Publié dans Chronique

Animal Crossing – Happy Home Designer: réveillez la Valérie Damidot qui sommeille en vous.

original

J’ai craqué. J’ai craqué très rapidement, le lendemain de sa sortie, en fait. Le week-end où j’aurais dû réviser pour mes examens. … Peut-être pas la décision la plus sage que j’ai prise de ma vie, mais qu’est-ce que je ne ferais pas pour Animal Crossing. Si vous aussi vous aimez Animal Crossing, et que ça vous intéresse de me lire là-dessus, j’ai déjà écrit un article sur New Leaf il y a quelques mois: il est ici ! Mais aujourd’hui, c’est pour parler du spin-off, « Happy Home Designer », que je suis là. Cet opus est entièrement consacré à la déco, et non plus à la « simulation de vie ».

Notre personnage travaille donc chez Nook Immobilier après que celui-ci est agrandi son agence, et se soit installé à « New Town ». Nos collègues sont des personnages que l’on connait déjà des précédents opus, à savoir Lionel et Max, ainsi que Marie qui traîne beaucoup à l’agence puisqu’elle se charge des projets communautaires. Il y a également une petite nouvelle: Lou, la nièce de Lionel !

HNI_0050
Stéphane Plaza et son équipe.

Notre seule activité dans ce jeu est donc de décorer des maisons, et des bâtiments publics. Ca parait peu dit comme ça, et effectivement, ça devient vite répétitif, mais rassurez-vous, y’a quand même de quoi faire !

Mais avant d’aller plus loin, il faut que je clarifie quelque chose. Ce n’est pas la première fois que je parle d’Happy Home Designer sur ce blog, je l’avais déjà fait quand il avait été annoncé, et à ce moment-là, c’était encore un peu confus dans ma tête: ça marche avec des cartes amiibo, mais où est l’intérêt ? est-ce qu’on peut jouer sans ? est-ce que Nintendo essaie juste de me ruiner par tous les moyens possibles ? Avant d’aller plus loin, je vais vous éclairer sur ce sujet.

amiibo_card_AnimalCrossing_fan-790x309 (1)

Chaque jour, quatre nouveaux habitants apparaissent dans notre ville, et à force de jouer, on débloque les +300 habitants du jeu. Mais si vous êtes impatients, et qu’il y a un personnage précis que vous voulez voir apparaître immédiatement dans votre ville, il vous suffit de scanner sa carte amiibo. Grâce aux cartes amiibo, vous pouvez aussi inviter des personnages dans des maisons que vous avez décoré ou dans des bâtiments de votre ville. Il y a aussi des cartes « spéciales », qui offrent les mêmes possibilités, mais avec des personnages « spéciaux »; comprenez par là, les personnages qui ne sont pas des villageois, soit Tom Nook, Resetti, Kéké,… Trois séries de cartes vont paraître, et contiendront chacune 100 cartes (83 villageois et 17 personnages spéciaux). Il y en a déjà une disponible dans le monde entier, et la prochaine sortira le 30 octobre au Japon. Voilà.

Tout ce que vous devez retenir de ça, c’est que vous n’en avez pas besoin pour avancer dans le jeu. C’est 100% optionnel, et heureusement, parce qu’un paquet coûte environ 5€, et ne contient que 3 cartes, et c’est totalement au hasard. C’est à dire que si vous voulez un personnage en particulier, et que vous tombez pas dessus au premier coup, vous allez devoir acheter des paquets de carte jusqu’à ce que vous tombiez dessus, et vous allez probablement amassez plein de cartes en double, voire en triple. Et c’est même pas le pire: il n’y a que la New Nintendo 3DS qui lit les cartes amiibo. Si vous avez une 3DS, 3DS XL ou une 2DS, il faut acheter un lecteur NFC, et il coûte 20€. Je claque beaucoup d’argent dans Animal Crossing, mais j’ai des limites, et ça, c’en est une.

Bref, fermons la parenthèse sur les cartes amiibo et passons aux choses sérieuses.

HNI_0088
Yup. That’s me.

Commençons par le commencement.

Ci-contre, c’est moi.

Tom Nook sait qu’un nouvel employé va arriver dans son agence, et questionne Lou à son sujet: c’est comme ça qu’on créé notre personnage, qu’on lui donne son prénom et son physique.

Dans les précédents opus, il y avait un certain nombre de visages prédéfinis, et on s’en voyait attribué un en fonction des réponses qu’on donnait aux questions à Charlie/Amiral. Après, on pouvait changer notre coupe et notre couleur de cheveux en allant chez l’Esthetichien, et, dans New Leaf, on pouvait même avoir des lentilles de couleur.

Dans Happy Home Designer, on a directement le choix entre toute une gamme de visages, coupes, couleurs de cheveux, et même couleurs de peau (!!!!!). Comme ça, dès le début du jeu, on a un personnage qui nous plait.

