venait quand même toujours en aide.

Finalement, on apprend à le connaître, on découvre son passé, et lui s’adoucit et s’ouvre à l’héroïne, ce qui aide à mieux comprendre ses actions et le rend un peu plus attachant. Alors certes, il tombe amoureux un peu vite et j’ai trouvé que ça sortait de nulle part, mais à partir de ce moment-là, il devient beaucoup plus mignon.

2017-08-01-194626
Bonne mentalité !

Toute sa route et son personnage sont assez clichés mais… parfois, c’est ce qu’on aime. Il faut savoir que dans la vraie vie, c’est un idol, et c’est en partie pour ça qu’il est beaucoup sur la défensive et qu’il a tendance à partir du principe qu’on s’intéresse non pas à lui mais à l’image qu’on se fait de lui. Cliché. Mais j’ai pas détesté. Je dirais même que c’est l’une des trois meilleures routes, malgré ses débuts difficiles, et certains éléments de son histoire qui sentaient le réchauffé.

Résultat de recherche d'images

Celui qui détient l’autre épée, la Divine Blade, appartient au camp adverse et répond au nom d’Astrum. Il tombe tout de suite sous le charme d' »Amadeus », et la prend sous son aile 😉 (c’est drôle parce que c’est un ange) (il a des ailes d’ange) (il la prend sous son aile… d’ange) (haha). Elle et Hiroya sont donc accueilli au « Celestial Palace », le quartier général des anges.

C’est ma route préférée, elle est… tout ce que je voulais qu’elle soit.

Astrum se prend au sérieux, et il est connu des joueurs d’Arcadia non pas seulement parce qu’il est très fort et possède une épée rare, mais parce qu’il a la réputation d’être trop à fond dans son « role play ».

2017-08-02-160135

En effet, il fait des grands discours de chevalier, et se comporte comme un prince avec Kazuha. Alors que derrière son écran… il est exactement comme on peut se l’imaginer… un geek pas du tout à l’aise en société et avec un complexe d’infériorité. J’adooore, un délice. Il fait les plus grandes déclarations à Kazuha, mais IRL, il n’ose même pas la regarder dans les yeux. J’adore ce genre de personnages, c’est ma grande faiblesse (ai-je mentionné qu’il porte des lunettes ?).

Au départ, je craignais que l’engouement d’Astrum soit uniquement dû au fait que Kazuha soit l’Almighty, et… bien sûr, y’avait de ça, mais sa gentillesse et sa tendresse pour elle étaient complètement désintéressée, et il développe de sincères sentiments pour elle.

C’est juste un peu dur de déterminer quand il passe de la simple admiration à l’amour, et je pense que comme Radius, il tombe amoureux un peu vite et sans réelle raison.

2017-08-01-181658
So edgy !!!

En faisant les mauvais choix dans la route d’Astrum, on peut se retrouver sur la route d’un autre personnage: Demento. Et avait-il vraiment besoin d’une route celui-là, je vous le demande…

On le connaissait déjà des routes précédentes: c’est un ange déchu, déchu parce qu’il a déjà tué un joueur de son propre camp, faisant de lui un « Player Killer », PK pour les intimes. Ca lui a valu plusieurs restrictions: un niveau très bas, un couteau pour seule arme, et l’exil. Mais il s’en fout, et il continue allègrement de tuer, parce qu’il n’y a que comme ça qu’il se sente vivant.

Dans sa route, et comme dans presque toutes les autres…, il enlève Kazuha et se borne à la forcer à utiliser ses pouvoirs alors qu’elle se tue à lui dire qu’elle n’en a pas le contrôle.

Donc dès le départ, on sait que ce mec est un tueur de sang-froid, et évidemment, il traite Kazuha comme de la merde, n’hésitant jamais à se montrer violent et à l’insulter. Comme dans les contes de fées, quoi ! Mais il reste humain, et probablement puceau, alors il lui arrive de rougir, voire de se montrer protecteur. Kazuha s’imagine alors qu’elle peut « le changer ». Que nenni!, elle va vite revenir à la réalité:

2017-08-04-144357

Honnêtement, j’aurais pu comprendre l’intérêt d’une route pour Demento parce que c’est vrai qu’il y avait des choses à dire sur ce personnage, et bien qu’il y avait peu de temps pour le développer, on en apprend plus sur lui et ça apporte vaguement quelque chose à l’histoire, mais essayer de tourner ça en romance était voué à l’échec. La « happy » ending a d’ailleurs tout d’une bad ending.

Ils ont quand même trouvé une solution pour rendre la romance plus acceptable, et pas des moindres ! *spoil*L’amnésie ! Parce que si Demento a oublié qu’il a assassiné des gens et agressé sexuellement Kazuha, c’est comme si c’était jamais vraiment arrivé, non ? J’ai comme l’impression d’avoir déjà vu cette solution miracle quelque part…*fin*

Heureusement, sa route étant dérivée d’une autre, elle est très courte. C’est son seul point positif.

Résultat de recherche d'images pour

Du retour du côté des démons, j’ai fait la route de Libera. Mmh. Comme pour Demento, je conçois qu’il ait une route, et elle était d’ailleurs vraiment intéressante et différente!, mais… une romance… avec un gamin de 14 ans… meh ?

Bref, Libera va faire la rencontre de Kazuha et Hiroya, et leur donner de précieux conseils et informations sur le jeu et comment y survivre. En effet, Libera joue à Arcadia depuis la version beta ! Mais malgré son ancienneté, son niveau est très bas. Très social, il ne porte pas grand intérêt au combat et préfère rester en ville, à user de ses charmes pour gagner les faveurs des joueurs qui le prennent pour une mignonne petite fille.

Je ne sais pas comment qui que ce soit peut le prendre pour une fille, et j’ignore si nous aussi, en tant que joueurs, on est censés y croire au début, mais c’est… pas du tout crédible. Déjà, son apparence n’est pas si androgyne, il fait vraiment… jeune garçon, ce qu’il est. Et pour vous donner une idée de sa voix, il est doublé par Hanae Natsuki, qui n’a peut-être pas la voix la plus virile du monde mais elle n’est certainement pas féminine.

2017-08-04-194334
Il en profite bien en tout cas.

Quoi qu’il en soit, je ne peux pas trop entrer dans les détails de sa route sans vous révéler des détails importants de l’histoire. Disons juste que même si la romance ne tenait pas trop la route (sans mauvais jeux de mots, lol), c’est quand même une route qui apporte beaucoup à l’histoire, qui nous en apprend pas mal sur un autre personnage et nous éclaire sur certains points jusque là obscurs. En plus, sa fin (et par fin, je veux dire, la façon dont ils parviennent à se libérer du jeu) est la réaliste.

Et j’imagine que ça aurait pu être pire niveau romance parce que même s’il y a des sentiments (qui, pour moi, s’apparente plus à de l’affection qu’au véritable amour), il ne se passe rien entre eux, même pas un bisou, et dans l’épilogue, ils ont quand même la décence de le vieillir de quelques années.

Résultat de recherche d'images

Il était temps que je passe à la route que j’attendais avec le plus d’impatience, qui s’est avérée être la pire !, mais bel et bien avec le meilleur personnage. Zain.

Zain est donc un NPC présent dans toutes les précédentes routes. Comme n’importe quel NPC, il rempli son rôle qui est de guider les joueurs dans le jeu et leur proposer des quêtes. Ce n’est donc à priori pas un joueur comme les autres, ce n’est pas une personne réelle mais bien un programme. Cependant, il n’a rien de robotique, et peut parfaitement mener une conversation fluide et naturelle, tout comme il peut ressentir des émotions.

J’étais curieuse parce que *spoil*à ce stade du jeu, si on a fait la route de Radius, on sait déjà que Shiki peut prendre le contrôle de Zain. Je me demandais quelle place ça allait prendre dans sa route*fin*. Et je dois dire que ça commençait plutôt bien: j’ai tout de suite craqué pour Zain qui est comme un petit poussin ! Kazuha est la première personne sur qui il pose les yeux et s’en entiche tout de suite. Il n’a pas tout de suite conscience d’être un NPC mais va rapidement se rendre compte de la différence qui le sépare de Kazuha, et va nourrir un complexe le poussant à vouloir devenir plus humain.

J’ai beaucoup aimé l’angle, et la direction que l’histoire prenait. Il affectionne Kazuha, et veut se rapprocher d’elle. Ils étaient à deux doigts de faire des cochonneries quand soudain, Zain est pris de douleurs et a l’impression que quelqu’un essaie de rentrer dans sa tête… J’étais si enthousiaste pour la suite, mais c’est très vite devenu n’importe quoi !!! Quel gâchis.

*spoilers*Je vous passe les détails mais Zain va fusionner avec l’âme de Demento, qui va lui aussi avoir un certain contrôle sur son corps et son esprit*fin* Et là, Zain, mon adorable petit poussin, va vraiment partir en couilles, et virer yandere. Il va aller jusqu’à lui laver le cerveau pour qu’elle n’ait d’yeux que pour lui, et le processus était étrangement sexuel.