Quant au jeu en lui-même, son système est très différent de celui des précédents titres. Déjà, il n’est pas en temps réel, et il a un but. Certains diront que le but des autres Animal Crossing était de « rembourser ses dettes », « avoir tous les poissons/insectes/fossiles,… », mais à la différence de but qui nous est fixé dans Happy Home Designer, on était pas obligés de s’y tenir ! Dans cet opus, notre personnage ne peut pas faire grand chose en dehors de… décorer, et visiter les maisons et bâtiments qu’il a décoré…

C’est de là que vient le caractère répétitif du jeu: on décore une seule maison (ou un bâtiment), et c’est déjà la fin de la journée ! Après ça, on « rédige notre rapport », ce qui met un terme à notre journée de travail, la nuit tombe, il y a une sauvegarde, puis un nouveau jour débute. C’est « boulot, déco, dodo » en boucle.

Mais c’est loin d’être le plus gros défaut du jeu; on sait à quoi s’attendre en l’achetant, et si on aime la décoration, c’est parfait: chaque jour apporte de nouveaux villageois/clients, de nouveaux thèmes, et de nouveaux meubles.

HNI_0063

Le vrai problème d’Happy Home Designer, c’est qu’il n’y a pas vraiment de… challenge. Parce que voyez-vous, on a beau avoir un thème et un cahier des charges à respecter, on peut faire n’importe quoi, l’habitant sera toujours satisfait, et réagira à sa déco comme si elle avait été faite par la main de Dieu. Donc s’il s’avère que vous n’avez aucun sens du style, comme moi, hé bien ça ne vous portera pas préjudice: vous ne pouvez pas vous tromper dans ce jeu, on sera toujours content de votre travail.

Et c’est dommage ! Il n’y a aucun défi, on sait avant même d’avoir commencé que le résultat va plaire au client (ou à Marie, dans le cas d’un bâtiment public), et ça motive pas vraiment à faire de son mieux. Il y aurait pu y avoir un système de points, une note, quelque chose pour nous donner une idée de notre niveau et nous pousser à nous améliorer…

Alors y’a quand même un truc… je suis pas trop renseignée sur le sujet, mais il y a un mode en ligne, « Le Réseau des Joyeux Décorateurs », qui fonctionne un peu comme le salon de détente dans New Leaf: vous pouvez obtenir un code pour chacune de vos créations, et de la même façon qu’avec les codes oniriques, les autres joueurs n’ont qu’à entrer le code de votre déco pour la voir et la noter. C’est déjà ça ! Mais je trouve qu’on devrait être jugé sur notre déco ailleurs que sur le mode en ligne, peut-être pas pour les bâtiments publics mais au moins pour les maisons des villageois. [Trouvez plus d’informations ici !]

happy-home-designer-day-seven-plot-mapC’est tout ce que je reproche à Happy Home Designer. Sinon, il propose plein d’options géniales pour la décoration/customisation, dont certaines qu’il serait chouette de revoir dans le prochain « vrai » titre de la série.

  • On peut choisir le terrain où nos clients vont s’installer, et il y a plein d’options différentes ! Au bord de la plage, dans le désert, dans les montagnes,… on peut avoir des plans d’eau sur notre terrain, décider de la saison,…
  • On peut choisir la taille et la forme de la maison, changer la couleur du toit, des murs, de la porte,… changer la clôture…
  • On décore donc l’extérieur de la maison !
  • On a la possibilité de dupliquer les meubles et d’en changer la couleur, comme on pouvait le faire chez Serge (Revente & Retouches) dans New Leaf.
  • On déplace et tourne les meubles avec le stylet, ce qui est bien plus pratique.
  • On peut mettre des tapis au sol, accrocher des lampes et autres objets au plafond,…

Tout comme dans Let’s Go To The City et New Leaf, il y a une « rue commerçante », qui s’étend sur deux niveaux et dont on construit et décore tous les bâtiments. Et ça me plait encore plus que de décorer des maisons !

On peut débloquer une école, un hôpital, un café, deux commerces, un restaurant, un immeuble de bureaux, un centre commercial, un hôtel et une salle de concert.

HNI_0098

.

Sur ce, je pense avoir parlé de l’essentiel ! C’est un spin-off qui plaira probablement aux fans d’Animal Crossing, même ceux dont la décoration des maisons n’était pas leur élément préféré dans les autres jeux. Je sais que c’est mon cas par exemple, je suis d’ailleurs pas très douée en déco (je compte beaucoup de désastres dans mes créations), mais c’est quand même un jeu qui me plait beaucoup et dont je ne me suis pas encore lassée, malgré son côté répétitif. Cela dit, je pense que ça sera comme New Leaf; je vais y être addict les premiers temps, puis après quelques semaines, ça va me soûler et j’y jouerai moins souvent. Mais pour l’instant, je suis dans la phase « honeymoon » où j’adore chaque aspects du jeu, et j’y joue dès que j’ai une minute de libre. Par contre, c’est pas un jeu que je recommanderais à quelqu’un qui n’a jamais joué à un Animal Crossing, c’est pas par là que je le ferais commencer (alors qu’on peut parfaitement jouer et aimer un Mario Kart sans avoir joué à aucun autre jeu de la franchise Mario; ça, c’est le genre de spin-off qu’on peut apprécier sans connaître la série d’origine) (mais Happy Home Designer s’adresse quand même exclusivement aux fans d’Animal Crossing).