2017-08-06-201807

Donc si je dis que c’est la pire route, ce n’est pas la faute de Zain!!!, mais de l’histoire absurde et bourrée d’incohérences. *spoilers*Comme si cette histoire complètement conne de fusion avec Demento ne suffisait pas, y’a aussi un passage où Kazuha va rencontrer Zain dans le monde réel, alors que de part sa nature de NPC c’est censé être impossible et… jamais ce phénomène ne sera expliqué. A la fin, si Zain peut vivre dans le monde réel, c’est parce qu’il aura pris la place de Demento, ce qui est… un peu sombre. Et con.*fin* Bref, c’était le bordel, ça partait dans tous les sens, et rien n’avait de sens!!!, et on avait parfois du mal à savoir quand Zain agissait ou non de son plein gré. Après, c’était intéressant de le voir torturé, de voir sa volonté de se défaire de sa nature de NPC, mais c’était horriblement mal écrit et c’est parti troooop loin.

C’est tellement dommage parce qu’il me faisait foooondre.

2017-08-06-233503
A la fin de chaque route, on débloque une scène très courte racontée du point de vue du personnage, et celle de Zain m’a a-che-vée. Il a tout à apprendre du monde réel, et note toutes ses découvertes et tout ce dont il doit se rappeler dans un agenda qui est déjà plein à craquer. Et quand Kazuha lui dit qu’il est beau, il a une réaction des plus adorables !!! ~

Il méritait mieux.

Résultat de recherche d'images

Et après, c’est enfin au tour d’Hiroya, qui tenait la chandelle dans toutes les autres routes. C’est l’ami d’enfance, donc vous connaissez la chanson, « il est amoureux depuis toujours blabla », il a un complexe d’infériorité parce qu’il pense que jamais il n’arrivera à la cheville de Shiki,… très classique, très cliché, je vais pas passer par quatre chemins, cette route est chiante.

C’est pas seulement que l’angle n’a rien d’original, c’est aussi qu’Hiroya est inintéressant, et parfois carrément lourd. Trop protecteur, il pense savoir mieux que tout le monde ce qui est bon pour Kazuha et ne l’écoute jamais ! ne prend jamais en compte ce qu’elle veut ! Par moments, c’est super frustrant !! C’était déjà très apparent dans les autres routes (surtout celle de Radius, mon dieu!), mais alors là, comme c’est lui la star!, il se lâche.

Après, il n’est pas complètement désagréable: il a son charme, et des moments vraiment mimi et romantiques avec l’héroïne, mais le tout dans le tout, sa route n’a pas énormément à offrir.

resize_image

Après avoir terminé ces 6 routes, on débloque celle de Poyo-Poyo ! Un petit monstre auto-proclamé informateur qui ne veut aucun mal aux joueurs.

Je vais être obligée de *divulgâcher* dans cette partie donc si vous n’avez pas encore joué à Period: Cube, fermez les yeux, et sautez les paragraphes surlignés en vert !

Reprenons. Mis à part des romances malsaines et des routes pas toujours bien écrites, on peut dire que tout se passait relativement bien dans ce jeu, quand soudain…

2017-08-09-192310

Ce qui devait arriver arriva. Heureusement que j’étais assise. …

Alors oui, la route de « Poyo-Poyo » est en fait la route de Shiki, le grand-frère disparu de Kazuha. Ce n’est pas vraiment une surprise parce qu’à ce stade du jeu, c’est à dire presque à la fin, on a eu le temps de faire le rapprochement. Mais du coup, je craignais le pire. Non seulement, c’est son frère !!! mais en plus, c’est le Grand Méchant de l’histoire.

On le sait déjà, parce qu’à la fin de chaque route, le masque tombe et il révèle que l’Ark est un piège, et que le finir ne signifie pas rentrer dans le monde réel, mais plutôt… voir son âme prisonnière à jamais du « Period Cube », destiné à créer un « paradis virtuel » où Kazuha pourrait vivre heureuse pour l’éternité. On le sait déjà, tout ça. Quelle happy ending peut bien l’attendre dans de telles circonstances ?

La route de Demento nous en a donné un avant-goût: Shiki ne se préoccupe pas trop de la notion de « consentement », et grâce à un deus ex machina, peut vivre heureux pour toujours avec SA SŒUR parce qu’il a… perdu la mémoire… tout simplement…

Et le pire, c’est que sa route ne me déplaisait pas au début. Elle était très prenante, j’ai bien aimé quand Kazuha commence à avoir des doutes sur Poyo-Poyo, et quand elle voit Shiki tué quelqu’un mais se convainc qu’elle ne connait pas cette personne, j’aime bien quand il y a ce genre de tension. Shiki est horrible mais son personnage est aussi intéressant que divertissant, il est instable et cruel, torturé et obsédé. Ces histoires-là, je les lis volontiers, mais ils ne peuvent pas ! prétendre ! que ça peut mener à une romance saine ?! Ou à une romance tout court, en fait !

C’était très forcé en plus, parce que Kazuha ne réciproque jamais les sentiments de son frère (normal!), sauf dans l’épilogue où… où, gros malaise, en plus d’une conclusion bâclée et un peu trop facile…

C’est avec cette dernière route qu’on voit vraiment que même si le jeu est signé Otomate, il a des airs de Rejet. Et pour cause, on retrouve Ryouko Seki au scénario, qui, avant d’écrire Period: Cube, travaillait sur des titres de Rejet, à savoir Diabolik Lovers, Dance with Devils, et d’autres jeux moins connus. Ce qui explique la présence de personnages sadiques et d’inceste. …

J’aimerais faire comme si cette dernière route n’existait pas, mais mis à part ça, je dois quand même reconnaître que tout n’est pas à jeter. J’ai passé de très bons moments sur certaines routes, et je me suis surprise à bien aimer l’univers.

Je ne suis pourtant pas une amatrice de MMO, ni de la trope « prisonniers d’un MMO », mais les décors étaient très jolis, et si vous êtes habitués des jeux en ligne, vous apprécierez sans doute tout le jargon (et dans le cas contraire, il y a une encyclopédie). Je regrette juste que le côté RPG ne soit pas plus exploité. De temps en temps, on nous donne l’illusion qu’on peut participer aux combats.

2017-07-27-233747

Mais j’aurais aimé plus interagir avec le jeu, rien que pouvoir cliquer sur l’icone « messages » par exemple.

Par contre !, autant les décors sont beaux, et le chara-design tout aussi sympas, les CG ne sont pas toujours au top !!! Surtout pour les baisers ! Alors que c’est le plus important ! C’est presque gênant, les visages sont collés mais les lèvres ne se touchent jamais.

Mais sinon, j’ai bien aimé le style, et c’était chouette de découvrir à quoi les personnages ressemblaient dans le monde réel ! J’aurais bien aimé voir Domina, Ira, Jocus, Mergo, Miseria et Sirent IRL… c’est peut-être mon plus grand regret…

Ce que j’ai aussi bien aimé, ce sont les « merry bad endings ». Chaque personnage a une good ending, et une merry bad ending. Et celles-ci sont sombres. Flippantes. Quand c’est pas les mecs qui tournent yandere, c’est Kazuha, et certaines m’ont donné des frissons !!

2017-08-07-001605.jpg

2017-08-07-001609
Brutal.

Ce qui était bien, c’est qu’elles sont facilement accessibles une fois qu’on a fait la fin normale. De manière générale, ce jeu est très pratique, en fait. Dans le menu, il y a une rubrique « History », où on peut accéder directement au dernier chapitre de chaque histoire et jauger le niveau de Kazuha ainsi que l’affection que les personnages lui portent.

Il suffit ensuite de « skip » le dernier chapitre jusqu’à la bad end, et là encore, pratique!, le joystick droit permet de sauter directement jusqu’aux passages non-lus.

D’habitude, c’est rare que je me fatigue à faire toutes les fins, mais là, ça ne demandait pas trop d’efforts.

Quant à la traduction, je suis pas du genre à critiquer parce que la plupart du temps, si elle est mauvaise, je ne le remarque pas. Peut-être parce que l’anglais n’est pas ma langue maternelle, donc quand une phrase n’est pas naturelle, je ne tique pas forcément ? Ou peut-être parce que je ne parle pas couramment japonais (et que je n’écoute jamais les répliques jusqu’au bout) donc quand le son ne colle pas avec le texte, ça me passe au-dessus de la tête ? Le fait est que la traduction de Norn9 a très mauvaise réputation, mais elle n’a personnellement pas gênée plus que ça. Pourtant, Period: Cube, je ne sais pas ce qu’on dit sur sa localisation, mais y’a quelques moments qui m’ont dérangée.

2017-08-01-181157
On lit un nom à l’écran alors qu’on entend le personnage en prononcer un autre.

Ca ne m’a pas gâché le jeu non plus ! Mais si même moi je remarque que la traduction, c’est que ça pourrait être mieux ! C’était pas si fréquent, donc ça va, mais même dans l’opening y’a une faute (« Accesing World V »).

Et sur ce, j’ai dit tout ce que j’avais à dire ! En dépit de tout ce que j’ai pu dire, Period: Cube est correct. Bien sûr, j’ai, à plusieurs reprises, eu envie de m’arracher les cheveux, mais cela ne fait-il pas partie du *fun* ?

Résultat de recherche d'images pour "period cube ps vita"

Achetez Period Cube ~Shackles of Amadeus~ à 39$99 sur Aksys Games Store.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s