HNI_0088

Animal Crossing: Happy Home Designer a été testé et approuvé par mon père ! Il m’a aidé à décorer la maison de Mirza ! Au début, il était bien perplexe: « heu, c’est ça ton fameux jeu ? c’est pas un peu pour les enfants ? …t’as pas un truc plus viril pour moi ? » et deux minutes après « mets ça là » « place ça ici » « non mais plutôt ce canapé là » « NON TOUCHE PAS C’EST MOI QUI FAIT ».


HNI_0062

La maison de Lobo est probablement la moins moche que j’ai réalisé jusqu’à présent, même si… faut dire qu’elle est un peu vide. Mais elle me convient, j’aime bien.


HNI_0084

Quand mon amie Joëlle a joué pour la première fois, elle a fait cette adorable maison pour Bérénice, et m’a un peu humiliée parce que… elle est clairement une meilleure Valérie Damidot que moi qui ait le jeu depuis des jours et qui ait largement eu le temps de m’entraîner à faire des maisons correctes. On a le sens du style ou on l’a pas.


HNI_0090

Ma petite boutique de fleuriste pas trop dégueulasse.


Voilà, c’est tout ce que j’ai à vous montrer pour cet article ! N’hésitez surtout pas à laisser vos impressions dans les commentaires ! Avez-vous acheté Happy Home Designer ? Quel est votre avis sur le jeu ? Votre aspect préféré de celui-ci ? Les défauts que vous lui trouvez ? Dites-moi tout !

2 commentaires sur « Animal Crossing – Happy Home Designer: réveillez la Valérie Damidot qui sommeille en vous. »

  1. Hey Reggy !!
    J’espère que tu vas toujours aussi bien et tout ce passe bien pour toi !

    Au final, je pense ne pas prendre le jeu, mais au moins grâce à toi, j’ai ma réponse ! On n’a pas besoin de la machine avec les cartes ! C’est un soulagement quelque part ! Parce que les DLC c’est vraiment n’importe quoi.

    Mais sinon, comme toi, je ne suis pas très déco’ non plus, ça risquerait d’être une horreur haha. Quitte a jouer à un AC, je préfère les « vrai » et comme je claque mon argent ici et là, je n’ai pas envie que ça soit pour ça qui me semble beaucoup trop répétitif.
    Au moins AC me donnait le but de remplir le musé ! (Ce qui est fait avec les fossiles de dinosaure, jamais le reste. Toujours ce poison inconnu que je ne pêche jamais !) Là, si c’est juste la déco’ c’est quand même assez contrariant.

    Mais c’est cool d’avoir la possibilité de choisir a quoi ressemble notre personnage directement ! Parce que reset la partie, car on n’aime pas le visage, des yeux ou quoi, c’est assez ennuyant. (Oui, les cheveux, mois grave, on sait qu’on peu changer, mais le visage???)

    Il n’empêche que le jeu a l’air bien sympathique ! J’attendrais peut-être de le trouver moins cher, mais si ça prendra du temps ! Ou alors j’essaye de me le faire offrir pour mon anniversaire, ça marche aussi haha.

    J'aime

    1. Hi there !
      De mon côté, ça va ça va, j’espère que ça se passe tout aussi bien du tien !
      Ouais, c’est un peu de conneries; ils disent que les cartes amiibo pour HHD pourront être ré-utiliser pour d’autres jeux mais ? Acheter les cartes, le lecteur, en plus du jeu qui coûte aussi cher qu’un « vrai » Animal Crossing, ça revient à un prix exorbitant pour quelque chose dont on peut aisément se passer. Bref.
      Bah au fur et à mesure on s’améliore haha je suis toujours pas très douée en maison mais je fais des bâtiments publics pas mal maintenant ! Mais si la déco c’est vraiment pas ton truc, c’est probablement pas un jeu pour toi. Y’a aussi des collections à compléter cela dit!, mais ça se fait beaucoup plus facilement que sur les autres jeux, tu débloques plein de choses d’un seul coup en acceptant de nouvelles requêtes ou en prenant de nouvelles « leçons ». (Parce que tu peux « étudier » en échange de « pièces de jeu Nintendo.)
      Ca c’est vraiment un point positif oui!!, et on peut débloquer la machine à coudre pour faire nos propres motifs, et le fauteuil de coiffeur pour changer de coupe plus tard dans le jeu !
      Haha c’est le bon plan ça ! Je me suis aussi arrangée pour pas avoir à tout payer moi-même; j’ai quand même mis une partie mais j’ai pas payé les 40€; j’trouve qu’ils demandent beaucoup pour un spin-off… Tu m’en diras des nouvelles si jamais tu finis par l’avoir !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s